background preloader

Le Monde

Facebook Twitter

Luz : « La majorité des musulmans s’en foutent de Charlie Hebdo » Amedy Coulibaly : « La prison, c’est la putain de meilleure école de la criminalité » « Charlie Hebdo », le journal des survivants. A quoi ressemblera le prochain « Charlie Hebdo » ? A quoi ressemblera le prochain « Charlie Hebdo » ? Trois jours d’enquête et de traque. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Soren Seelow Il est trop tôt pour dire si les attaques terroristes qui ont frappé Paris ces derniers jours étaient coordonnées.

Trois jours d’enquête et de traque

Au regard des connexions entre leurs auteurs, on sait déjà qu’elles étaient liées. New York rend hommage à « Charlie Hebdo » Contre le terrorisme, la plus grande manifestation jamais recensée en France. Des millions de manifestants.

Contre le terrorisme, la plus grande manifestation jamais recensée en France

A 19 heures, selon le décompte du Monde, près de trois millions de personnes avaient défilé tout au long de la journée dans les villes de province. A Paris, même si aucun décompte officiel n'a été communiqué, ils étaient près de deux millions à marcher en hommage aux victimes des attaques terroristes qui ont fait dix-sept morts entre mercredi et vendredi en région parisienne.

Selon le ministère de l'intérieur, il s'agit d'un rassemblement « sans précédent ». Suivre ici la couverture des événements en direct Des centaines de rassemblements en province, dans les grandes villes comme dans les petites communes Des défilés ont été organisés dans des centaines de villes, répondant à l'appel de l'Association des maires de France. Les imams appelés à dénoncer un « acte barbare » dans leur prêche du vendredi. « Charlie Hebdo » : du côté des blessés, entre trauma et soulagement. Zineb El Rhazoui de « Charlie Hebdo » : « Il arrivait que l’on dise aux collègues : “Je vous aime” » Par Zineb El Rhazoui, journaliste et membre de la rédaction de « Charlie Hebdo » A Charlie, on se disait parfois qu’on s’aimait.

Zineb El Rhazoui de « Charlie Hebdo » : « Il arrivait que l’on dise aux collègues : “Je vous aime” »

Comme ça, pour signer un mail professionnel, après les angles du papier, le calibrage et les délais, il arrivait que l’on dise aux collègues : « Je vous aime ». Pas très sérieux, mais vrai. Cruellement vrai aujourd’hui. Du RER à l'Assemblée nationale, une minute pour « Charlie » Georges Wolinski, dessinateur érotomane et pessimiste. Bernard Maris : un pied à « Charlie », l'autre à la Banque de France. Tignous, dessinateur à l'imagination fertile et corrosive. Philippe Honoré, illustrateur virtuose enragé. Dessinateurs et médias rendent hommage à « Charlie Hebdo » Peu après l'attaque terroriste des locaux du journal satirique Charlie Hebdo, mercredi 7 janvier, faisant au moins 12 morts, plusieurs dessinateurs se disaient sous le choc.

Dessinateurs et médias rendent hommage à « Charlie Hebdo »

Suivre la situation en direct « Je suis abasourdi, horrifié, a réagi Aurel, dessinateur au Monde. J'attends des nouvelles de copains et suis partagé entre le fait d'aller chercher moi-même des informations et d'attendre. On espère tous que ce genre d'événement n'arrive jamais. Les gens de Charlie Hebdo étaient protégés. Charb, Cabu, Wolinski et les autres, assassinés dans leur rédaction. D'après le procureur de la République, François Molins, douze personnes ont trouvé la mort dans l'attaque du siège de Charlie Hebdo, dans le centre de Paris, mercredi 7 janvier.

Charb, Cabu, Wolinski et les autres, assassinés dans leur rédaction

Parmi les victimes, on compte huit journalistes, dont Cabu, Charb, Tignous et Bernard Maris. Michel Renaud, invité de la rédaction, est également décédé, tout comme une autre personne, tuée devant l'accueil de l'immeuble. Les assaillants ont aussi abattu deux policiers. Dans un collège parisien : « Avec cette histoire, on revient en arrière » « Charlie Hebdo » : le numéro d'équilibriste des médias anglo-saxons. Malaise outre-Atlantique.

