background preloader

Livres Pearl Buck

Facebook Twitter

Vent d'est, vent d'ouest - Pearl Buck - d'Encre et de Rêves... Ces derniers jours, j'ai enchaîné un certain nombre, pour ne pas dire un nombre on ne peut plus certain, de livres YA.

Vent d'est, vent d'ouest - Pearl Buck - d'Encre et de Rêves...

Du coup, je me suis dit, allez ma grande ! On se motive et on va voir quel livre changeant un peu de registre tu pourrais trouver dans les quelques 500 bouquins que tu n'as pas lus et que tu entasses consciencieusement dans ta chambre. Ma mère me parle depuis longtemps de Pearl Buck, et j'avais, entre autres, cette édition contenant trois de ses ouvrages, dont le très connu "Vent d'est, vent d'ouest". Alors, non, je n'ai pas lu les trois, et, oui, je vais donc me contenter contenter de parler de celui-ci ici. Dans ce roman, pas de triangle amoureux où tu as envie d'encastrer l'héroïne dans un mur et de lui hurler "mais décide-toi espèce de cruche !

Dans ce court roman de 180 pages, l'auteure dresse un portrait troublant de réalité de la "vieille chine", très traditionnelle, confrontrée à la "jeune chine" qui s'occidentalise et met de côté nombre de coutumes ancestrales. Pavillon de femmes Pearl Buck - Le blog de lespassionsdemalo. Lundi 9 mai 1 09 /05 /Mai 11:26 Prix Nobel de littérature 1938 Titre : Pavillon de femmes.

Pavillon de femmes Pearl Buck - Le blog de lespassionsdemalo

La tête dans les livres. Titre original: The good earth Editions: Simon 1 Schuster - Enriched Classic (lu en anglais) Ma note: 3,5/5 L’histoire La terre chinoise est le premier livre d’une trilogie qui se passe en Chine.

La tête dans les livres

Wang Lung est issu d’une famille de paysans qui ont travaillé la terre toute leur vie. A propos de Pearl S. Je trouve la vie de Pear Buck intéressante, et après avoir lu le livre, j’étais curieuse d’en savoir un peu plus sur une occidentale qui a écrit sur la vie des chinois :) Pearl Buck est née en 1892 aux Etats-Unis. Mon avis Ce roman est simple, bien écrit et permet une incursion dans la culture chinoise et plus particulièrement une famille de fermier. J’avais envie de lire un roman historique sur la Chine pour en connaitre plus sur cette culture et après quelques recherches sur différents forums et blogs littéraires, j’ai arrêté mon choix sur ce livre. "L’Exilée" de Pearl Buck.

La lecture de ce roman a été faite dans le contexte du Blogoclub consacré, ce mois-ci, aux Prix Nobel.

"L’Exilée" de Pearl Buck

Cela m’a donné l’occasion de lire une auteure que je lisais beaucoup quand j’étais collégienne : Pearl Buck. Je ne sais plus vraiment comment je suis venue à la lire, je crois que c’est une amie qui me l’avait conseillée. J’avais donc lu Vent d’Est vent d’Ouest, La Mère et Pavillon de femmes. Je me souviens du plaisir que ces lectures m’avaient apporté. J’ai donc décidé de renouer avec mes lectures d’avant, en lisant : L’Exilée, mais j’ai hésité avec Pivoine, si bien que je pense lire celui-ci aussi dans quelques temps ! Sait-on pourquoi on choisit tel roman d’un auteur plutôt qu’un autre ? Le début de la lecture fut difficile notamment parce qu’il s’ouvre sur une longue description par le menu d’une maison, une maison qui sera comme un phare pour Carie, l’héroïne de ce roman. La lecture de ce roman a totalement basculé pour moi vers la page 120. La Mère de Pearl Buck. La douce lueur d'une humble vie Un très beau livre.

La Mère de Pearl Buck

Il m'est difficile d'en parler tellement il m'a émue. Une histoire touchante mettant en scène une paysanne chinoise, ni belle ni laide, au corps vigoureux et qui aime enfanter. Pour elle, donner la vie, il n'y a rien de plus beau au monde. Mais son jeune mari est trop beau et trop désireux des belles choses de la ville pour rester prisonnier de cette existence morne, chaque jour n'apportant que peu de nouveau par rapport au précédent. "Pivoine" de Pearl Buck - Il faut tourner la page... "Pivoine, la petite esclave chinoise est au centre de ce roman qui évoque avec un talent admirable la vie quotidienne d'une famille dans la Chine d'avant Mao.

"Pivoine" de Pearl Buck - Il faut tourner la page...

Pivoine possède toutes les qualités des grands livres de Pearl Buck et surtout cette chaleur humaine, cet amour de la vie, ce désir d'un monde meilleur, qui ont fait l'immense succès de la grande romancière américaine". Un Coeur Fier. Un Cœur Fier de Pearl Buck Susan veut tout : être une épouse, une mère et une artiste accomplie.

Un Coeur Fier

Elle sait aussi que, par cela, elle n’est pas comme les autres femmes. Mais elle veut être elle-même envers et contre tout. C’est le 4° livre de Pearl Buck que le lis (après Pavillon de femmes, La Mère et Vent d’Est, Vent d’Ouest) mais c’est le 1° qui se passe aux États-Unis et non en Chine. Il est paru en 1938, l’année qui vit l’auteur obtenir une jolie récompense, car elle se vit décerner le Prix Nobel de Littérature! Une fois de plus, Pearl Buck signe un beau portrait de femme. Quand on remet cette histoire dans son contexte historique (les années 30), on comprend à quel point cette femme est forte et surtout à quel point elle ne correspond pas à l’image de la femme au foyer. Pearl Buck - Les livres. Achat sur decitre.fr. 125670.

Buck, Pearl : Dans l'Univers des Livres. Kwei-Lan est une jeune femme chinoise qui a été élevée selon les traditions de son pays.

Buck, Pearl : Dans l'Univers des Livres

Elle va épouser une jeune homme choisi par sa famille qui a étudié aux Etats-Unis. Comme le veut la coutume, elle n’a encore jamais rencontré son futur époux. Mais lors des noces elle est choquée par son époux et surtout par le discours que celui-ci lui tient. Ils ont, tous deux, été obligés de se marier mais maintenant ils sont libres. Il ajoute qu'il veut suivre les voies nouvelles en la considérant comme son égale.