background preloader

Vitraux Thuré

Facebook Twitter

Remise des clefs à saint Pierre, Boissy-Saint-Léger. Repères pour l'étude de l'iconographie du vitrail du XIXe siècle. Chéologique" et le vitrail-tableau24. Au premier se rattachent les imitations pseudo-médiévales dont les variantes sont très nombreuses. Ce sont surtout des pastiches des formules en usage au XIIIe siècle. La seconde catégorie est le vitrail-tableau qui, ignorant la division en meneaux de la baie, s'étend sur toute la baie. L'échelle de coupe est beaucoup plus grande, l'exécution plus fouillée que dans la formule précédente, ce qui permet aisément la transposition de gravures du XVIIe et XVIIIe siècles. On prend conscience aujourd'hui de l'importance qu'ont eu ces œuvres comme modèles pour les maîtres- verriers du XIXe siècle, notamment pour le vitrail-tableau. De même il est temps d'évaluer le rôle joué par la diffusion des lithographies des peintres nazaréens dont on retrouve fréquemment des exemplaires dans les fonds des maîtres- verriers du siècle passé.

Quelle a aussi été l'influence de Gustave Doré qui fut lui-même cartonnier de vitraux25 ? 1. Théologie de la Lumière. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La théologie de la Lumière est une théologie qui s'est exprimée dans l'architecture dite « gothique », et qui a guidé la conception des cathédrales gothiques en Occident. Présentation[modifier | modifier le code] Le prototype en est la basilique Saint-Denis, conçue au XIIe siècle par Suger, proche conseiller de Louis VI. Georges Duby, dans le Temps des cathédrales (1975), décrit sous l'angle artistique, la théologie de la Lumière.

Selon Vitellion, intellectuel du XIIIe siècle, on distingue deux sortes de lumières : la lumière divine (Dieu) et la lumière physique (la manifestation de Dieu). Dans la théologie de la Lumière, la lumière est chargée d'une force symbolique. Lorsque la lumière du ciel (physique) passe à travers les vitraux, elle se charge symboliquement d'une manifestation divine. Les manifestations les plus éclatantes de la théologie de la Lumière apparaissent dans les vitraux de Chartres et les vitraux de Bourges. Programme.Forum.Vitrail.1. Amaury BOUVAIS de La FLEURIAYE - "pierfit" Abbaye Sainte-Croix. " POSE " église Saint Thomas de Vaulx en Velin. Le Pas de Dieu, à Sainte-Radegonde, de Poitiers on JSTOR.

ICONOGRAPHIE CHRÉTIENNE: Sainte RADEGONDE, reine. Reine des Francs, moniale au monastère Sainte-Croix de Poitiers (✝ 587) Fille du roi de Thuringe, elle avait treize ans quand les fils de Clovis s'entendirent pour assassiner son père et s'emparer de son pays, en 531. Elle échut comme butin de guerre à Clotaire, alors roi de Soissons qui voulut l'épouser.

Elle s'enfuit, mais, rejointe, elle devint reine durant une vingtaine d'années, épouse d'un mari brutal et débauché. Elle ne tremblait pas devant lui, le laissant s'empiffrer et s'enivrer, tandis qu'à la même table elle mangeait sobrement ses lentilles et son pain sec. En 555, les Thuringeois s'étant révoltés, Clotaire tua son frère et elle obtint d'entrer en religion. Il avait alors peur de l'enfer. Il lui construisit un monastère à Poitiers où elle se retira, le monastère de la Sainte Croix, selon les règles monastiques de saint Césaire d'Arles. Sur le site Internet du diocèse de Poitiers - la page'église sainte Radegonde' donne des informations sur la vie de cette sainte. Abbé L. St. La fin annoncée des vitraux du Moyen Age. LES VITRAUX des cathédrales se dégradent peu à peu, inexorablement.

Rongés à l'extérieur par la pluie et la pollution, ils perdent de l'épaisseur insensiblement, ils s'écaillent, se colmatent, s'opacifient. Les couleurs et les traits peints fondent. Certaines scènes sont devenues méconnaissables, certains personnages sont dévorés par des grosses taches ou, au contraire, complètement blafards. «On dirait des fantômes», constate Isabelle Pallot-Frossard, directrice du Laboratoire de recherche des monuments historiques (LRMH), basé à Champs-sur-Marne. L'altération des vitraux anciens est un phénomène connu depuis longtemps. Prolifération d'algues ou de champignons La pose de verrières de protection a été contestée dès le départ.

