background preloader

Cours

Facebook Twitter

Philippe Descola - Anthropologie de la nature. Anthropologie de la nature. Cours : Les formes du paysage (suite) 1Le cours de cette année était le deuxième d’un cycle d’enseignement sur l’anthropologie du paysage débuté l’année précédente.

Anthropologie de la nature

C’est pourquoi il convenait d’abord de revenir brièvement sur ce qui avait été établi auparavant en guise de préambule à l’enseignement de cette année. On a donc rappelé que l’ambition générale de ce cycle d’enseignement était de répondre à trois questions principales : à quoi se réfère-t-on lorsque l’on parle de paysage ? Peut-on généraliser cette notion au-delà des civilisations qui ont élaboré des représentations paysagères, picturales ou littéraires ? Et, dans ce cas, comment définir le noyau commun d’un schème paysager ? 2Afin de répondre à cette question, on était d’abord revenu sur ce que le terme « paysage » recouvre ordinairement, afin d’écarter certaines acceptions qui paraissent peu productives en ce qu’elles empêchent tout usage anthropologique dans des comparaisons fécondes.

«Remettre en cause l’idée d’une séparation entre nature et société» Les questions qu’un anthropologue se pose naissent le plus souvent d’une expérience ethnographique.

«Remettre en cause l’idée d’une séparation entre nature et société»

Les questions philosophiques naissent d’un étonnement du philosophe vis-à-vis du monde ; mais, lorsque l’ethnographe voyage, qu’il quitte son environnement quotidien, cet étonnement lui est donné. Dans le cadre de mes études de philosophie, j’avais appris à considérer comme normale l’idée qu’il y ait d’un côté des phénomènes qui relèvent d’une action autonome (qui sont les phénomènes naturels) et de l’autre des phénomènes qui relèvent de l’action humaine.

Elle me paraissait d’autant plus normale que mon mentor, Claude Lévi-Strauss, l’utilisa régulièrement dans ses analyses. Ecuador Adopts Rights of Nature in Constitution. Ecuador is the first country to recognize Rights of Nature in its Constitution.

Ecuador Adopts Rights of Nature in Constitution

A great first step for humanity towards a change of paradigm! Ecuador rewrote its Constitution in 2007-2008 and it was ratified by referendum by the people of Ecuador in September 2008. The new Ecuadorian Constitution includes a Chapter: Rights for Nature. Rather than treating nature as property under the law, Rights for Nature articles acknowledge that nature in all its life forms has the right to exist, persist, maintain and regenerate its vital cycles. And we – the people – have the legal authority to enforce these rights on behalf of ecosystems. Learn about this amazing recognition, its experience and share it with the world! Une Histoire des fleurs : entre nature et culture. Les fleurs nous accompagnent dans toutes les étapes de notre vie aussi bien dans les moments heureux que malheureux, dans notre intimité comme dans notre vie sociale.

Une Histoire des fleurs : entre nature et culture

Elles sont tellement omniprésentes que l’on a oublié qu’elles avaient aussi une histoire. Ce livre, en se basant sur une riche iconographie, retrace les multiples liens culturels qui nous unissent au monde des fleurs et nous invite à nous interroger sur ces relations. L'homme et la nature. Biodiversité et EDD: Les relations de l’homme et de la nature au cours du temps. Pour essayer de rendre compte des rapports homme-nature, il faut identifier au cours de l’histoire des hommes les différentes phases de leur conception de la nature et les actions qui en ont découlé.

Biodiversité et EDD: Les relations de l’homme et de la nature au cours du temps

Une première conception des rapports homme-nature s’inscrit dans la préhistoire jusqu’à l’avènement des monothéismes. La nature semble « aller de soi », elle est considérée comme le cadre spatial dans lequel les hommes, peu nombreux, exercent leurs activités. Les hommes sont solidaires de la nature, cela passe par un échange avec des forces plus ou moins sacralisées, d’où la mise en place de rites respectant les différentes formes de vie. Comment concevoir l'interaction entre l'homme et la nature ? Réflexion sur nature et artifice. Par le recteur Bertrand Saint Sernin, de l’Académie des sciences morales et politiques.

Comment concevoir l'interaction entre l'homme et la nature ? Réflexion sur nature et artifice.

Les rapports entre l'homme et la nature. Un analyse critique de l'Ethique de l'environnement - Martino AMISI. 1.1.

Les rapports entre l'homme et la nature. Un analyse critique de l'Ethique de l'environnement - Martino AMISI

Selon les morales religieuses 1.1.1. ENS Cachan 2. Quand le rapport de l’homme à la nature change de nature- Alain Lipietz. Votre référence : [2007b] Projet n°300, Septembre 2007 (art. 2091).

Quand le rapport de l’homme à la nature change de nature- Alain Lipietz

Projet n°300 Quand le rapport de l’homme à la nature change de nature « Le temps du monde fini commence », écrivait Paul Valéry en 1931. Il voulait dire par là que le monde était désormais fermé « en étendue ». Plus d’Ailleurs sauvage, que l’Homme aurait à conquérir (bien entendu Valéry visait « l’homme occidental », mais par convention nous appellerons ici Homme cette espèce que les savants nomment Homo Sapiens). Désormais, le concert des nations s’étendrait au monde entier, sans espace blanc sur les cartes. Longtemps, l’Homo sapiens avait erré sur une terre à la fois bienveillante et hostile. Les rapports de l'homme et de la nature. Quand on découvre aujourd'hui la gravité des dommages causés notamment par les pesticides, on a peine à croire que le diagnostic était déjà très clair il y a trente ans.

