background preloader

Quelqu'un apprend à détruire internet

Facebook Twitter

Quelqu’un apprend à détruire Internet, selon Bruce Schneier. Pour l’écrivain et expert en cybersécurité et en cryptographie Bruce Schneier, « quelqu’un est en train d’apprendre à détruire Internet », comme il le titre dans son dernier article de blog.

Quelqu’un apprend à détruire Internet, selon Bruce Schneier

L’actuel directeur de la technologie de Resilient, une société d’IBM, affirme que des attaques particulières visent des acteurs majeurs du web depuis déjà deux ans. Bruce Schneier est une sommité en ce qui concerne la sécurité informatique. L’auteur du mythique livre « Applied Cryptograhy » tient depuis 2004 un blog très fréquenté dans lequel, ce mardi 13 septembre, il a publié un article au titre évocateur : « Quelqu’un est en train d’apprendre à détruire Internet« . Comme il l’affirme, depuis un ou deux ans, certaines compagnies majeures du web subissent des attaques particulières, précises et calibrées, dont le but est de tester les défenses et d’évaluer les meilleurs moyens de les faire tomber. C’est notamment le cas deVerisign, la société américaine qui gère les noms de domaine en .com et .net. Quelqu’un est en train d’apprendre à détruire Internet. C’est très sérieux.

Quelqu’un est en train d’apprendre à détruire Internet

C’est LE grand expert de la cybersécurité Bruce Schneier qui l’a écrit sur son blog hier « quelqu’un est en train d’apprendre à détruire Internet » – ce sont ses mots. Quand Bruce Schneier dit quelque chose comme ça, il vaut mieux y prêter attention… Schneier explique que depuis un ou deux ans, les entreprises critiques de l’Internet subissent des attaques précises, calibrées, dont le but semble être de tester leurs défenses, et d’évaluer les moyens nécessaires pour les mettre à bas. C’est le cas par exemple de Verisign, dont le rapport trimestriel de ce type d’attaques est paru [PDF].

Verisign, c’est l’entreprise américaine qui gère notamment les noms de domaine en .com et .net si Verisign tombe, c’est tout un pan de l’Internet mondial qui disparaît. Des attaques classiques, sauf que... Qu’est-ce que ces attaques ont de particulier ? DDoS, DoS, Déni de service : explications. Suite à notre article récapitulant contre quoi protège CerberHost, nous allons aujourd’hui nous focaliser sur les DDoS (Distributed Denial of Service, ou attaque Distribuée par Déni de Service).

DDoS, DoS, Déni de service : explications

Même si ces attaques ne font pas partie du TOP 10 OWASP, elles sont devenues des fléaux quotidiens pour de nombreux sites. Ces attaques simples et bon marché permettent en effet de couper des sites avec peu de moyens, pendant plusieurs heures. Notre Cloud de très haute sécurité CerberHost fournit des solutions contre ces attaques, mais il reste intéressant de comprendre leurs fonctionnements. DDoS : un peu de contexte Une Dos ou DDos consiste à épuiser les ressources à disposition d’un serveur, le plus souvent celles liées au réseau. Nous différencierons ici les DDoS applicative des DDoS réseau car les méthodes sont différentes et les moyens de les bloquer également. Le phénomène s’amplifie terriblement ces dernières années. Un exemple de DDoS à la mode en ce moment Le spoofing UDP Le vecteur utilisé.

Quelqu'un apprend à détruire internet

Bruce Schneier: The security mirage. The Plan to Kill the Internet Uncovered » Alex Jones' Infowars: There's a war on for your mind! The Internet has emerged as the most empowering tool of individual freedom since the Gutenberg’s press, affording billions of people worldwide not only the tool of instant communication, but access to a wealth of liberating information, freedom from the chains of received consensus, and the opportunity to become their own media platform.

The Plan to Kill the Internet Uncovered » Alex Jones' Infowars: There's a war on for your mind!

This represents an ever increasing threat to the status quo of the elite, which is why the establishment is working feverishly to dismantle the freedom granted by the world wide web in its current form. 1) The Death of Net Neutrality The Federal Communications Commission (FCC) recently gave the green light for large Internet Service Providers to create a two-tier Internet system which would allow large corporations to buy up dedicated faster bandwidth, ending net neutrality and potentially leaving smaller websites in the dust.

“[S]maller companies that can’t afford to pay for faster delivery would likely face additional obstacles against bigger rivals.