Les recherches ont été réalisées dans le cadre d'un programme européen (Vidrio) piloté par le LRMH et regroupant huit laboratoires belges, allemands, italiens et français. Les cathédrales polluées par les cierges Les verres anciens sont donc partiellement solubles. XAVIER NOIRET-THOMÉ # Textes -Critiques-Entretiens / Texts-Art Critics-Interviews: Sophie Delpeux - "Croire et un déplacement", In L'Art Même n°55. On days when the contemporary artworld seems an absurd milieu in which to serve one’s time—when the modicum of shining good vanishes behind the big mo Martin Herbert : "Xavier Noiret-Thomé: Double Image" Eglise St Thomas de Vaulx en Velin, Agence Six-Ix.

Protype vitraux - Xavier Noiret-Thomé. Félix Gaudin: peintre-verrier et mosaïste, 1851-1930 - Jean-François Luneau. Emile Thibaud. Emile Thibaud Emile Thibaud fut un des grands maîtres verriers Clermontois de la fin du 19 è siècle. Il séjourna au domaine de La Vervialle en 1881, laissant pour souvenir deux baies vitrées transparentes fabriquées selon la méthode des vitraux de l'époque, c'est pour cela que nous lui rendons hommage. Emile Thibaud est né le 10 décembre 1806 à Riom (63), de François et de Anne Landriot. Fils et petit fils d'imprimeurs, il obtient son brevet d'imprimeur en 1826 et celui d'imprimeur lithographe en 1832.

Emile Thibaud reprend l'imprimerie familaile à Riom, il est un des principaux collaborateurs du journal légitimiste "La Gazette d'Auvergne", il fut rédacteur en chef de la "Gazette d'Auvergne et du Bourbonnais" en 1848. Suite à la détérioration des verrières de la cathédrale de Clermond Ferrand par la grêle, Emile Thibaud et un ami décide de restaurer les vitraux. Il fonde en 1835 son atelier de peinture sur verre.

Eglise Sainte clotilde Paris VII. Eglise Notre Dame des Victoires Paris 02. M . Néomaye du Poitou. Néomaye du Poitou. Corps, jardins, mémoires. Anthropologie du corps et de l'espace à la Guadeloupe. THURE - un peu de tout pour tous. J’ai évoqué, dans le message « MAURICE BEDEL » la commune de Thuré … Thuré est une commune du centre-ouest de la France, située dans le département de la Vienne (région Poitou-Charentes). Géographie La région de Thuré présente un paysage de plaines vallonnées plus ou moins boisées. Le terroir se compose : de tuffeau jaune pour 23 %, d'argilo pour 22 % et de sables verts pour 15 % sur les collines et les dépressions sableuses des bordures du Bassin Parisien ; de tuffeau blanc pour 11 % et de champagnes ou aubues pour 21 % sur les autres collines ; de calcaires pour 7 % dans les vallées et les terrasses alluviales.

En 2006, 69 % de la superficie de la commune était occupée par l'agriculture, 28 % par des forêts et des milieux semi-naturels et 3 % par des zones construites et aménagées par l'homme (voirie). En 2007, la forêt privée représente 1 159 hectares soit 27 % du territoire communal. Le climat est océanique avec des étés tempérés. Toponymie Histoire Instances judiciaires et administratives. Montmorillonnais voyages. Finance 1089. DUNTZE Lucien Chatain peintre et peintre verrier clermontois. Léon XIII Archives - SURRÉALISME FANTASTIQUE. J’ai à votre disposition, chère lectrice et cher lecteur, un troisième épisode sur mon analyse du livre de Daniel Dugès « Rennes le Château un chapitre maçonnique secret ».

L’éditeur doit être content car je fais de la pub gratuite. Il va falloir que je lui réclame une petite aumône pour m’acheter une cuisinière… non, pas une cuisinière en chair et en os ! Dans cet article j’ai étudié succintement le blason qui est au fronton de l’église de Rennes le Château, histoire de rafraichir mes connaissances en héraldique et aussi pour vous les faire partager tout en jouant sur les mots… et les émaux aussi ! Ce livre est pour moi un vrai trésor car il me permet d’exprimer ce que j’ai compris ou cru comprendre non seulement sur Rennes le Château, mais aussi sur l’Église et la franc Maçonnerie. Ces abstractions, qui tissent les ouvrages de René Guénon, enracinent la pensée de l’auteur dans la cervelle des lecteurs admiratifs. Petite note: COMMENTAIRES AUTOUR D’UN LIVRE sur Rennes le Château.

