background preloader

Histoire de la musique

Facebook Twitter

Histoire de la musique. Fr-de-f11, le 20/04/2008 Dans les conservatoires français, l’étude de l’histoire de la musique s’inscrit dans le département de la culture musicale au même titre que l’analyse et l’esthétique.

Histoire de la musique

Il parait en effet difficile de les séparer, l’histoire de la musique proposant généralement une classification de la musique par période (= périodisation) en fonction de l’analyse de la musique et en fonction du contexte historique. L’esthétique est encore différente : il s’agit plus de réflexions philosophiques sur la musique par exemple des questionnements sur le rapport entre l’œuvre et le genre musical. L’histoire de la musique repose, quant à elle, avant tout sur l’évolution du langage musical qui permet une classification chronologique de la musique composée pendant le second millénaire de notre ère. Les éléments du langage se traduisent principalement par le mode de pensée du compositeur.

Histoire de la musique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Histoire de la musique

La musique existe depuis beaucoup de temps, même les plus reculés, sûrement avant même l'époque de ses premières traces historiques. Il n'est pas de civilisation qui, tôt ou tard, n'ait développé son propre système musical ou n'en ait adopté un en l'adaptant à ses nécessités et à ses goûts. Histoire de la musique. La musique est un des arts les plus anciens, parce que son moyen d'expression, le son, a été donné à tous les humains, et que tout sentiment vif cherche à se manifester par des sons.

Histoire de la musique.

Tous les essais que les Hébreux, les Chinois, les Indiens et autres peuples anciens ont pu faire n'ont rien de commun avec l'art actuel. Chez les Grecs la musique fut en quelque sorte partie intégrante de la religion par les hymnes de toute sorte consacrées à tous les dieux et à toutes les fêtes, par les airs que les instruments exécutaient pendant les processions et les sacrifices. Elle fut aussi de toutes les cérémonies publiques. Les Argiens allaient au combat au son des flûtes, les Crétois au son de la cithare, presque tous en entonnant le Péan ou tout autre chant de guerre. Quand Épaminondas fit construire Messène, des musiciens, au dire de Pausanias, excitèrent l'ardeur des travailleurs en exécutant des airs de Pronomos. Les oracles, les lois mêmes furent primitivement chantées en public. . Chronologie de la musique classique occidentale. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chronologie de la musique classique occidentale

La chronologie de la musique classique présente sur une échelle de temps les événements constitutifs de l'histoire de la musique classique entendue par convention comme l'ensemble de la musique savante occidentale par opposition à la musique populaire ou à la musique du monde ainsi que les naissance et disparition des acteurs de ce domaine (compositeurs, interprètes, musicologues, facteurs d'instrument, etc.).

La classification musicologique des grandes périodes est organisée en tableaux synoptiques par décennie où sont reportés les éléments considérés comme marquant une période par les musicologues. Accès direct aux tableaux des décennies[modifier | modifier le code] Classification musicologique des grandes périodes[modifier | modifier le code] Musiques de l'Antiquité[modifier | modifier le code] Musique du Moyen Âge[modifier | modifier le code] Chronologie de la musique populaire. Musique et musiciens dans l’Égypte ancienne. Échos lointains d’un monde peuplé de dieux à tête d’animaux, de mythes solaires et de médecine magique, les œuvres qui nous sont parvenues depuis les premiers temps de l’Histoire de l’Égypte ancienne jusqu’à la domination romaine racontent le quotidien d’une civilisation ingénieuse et dévouée.

Musique et musiciens dans l’Égypte ancienne

De somptueuses statues en bas-reliefs colorés, d’objets du quotidien en momies royales, les musées et collections égyptiennes où sont dispersées ces chefs-d’œuvre témoignent de la grandeur de ce peuple aux mille et un enchantements. C’est à ce fantastique voyage artistique que vous êtes conviés, à travers la diversité d’œuvres venues de toute l’Égypte, à travers la variété de créations issues de plusieurs millénaires d’évolution, à travers la formidable imagination et le talent d’artistes pour la plupart restés dans l’anonymat de leurs œuvres.

Œuvres à la loupe → Œuvres à la loupe Chronologie → Chronologie Lexique Une explication de termes liés à l’Égypte ancienne à travers un lexique de mots. → Lexique. Abrégé de l'histoire de la musique en Egypte. La musique dans la Grèce ancienne. Le système musical des Grecs s'est développé peu à peu depuis les temps les plus anciens de leur histoire héroïque jusqu'au Ve siècle av.