« Charlie Hebdo » : le numéro d'équilibriste des médias anglo-saxons

Si de nombreuses rédactions américaines ont condamné l'attentat contre Charlie Hebdo, mercredi 7 janvier, nombreux sont les médias qui se sont bien gardés, jeudi 8 janvier, de publier les caricatures controversées du journal satirique. Ainsi le New York Times, le New York Daily News, Reuters ou Associated Press ont largement relayé l'événement, en prenant le soin d'éviter la diffusion de dessins « heurtant les sensibilités religieuses », selon eux.

Le porte-parole d'Associated Press, Paul Colford, a rappelé ce choix mercredi : « Nous ne publions pas d'images délibérément provocantes, c'est notre politique depuis des années. » « Après mûre réflexion, la direction du [New York] Times a décidé qu'une description des caricatures donnerait suffisamment d'éléments aux lecteurs pour comprendre la situation », a expliqué pour sa part une porte-parole du journal. « Charlie Hebdo » : l’hommage des dessinateurs africains. « Vous allez payer car vous avez insulté le Prophète » LE MONDE | • Mis à jour le | Par Soren Seelow Ils étaient tous là, ou presque.

« Vous allez payer car vous avez insulté le Prophète »

Comme tous les mercredis. Réunis entre chouquettes et croissants autour de la grande table ovale qui occupe toute la pièce pour la conférence de rédaction. Un rituel immuable depuis la création de Charlie Hebdo. A gauche, comme toujours, Charb, le directeur de la publication. La conférence de rédaction débute généralement à 10 h 30 et s’anime rapidement à la faveur de quelques blagues grivoises. La réunion se finit quand elle finit, c’est-à-dire quand il est l’heure d’aller casser la croûte aux Petites Canailles, un bistrot de la rue Amelot, dans le 11e arrondissement de Paris.

Ce mercredi 7 janvier, personne n’est allé déjeuner aux Petites Canailles. Les condamnations unanimes, mais légèrement différentes, des pays arabes. L'émouvant témoignage de Jeannette Bougrab, compagne de Charb. Laurent Léger, survivant de l’attentat de « Charlie Hebdo », raconte « la barbarie entrée dans le journal » « Charlie Hebdo » visé par une attaque terroriste, deuil national décrété.

Le Monde.fr avec AFP et Reuters | • Mis à jour le.

« Charlie Hebdo » visé par une attaque terroriste, deuil national décrété

Charb : « Je préfère mourir debout que vivre à genoux » Cabu, un coup de crayon sans égal. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Frédéric Potet Un coup de crayon sans égal qui lui permettait de caricaturer n'importe quelle personnalité du monde politique ou du show-business, un air d'éternel adolescent attardé, avec sa frange immuable et ses pulls à col roulé, une allure légèrement voutée sous son imperméable, carton à dessins sous le bras, digne du Grand Duduche, le héros naïf et utopiste qui l'a fait connaître dans les années 1960… La disparition de Jean Cabut, dit Cabu, mercredi 7 janvier à Paris dans l'attaque armée dont a été victime la rédaction de Charlie Hebdo, laisse un vide béant dans le monde des dessinateurs de presse.

Cabu, un coup de crayon sans égal

Cabu restera comme l'un des géants du genre. « Charlie Hebdo » va continuer de paraître et lance un appel aux dons. Charlie Hebdo : Barack Obama en visite à l’ambassade de France. Charb, cible désignée de la revue d’Al-Qaida au Yémen. Quels sont les moyens de l'antiterrorisme en France ? C’est quoi l’esprit « Charlie Hebdo » ? LE MONDE | • Mis à jour le | Par Pierre Jaxel-Truer « On a tué Charlie Hebdo », se sont vantés les fuyards armés, après leur carnage.

C’est quoi l’esprit « Charlie Hebdo » ?

Mais peut-on rayer avec des fusils mitrailleurs plus d’un demi-siècle d’histoire et une institution de la presse française qui ne ressemble à aucune autre ? Une expression colle aux pages de l’hebdomadaire et à la peau de ses journalistes : « l’esprit Charlie ». Résumer un esprit est toujours délicat : nul doute, cependant, qu’il y a dans cette formule un condensé de liberté de ton, d’humour décapant, d’irrévérence et de fierté, structuré autour de solides valeurs de gauche, où la défense de la laïcité figurait souvent en première ligne. Edgar Morin : « La France frappée au cœur de sa nature laïque et de sa liberté » Des tueurs qui ont aussi agi contre l’islam. Par Tahar Ben Jelloun, écrivain L’attaque de Charlie Hebdo est un fait de guerre. Sauf que les journalistes qui ont été assassinés n’étaient pas des guerriers.