La prophétie des papes - Raoul Auclair. Armoiries papales. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Armoiries personnelles du pape Léon XI utilisant celles de sa famille les Médicis. Peu après l'apparition de l'héraldique, chaque membre de la hiérarchie ecclésiastique de l'Église catholique romaine dispose de ses propres armoiries.

Depuis la fin du XIIe siècle, les armoiries papales, appelées aussi armoiries pontificales, accompagnent le pape avec celles du Saint-Siège, les pontificats à fortes visées théocratiques imitant ainsi les cours souveraines. Histoire[modifier | modifier le code] Le blasonnement papal est codifié au XVIIe siècle par le généalogiste Pierre Palliot qui crée des armoiries pour les papes qui n'en portaient pas (notamment ceux avant Innocent III) ou ajoute certains éléments, telle la tiare pour le pape Innocent III[4]. Liste des armoiries[modifier | modifier le code] XIIe siècle[modifier | modifier le code] XIIIe siècle[modifier | modifier le code] XIVe siècle[modifier | modifier le code] LE BLASON PAPAL DE RENNES LE CHATEAU. J’ai à votre disposition, chère lectrice et cher lecteur, un troisième épisode sur mon analyse du livre de Daniel Dugès "Rennes le Château un chapitre maçonnique secret".

L’éditeur doit être content car je fais de la pub gratuite. Il va falloir que je lui réclame une petite aumône pour m’acheter une cuisinière… non, pas une cuisinière en chair et en os ! Dans cet article j’ai étudié succintement le blason qui est au fronton de l’église de Rennes le Château, histoire de rafraichir mes connaissances en héraldique et aussi pour vous les faire partager tout en jouant sur les mots... et les émaux aussi ! Ce livre est pour moi un vrai trésor car il me permet d’exprimer ce que j’ai compris ou cru comprendre non seulement sur Rennes le Château, mais aussi sur l'Eglise et la franc Maçonnerie. Ces abstractions, qui tissent les ouvrages de René Guénon, enracinent la pensée de l'auteur dans la cervelle des lecteurs admiratifs. Petite note: COMMENTAIRES AUTOUR D’UN LIVRE sur Rennes le Château. Vitrail portant les armoiries du Pape Léon XIII - Visites en Aquitaine. Accueil > Landes > Landes océanes > Saint-Julien-en-Born > Eglise Saint-Julien > Vitrail portant les armoiries du Pape Léon XIII L’église de Saint-Julien-en-Born est illuminée par un ensemble de verrières réalisées en 1903 par Gustave-Pierre Dagrant.

L’une d’elles figure les armoiries de Léon XIII. Le pape Léon XIII, 256e pape de l’Église catholique, est en fonction au moment de la création des vitraux. Ses armoiries sont portées sur un oculus situé au-dessus de deux lancettes architecturées. Elles figurent un cyprès de sinople planté sur une plaine sur fond d’azur, surmonté d’une comète d’or et entouré de deux fleurs de lys d’argent. Léon XIII meurt peu après la réalisation des verrières, le 20 juillet 1903. Continuer à lire le texte Paternité Contributeurs Conseil régional d'Aquitaine. Le blason de Léon XIII. Je n'insisterai pas sur cette inversion qui semble avoir été assez fréquente et que j'ai pu par exemple retrouver dans l'ouvrage du très sérieux Raoul Auclair consacré au prophéties des papes, plus connues sous le nom de prophéties de St Malachie.

Et, nous les évoquons à point nommé puisque Bérenger Saunière y fait lui aussi mention en portant sous le blason la sentence de Malachie : "Lumen in caelo" - une lumière dans le ciel ! Enfin...presque car encore une fois à y regarder de plus près ce n'est pas CAELO qu'a fait graver Saunière mais COELO et la différence si minime soit-elle est de taille ! Car ce Coelo c'est :coelo (caelo), āre, āvi, ātum : - tr. - orner de reliefs, ciseler, graver, buriner.