La musique dans la Grèce ancienne

J. -C., époque où, sous l'influence directe de l'École pythagoricienne, il se présenta dans son ensemble et avec tous ses moyens. Les instruments se sont aussi perfectionnés par degrés : depuis la simple flûte de Pan et l'instrument fait d'une écaille de tortue jusqu'à la magadis à vingt cordes, il y a une série de changements dans la théorie et dans la pratique musicales; et ces changements accompagnent le développement parallèle de la poésie lyrique jusqu'au jour où l'instrumentation s'est séparée du chant, et a produit dans les Odéons et les concours musicaux des oeuvres plus compliquées. Comme le système musical des Anciens diffère notablement du nôtre, nous allons l'exposer en nous plaçant au point de vue des Grecs eux-mêmes. Le genre enharmonique, entièrement perdu pour nous, fut ajouté aux deux autres par Olympe le Vieux. La musique en Italie jusqu'en 1900.

Dans les premiers siècles qui suivirent la chute de l'Empire romain, la musique ne fut autre chose que le plain-chant, avec ses deux formes successives qu'on nomme le chant ambrosien et le chant grégorien; son échelle, imparfaite et restreinte, servait également pour les compositions du genre profane.

La musique en Italie jusqu'en 1900

La musique en France jusqu'en 1900. Les Gaulois avaient des bardes ou prêtres musiciens, qui s'accompagnaient d'une espèce de harpe pour animer les guerriers au combat et célébrer la gloire des vainqueurs.

La musique en France jusqu'en 1900

Il est vraisemblable que cette musique n'était pas sans analogie avec celle des bardes du pays de Galles, qui s'est conservée jusqu'aux temps modernes. Les renseignements nous manquent également au sujet des Francs : on lit pourtant dans Grégoire de Tours que Clovis, dans un traité de paix avec Théodoric, roi des Ostrogoths, obligea ce prince à lui envoyer un bon joueur de guitare avec un corps de musiciens d'Italie. On ne sait quelque chose de positif sur l'art musical qu'à partir de la constitution du plain-chant. Les Francs eurent des chants de guerre, qui sont tous perdus aujourd'hui, à l'exception de celui qui célébrait la victoire de Clotaire II sur les Saxons. Au IXe siècle, plusieurs auteurs écrivirent sur la musique. II ne paraît pas que l'on ait eu des chants en langue vulgaire avant le Xe siècle. La musique en Espagne jusqu'en 1900. Bien que le peuple espagnol ait eu de longue date une excellente organisation musicale, l'Espagne est loin de rivaliser avec l'Italie, l'Allemagne et la France pour le nombre et le mérite de ses compositeurs.

La musique en Espagne jusqu'en 1900

En 1254, une Académie de musique fut fondée à Salamanque et dotée par Alphonse X, roi de Castille; le chapitre de la cathédrale de Tolède possède un manuscrit contenant des airs composés par ce prince et notés dans le système qui venait d'être inventé par Gui d'Arezzo. Au siècle suivant, Jean Ier, roi d'Aragon, institua une école de musique à Barcelone. Le marquis de Santillane, dans le Traité qu'il publia sur lu poésie castillane vers 1440, mentionne plusieurs musiciens, entre antres Don Jorge de San-Sorde, de Valence.

Sous Ferdinand VI, la musique a véritablement régné avec le chanteur Farinelli. La musique en Grande-Bretagne jusqu'en 1900. Les habitants primitifs ce la Grande-Bretagne avaient un goût prononcé pour la musique : les Bardes, à la fois poètes et musiciens, étaient honorés par les chefs de tribu, et leurs chants, pleins d'impétuosité ou d'une mélancolie sauvage, avaient la puissance d'exciter et d'apaiser la fureur des combats.

La musique en Grande-Bretagne jusqu'en 1900

La musique en Allemagne jusqu'en 1900. La musique en Scandinavie jusqu'en 1900. Tout ce qui a trait à l'histoire musicale des populations de l'extrême Nord de l'Europe nous est fort mal connu, du moins si l'on s'éloigne quelque peu des temps voisins du nôtre pour remonter un peu haut dans les premiers siècles du Moyen âge . Ce n'est pas que les traditions poétiques et légendaires fassent ici défaut; mais l'historien ne rencontre presque aucun témoignage solide sur lequel il se puisse appuyer.