background preloader

#jesuischarlie

Facebook Twitter

Charlie Hebdo on Twitter: "Meilleurs vœux, au fait. Joachim on Twitter: " Joachim on Twitter: "@vnataf j'ai fait cette image parceque j'ai pas de mots"... "Je suis Charlie" : qui est à l'origine de l'image et du slogan que le monde entier reprend par solidarité. MEDIAS - Je suis Charlie, nous sommes Charlie.

"Je suis Charlie" : qui est à l'origine de l'image et du slogan que le monde entier reprend par solidarité

Depuis l'attentat de Charlie Hebdo qui a fait au moins douze morts ce mercredi 7 janvier, "Je suis Charlie" est sur toutes les lèvres, sur toutes les photos de profil des réseaux sociaux, les pancartes des rassemblements de solidarité, les unes des journaux et même sur les panneaux d'affichage de certaines villes. Ces trois mots et ce logo sont apparus en ligne immédiatement après l'annonce de l'attaque au siège de Charlie Hebdo. A croire que cet étendard datait d'un ancien mouvement de soutien, après l'incendie volontaire des locaux du journal satirique en 2011 par exemple. Jerome bermyn on Twitter: "Charb dans le dernier @Charlie_Hebdo_ // prophétie glaçante... Magnus Shaw on Twitter: "A terrible day for all cartoonists. #JeSuisCharlie... Jeremy Vine on Twitter: "Thinking of all victims in #ParisShooting I found this via @Shawtooner:... Facebook. Arnaud Coudry on Twitter: "1999. Dédicace au dos de ma carte d'étudiant en école de journalisme. #JeSuisCharlie...

Reader on Twitter: "La presse du monde entier met @Charlie_Hebdo_ en une. L'ÉQUIPE on Twitter: "Notre Une du 8 janvier. Une double page rendra hommage au travail de nos confrères de Charlie Hebdo. #JeSuisCharlie. 20 dessinateurs réagissent à la fusillade à Charlie Hebdo. Astérix on Twitter: " L'hommage des dessinateurs à «Charlie» Charlie Hebdo était, est, un journal de dessinateurs.

L'hommage des dessinateurs à «Charlie»

C’est en dessins que de très nombreux dessinateurs, connus ou moins connus, français et étrangers, rendent hommage aux membres de la rédaction assassinés mercredi. Banksy on Twitter: "Because opinions change. Facebook. Bernard Lehut on Twitter: "L'hommage Instagram d'une fille à son père #CharlieHebdo #Wolinski... Nasdaq sur Twitter : "We pay tribute to the Charlie Hebdo victims. #JeSuisCharlie... Geoffrey Dorne on Twitter: "#JeSuisCharlie Pour celles & ceux qui créent des images sur #CharlieHebdo, la typo du logo c'est le Block Berthold, pas du Bebas ;-)"

Haut les crayons pour «Charlie» L'ÉQUIPE on Twitter: "Notre Une du 8 janvier. Une double page rendra hommage au travail de nos confrères de Charlie Hebdo. #JeSuisCharlie. The Independent on Twitter: "The Independent's cartoonist @DaveBrownToons on the #CharlieHebdo attack. #JeSuisCharlie. Stéphane Chemin on Twitter: "#Dessin de #Tignous (mort dans la #fusillade à @Charlie_Hebdo_)... Maé_Enard sur Twitter : "La une du @NewYorker aussi émouvante que celle de 2001 #JeSuisCharlie... La représentation figurée du prophète Muhammad.

L’islam et ses pratiques, pas plus que tout autre phénomène humain, n’échappent aux mutations au fil de l’histoire.