D'autre part, l'ésotériste René Guénon dans son ouvrage "Le roi du monde" (3) évoque ce mot coelum en lui donnant pour origine le grec koilon "creux" et en lui sous-entendant le sens de caché (caelare). Léon XIII. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Léon XIII, né Vincenzo Gioacchino Raffaele Luigi Pecci ([1] - ), est le 256e pape de l'Église catholique (nom latin : Leo XIII ; nom italien : Leone XIII).

Ayant succédé au pape Pie IX le , il règne jusqu'à sa mort en 1903. Il est enterré à la basilique du Latran. Léon XIII est essentiellement connu pour son encyclique Rerum Novarum, publiée en 1891, première encyclique sociale. Origines familiales[modifier | modifier le code] Né à Carpineto Romano, près de Rome, en Italie, il est le fils du comte Lodovico Pecci (colonel de la milice locale) et de la comtesse née Anna Prosperi-Buzi qui ont six autres enfants[2], dont le futur cardinal Giuseppe Pecci. Formation et carrière de prélat[modifier | modifier le code] En octobre 1818, Vincent Joachim Pecci devient élève au collège des Jésuites de Viterbe[4], avant d'entrer en 1824 au Collegium romanum avec son frère qui devient ensuite jésuite. Pontificat[modifier | modifier le code] Félix Gaudin, maître verrier clermontois.

Fiche du : 01/04/2004 Parce qu’il savait mener les hommes et… manier le crayon, Félix Gaudin, officier d’artillerie reconverti au travail du verre, a conduit son atelier clermontois a la conquete du monde. Félix Gaudin en 1880-Collection particuliere Félix Gaudin est né en 1851 a Paris. Quand éclate la guerre de 1870, il s’engage dans l’armée et devient officier. En 1877, il est affecté a Clermont-Ferrand au 36e Régiment d’artillerie.

Texte écrit avec la collaboration de Jean-François Luneau, auteur d’une these qui sera publiée en 2004 aux Presses Universitaires Blaise-Pascal (PUBP). Vitraux contemporains. Basilique romane de Conques Soulages à Conques (atelier Fleury) 104 vitraux Cathédrale de Nevers Claude Viallat à la cathédrale de Nevers Traces écrites a écrit:Soufflées par un bombardement des Alliés en juillet 1944, les 130 baies, représentent pas moins que 1052 m2. Leur particularité : ce sont des vitraux contemporains, réalisés par un tandem artiste et maître verrier. Église Saint Symphorien, Haimps, Charente-Maritime Travail de gravure de verres plaqués par sablage. Centre intercomporain du vitrail, Chartres Eglise de Salagon Abbatiale Saint-Gildas-des-Bois – Loire-Atlantique Olivier Juteau a réalisé quatorze baies, pour une surface totale de vingt-quatre mètres carrés et un poids de cristal de trois tonnes et demie.

Église Saint-Léger - Oisilly. Matériaux et développement durable : les leçons de l'Histoire - Développement durable – Environnement, énergie et société (2014-2015) - Collège de France - 05 juin 2015 15:50. Alchimie et vitraux moyen-âge. Vitrail. Jean-François Luneau, Félix Gaudin, peintre verrier et mosaïste (1851-1930). Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise-Pascal, 2006, 624 p. (collection Histoires croisées) Secrets de verres : la Verrerie de St-Just. Comment C'est Fait - Le Verre Plat. Le verre soufflé à la bouche par la Verrerie de Saint-Just. Un art sans frontières - Art sacré en Europe 1919-1939 : les tentatives d’un « renouveau » - Publications de la Sorbonne. LA PEINTURE RELIGIEUSE. Séminaire « L'enseignement du fait religieux » - Espace, lumière et son dans l'architecture religieuse. Séminaire « L'enseignement du fait religieux » - La création de vitraux dans les églises anciennes.

Résultats / Recherche / Moteur Collections. Culture.gouv. Félix Gaudin: peintre-verrier et mosaïste, 1851-1930 - Jean-François Luneau. Les vitraux de l’église. Sans titre. Posters lumière et couleurs - photo patrimoine Vals de Gartempe et Creuse. Les vitraux au 20e siècle : quelques témoignages de modernité en Poitou-Charentes - Patrimoine et inventaire de Poitou-Charentes. Appellations d'un vitrail - Infovitrail.com. Nouvelle page 1. A.F. Lozano C. - Le dilemme de la renaissance du vitrail au 19e siècle en France.