background preloader

Poèsie indienne

Facebook Twitter

Multiples visages de la poésie indienne. Le thème de l’amour dans la poésie classique de l’Inde - Kapil Kapur. Sringara – Le thème de l’amour dans la poésie classique de l’Inde Par Kapil Kapur (Professeur d’Anglais à l’ Université Jawaharlal Nehru University, New Delhi) Contrairement aux idées reçues, l’hindou embrasse la vie dans sa totalité, mais une totalité ascendante qui fait place à chaque aspect de la nature humaine.

L’hindouisme ne tient pas la vie monastique comme le seul idéal, et la tradition accorde une place légitime à la poursuite de l’intérêt artha, et du plaisir, kama, mais ceux-ci devaient être organisés par un idéal élevé, dharma, et non livrés à leur propre loi naturelle égoïste. Enfin, le but ultime de toute vie était Moksha, la libération de chacun hors de l’ignorance en l’existence d’un Moi éternel et infini, non-né. Tels étaient les quatre buts ascendants de la vie que chacun était appelé à expérimenter. Parmi tous ces modes de l’émotion, c’est l’amour qui a inspiré les plus belles œuvres du théâtre et de la sculpture. POESIE INDIENNE : MIRA-BAI (1498 env. - 1546 env.)

Tulsî-dâs, « Le Lac spirituel : un chef-d’œuvre de la poésie religieuse indienne » ← Notes du mont Royal. Éd. Librairie d’Amérique et d’Orient Adrien-Maisonneuve, Paris Il s’agit d’une traduction partielle du « Râm-carit-mânas »* (« Le Lac spirituel de la geste de Râma »), qu’on appelle aussi le « Tulsî-kṛt Râmâyaṇ »**, c’est-à-dire le « Râmâyaṇa composé par Tulsî », pour le distinguer de l’ancienne épopée en sanscrit, le « Râmâyaṇa », attribuée au sage Vâlmîki. Il suffit d’ouvrir le « Râm-carit-mânas » pour voir combien Tulsî-dâs*** a emprunté à Vâlmîki, combien il l’a suivi à chaque pas et même dans toutes les inventions, qui ne sont chez lui, à bien des égards, que des imitations.

On sait peu de chose de la vie de Tulsî. Né de parents brahmanes, il a été abandonné par ces derniers à cause de la conjonction défavorable des astres au moment de sa naissance. Un ascète l’a recueilli et élevé. Lui-même, très tôt, a embrassé la vie ascétique et adopté le surnom de « Tulsî » (« Basilic sacré »*****) : « Jusqu’à quand m’évertuerai-je à proclamer la gloire du nom de Râma ? *** En hindi तुलसीदास. L'invention du modernisme dans la poesie indienne. Poésie indienne : TIRUVALLUVAR (pays tamoul) LITTÉRATURE HINDI : Agyeya et la poésie moderne indienne. Poésie indienne.