La représentation figurée du prophète Muhammad

La question de la représentation figurée en général, et de celle du prophète de l’islam en particulier, a été diversement tranchée selon les périodes et les milieux. Si elle a parfois déclenché des débats animés, elle ne semble pas avoir posé un problème majeur ou permanent aux croyants musulmans ni à leurs juristes (Naef 2004). Les polémiques récentes, parmi les plus vives qu’aient connues l’histoire, sont attisées par le fait que les images qui les ont déclenchées sont des caricatures ; elles alimentent l’idée fausse et essentialiste que, « de tout temps », l’islam aurait interdit la représentation de son prophète, voire toute représentation humaine.

Illustration 1 : Muhammad reçoit la révélation de l’ange Gabriel. Illustration 2 : Muhammad, sous la forme d’un nimbe dorée (en haut à gauche de l’image), détruit les idoles de la Kaaba. "Charlie Hebdo" : "Le crayon guidant le peuple", décryptage d'une photo culte - L'Obs. "Le Triomphe de la République.

"Charlie Hebdo" : "Le crayon guidant le peuple", décryptage d'une photo culte - L'Obs

" C'est le nom de la statue qui domine la place de la Nation, à Paris. C'est aussi le titre qu'on est tenté de donner, par métonymie, à cette photo prise à la fin de la Marche républicaine du 11 janvier par Martin Argyroglo, jeune photographe indépendant dont l'image fait le tour du monde... et la couverture de "l'Obs", en kiosque ce mercredi. Cette scène visuellement grandiose, certains internautes l'appellent "Le crayon guidant le peuple", parce que l'image – avec d'autres – évoque irrésistiblement Delacroix. Charlie Hebdo: Et maintenant alors? On se dit au revoir? Putain, mais moi, les mecs, j’ai pas envie de vous dire au revoir.

Charlie Hebdo: Et maintenant alors? On se dit au revoir?

C’est un cauchemar. Et pourtant, on continue notre vie quotidienne. Il faut bien faire manger les enfants, répondre aux messages, bosser. Robert Badinter : «Les terroristes nous tendent un piège politique» Robert Badinter, ancien ministre socialiste de la Justice, réagit à l’attaque contre «Charlie Hebdo».

Robert Badinter : «Les terroristes nous tendent un piège politique»

«Devant un tel crime, préparé et exécuté de sang-froid, c’est d’abord aux victimes que pense chacun d’entre nous. Policiers assumant le risque quotidien auquel les expose leur devoir, journalistes réunis pour accomplir leur mission d’information, sans laquelle la démocratie serait étouffée. Ces journalistes-là sont morts pour nous, pour nos libertés qu’ils ont toujours défendues. «Charlie» vivra. Édito Ils ont tué Cabu !

«Charlie» vivra

Ils ont tué Cabu, le pacifiste, le généreux, le meilleur homme de la Terre autant que le meilleur dessinateur. Ils ont tué Wolin, Charb, Tignous, Bernard Maris et les autres ! Wolinski, le plus drôle, le sybarite tendre, celui qui aimait le plus la vie. Charb, le père courage, Tignous, le gentil teigneux, Bernard, le professeur d’éco que tout le monde aurait voulu avoir, le lettré plein de conviction et de culture. Charlie, c’était le rire intelligent, le rire impitoyable, la dérision, le refus du tragique, l’ironie pleine d’espérance, Voltaire en vignettes, un coup de pied au cul des fanatiques. Monde de merde. Paris – Interrogée sur une possible réaction face à l’attentat lâche et dramatique contre leur confrère Charlie-Hebdo, la rédaction du Gorafi a longuement réfléchi.

Monde de merde

Elle a souhaité poser tous les éléments nécessaires à une réflexion saine, sans céder à la peur, à la menace d’où qu’elle vienne, sans céder aux accusations. Après une mûre réflexion, la rédaction a convenu que la dénomination exacte, singulière et courte pour qualifier ce moment tragique était simplement « Monde de merde ». C’est quoi l’esprit « Charlie Hebdo » ? LE MONDE | • Mis à jour le | Par Pierre Jaxel-Truer « On a tué Charlie Hebdo », se sont vantés les fuyards armés, après leur carnage.

