background preloader

Espaces Productifs

Facebook Twitter

Secteur primaire - agriculture

Secteur secondaire - industrie. Secteur tertiaire - services. Délocalisation chez Safran à Châtellerault : la CGT monte au créneau - 04/04/2017. Le site châtelleraudais de Safran Aircraft Engines est en train de délocaliser deux lignes de production au Mexique.

Délocalisation chez Safran à Châtellerault : la CGT monte au créneau - 04/04/2017

Colère du syndicat CGT. Économiquement, le site châtelleraudais de Safran Aircraft Engines (ex-Snecma), qui assure la maintenance des moteurs d'avions militaires et répare les moteurs d'avions civils et militaires vendus par le groupe, se porte bien. Très bien, même. Il vient d'ailleurs de s'agrandir. Mais, en coulisses, tout n'est pas si rose. Des craintes pour l'avenir Mais, surtout, la CGT, syndicat majoritaire sur le site, révèle que la direction est en train de délocaliser deux lignes de production au Mexique, un pays à bas coût de main-d'œuvre. À chaud La direction s'explique. Hutchinson redécolle grâce à l'aéronautique - 31/03/2017. Touché par la crise, le site Hutchinson d’Ingrandes, qui travaillait avant seulement pour l’automobile, s’est diversifié dans l’aéronautique.

Hutchinson redécolle grâce à l'aéronautique - 31/03/2017

Un pari gagnant. Aujourd'hui, la plupart des entreprises industrielles du bassin touchées par la crise survenue en 2008 vont mieux. Parmi elles, la fonderie alu s'en est sortie en se diversifiant. Mais ce n'est pas la seule. C'est aussi le cas du site Hutchinson d'Ingrandes-sur-Vienne (*), qui se développe désormais grâce à l'aéronautique.Créée en 1853, l'entreprise Hutchinson (groupe aujourd'hui filiale de Total) a racheté l'ancienne base militaire américaine de Saint-Ustre en 1967. " On est sur des marchés à très forte croissance " Quinze ans plus tard, quand la crise est arrivée, le site a été durement touché. " D'ici 3-4 ans, on aura 150 personnes sur le site " (*) Le groupe dispose aussi d'un centre administratif à Châtellerault.

Plus de 75% des Français travaillent désormais dans le secteur tertiaire. LE SCAN ÉCO - L'Insee offre un tableau complet des 28,6 millions de Français actifs.

Plus de 75% des Français travaillent désormais dans le secteur tertiaire

On y apprend que plus des trois quart travaillent dans le secteur tertiaire, que presque 90% des actifs sont salariés, et que les trois-quarts sont en CDI... Dans les «Tableaux de l'économie française 2016» publiés ce mardi, l'Insee consacre une partie de sa vaste étude sur l'emploi en France, et sa répartition par activité. On y apprend notamment que la France est devenue plus que jamais un pays de service. • 25,8 millions de Français occupent un emploi en France Sur les 50,8 millions de Français de plus de 15 ans (en 2014), 28,6 millions sont «actifs» au sens du Bureau international du travail. Cliquez ici pour agrandir l'infographie • 75,2% des Français «occupés» travaillent dans le secteur tertiaire La part du secteur tertiaire dans l'emploi total en France a gagné 22 points au cours des quatre dernières décennies. Cliquez ici pour agrandir l'infographie • Près de 90% des Français «occupés» sont salariés.

Vienne, les patrons retrouvent le moral.

LGV Poitiers - Bordeaux - Paris

Evaluation.