Les rapports de l'homme et de la nature

C'est pourtant le cas. «Ces produits ont des effets secondaires préjudiciables aux animaux, aux végétaux et à l'homme lui-même. Ils risquent de paralyser un certain nombre de systèmes fondamentaux, comme le prouvent les perturbations apportées aux milieux marins, en particulier au niveau de la synthèse chlorophyllienne par certaines algues, bouleversant des cycles essentiels comme ceux de l'oxygène ou du carbone.» L'époque actuelle est marquée par une série de changements profonds qui affectent la vie de chacun. Nous traversons une véritable crise de civilisation dont les symptômes sont apparents sur le plan matériel comme sur celui plus élevé de la pensée.

Au stade primitif, l'homme, chasseur et pêcheur, se comportait en prédateur et en déprédateur. Notre attitude est grave également en ce qui a trait aux océans. Q. Les rapports entre l’homme et la nature — Portal. EDES%20fascicule%204.3 web. Conduite de réunion. Six caractères, six attitudes à adopter - Management. Climat - L'Homme et la Nature : le couple infernal ! Je t'aime, moi non plus...

Climat - L'Homme et la Nature : le couple infernal !

Quel refrain s'applique mieux aux relations qui lient la Nature et l'Homme depuis les origines ? Nous aimons la Nature, certes, mais ne cessons de nous en méfier, de chercher à l'apprivoiser et parfois à la détruire au point de compromettre notre avenir commun. Vous avez du feu ? N'exagérons rien : ce n'est pas le jour où l’un de nos lointains ancêtres a brisé une branche qu'il a commencé à détruire son environnement.

Mais ce geste est le symbole de sa capacité à soumettre un environnement qui, au fond, le terrifie. Alors que la plupart des animaux se contentent de s'adapter aux contraintes naturelles, les bipèdes vont décider de s'en émanciper. Arrivés en Europe, les voilà qui regardent d'un mauvais œil rhinocéros laineux, aurochs et autres tigres aux dents de sabre. Google Sheets - create and edit spreadsheets online, for free. 10 films d'animation qui montrent la beauté du monde. Dans notre article sur la disparition de la nature dans les films de Disney, le spécialiste de l’animation Xavier Kawa-Topor rappelle que de nombreux films « montrent l’émerveillement face à la beauté du monde ». En voici une sélection, avec ses aimables conseils et commentaires, ainsi que ceux de la chercheuse au Muséum national d’histoire naturelle Anne-Caroline Prévot-Julliard.

Dans la catégorie « historique » : Bambi Meets Godzilla, de Marv Newland (Canada, 1969, 1’30) Ce film très court est « un pied de nez à l’uniformité des films d’animation de Disney », selon Xavier Kawa-Topor. Et une rencontre entre l’animal et l’accident nucléaire. Água limpa é a onda - sign the petition! Avis de tempête sur le climat ? (2/4): L'anthropocène : par-delà nature et culture. A quoi est due l'Anthropocène, cette période géologique marquée par les effets dévastateurs de l'homme sur l'environnement ? N'est-ce pas notre conception de la Nature, comme ressource dans laquelle nous pouvons puiser, qui en est au fondement ?

Aujourd'hui, Philippe Descola nous aide à dépasser l'opposition classique entre nature et culture, pour repenser notre lien à l'environnement. La Terre, la nuit ; image nocturne simulée du monde durant l'Anthropocène, ici en 1994-1995. © NASA - Henri Michaux, Ecuador, 1929, dans Œuvres complètes, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1998, pp.232-233.

Gaia, la Terre mère, est-elle obligée d'aimer ses enfants ? Sous-estimé en France, le penseur Bruno Latour est une star à l'étranger, où il développe l'une des théories les plus avant-gardistes sur l'avenir de la terre : celle de Gaia, un système complexe, fini et capable de s'autoréguler. Qui pose la question de la survie non-plus de la planète mais des humains. La scène se passe en février dernier, dans la très vieille et vénérable université d'Edimbourg. Une foule dense d'étudiants, d'enseignants, de curieux venus d'Ecosse et d'ailleurs se presse pour assister à un rendez-vous incontournable du monde intellectuel : les Gifford Lectures, des conférences sur la théologie, la philosophie et leur rapport à la science, données par la crème de la pensée occidentale depuis plus d'un siècle. Que vaut la nature pour l’homme ? Redéfinir le le concept de Nature.

Martin Fortier, séance 17, jeudi 13 mars 2014, « Diversité des ontologies ou diversité des vécus ? (II)  Changer le rapport de l'homme à la nature n'est qu'un début, par Edgar Morin. La composition des mondes , de Philippe Descola. Philippe Descola : « Le monde, par-delà la nature et la culture. 23 Communiquer avec les bons mots.

Dialogue territorial by herrgott claire on Prezi.