C’est quoi l’esprit « Charlie Hebdo » ?

Mais peut-on rayer avec des fusils mitrailleurs plus d’un demi-siècle d’histoire et une institution de la presse française qui ne ressemble à aucune autre ? Une expression colle aux pages de l’hebdomadaire et à la peau de ses journalistes : « l’esprit Charlie ». Résumer un esprit est toujours délicat : nul doute, cependant, qu’il y a dans cette formule un condensé de liberté de ton, d’humour décapant, d’irrévérence et de fierté, structuré autour de solides valeurs de gauche, où la défense de la laïcité figurait souvent en première ligne. L’aventure a commencé il y a bien longtemps, à l’orée des années 1960, comme souvent autour d’une bande de copains inspirés : Cavanna, Fred et Georges Bernier, qui deviendra le fameux Professeur Choron, et l’expert revendiqué de l’« humour bête méchant ». Étendard de l’« humour bête et méchant » Provocateur, Charlie ? Charb : « Je préfère mourir debout que vivre à genoux »

Contre-attaque des Anonymous sur le Web. « Je suis Charlie », c’est lui. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Frédéric Potet Simple et puissant.

« Je suis Charlie », c’est lui

Mercredi 7 janvier, en apprenant l’attentat contre « Charlie Hebdo » Joachim Roncin, 39 ans, publie un message graphique sur Twitter. Depuis, son « Je suis Charlie » a fait le tour du monde. In Solidarity With a Free Press: Some More Blasphemous Cartoons. «Charlie» s'installe à «Libé» : «Bon, on fait le journal ?» The hypocrisy of Facebook and Apple supporting Charlie Hebdo. Illustrators respond to Charlie Hebdo magazine attack. Etudes. Comment ne pas s’indigner devant cet assassinat perpétré de sang froid ? L’attentat qui a tué 12 personnes à la rédaction de Charlie Hebdo nous remplit d’horreur. À travers un journal et ses options, c’est la liberté d’expression qui est visée par le terrorisme. Les réactions unanimes qui se sont manifestées, à droite comme à gauche, parmi les croyants comme parmi les incroyants, invitent à ne pas céder à la peur et à défendre une société plurielle.

Nous avons fait le choix de mettre en ligne quelques caricatures de Charlie Hebdo qui se rapportent au catholicisme. Etre ou ne pas être Charlie : les hashtags en chiffres. Palais de Tokyo sur Twitter : "#JeSuisCharlie @PalaisdeTokyo... ChateaudeVersailles sur Twitter : "#JeSuisCharlie... Ministère CultureCom sur Twitter : "#CharlieHebdo Hommage aux 12 victimes #JeSuisCharlie #NousSommesCharlie... Institut Monde Arabe sur Twitter : "كلنا شارلي !L'IMA est Charlie... Confidentiels sur Twitter : "La Une de Charlie Hebdo à la une du New-York Post AVEC la caricature de Mahomet... #Wow #HistoryNotRepeating. Mon reportage d’envoyée spéciale depuis mon salon, devant BFM et Twitter. Parce que je ne suis pas d’une nature très courageuse, j’ai vécu cinq jours confinée chez moi, subsistant grâce à mes surgelés Picard, à partir du 7 janvier dernier.

Parce que tout le monde n’a pas la chance d’être freelance et de pouvoir vivre retranché en pyjama devant la télé. Parce que vous avez sans doute loupé des trucs dans cette longue profusion d’informations, et qu’il faut rigoler malgré tout. Mercredi 7 janvier 2015 Deux hommes attaquent la rédaction de Charlie Hebdo à l’arme de guerre. Ils tuent 12 personnes : Frédéric Boisseau (l’agent de maintenance), Franck Brinsolaro (le policier affecté à la sécurité de Charb), Cabu, Elsa Cayat, Charb, Honoré, Bernard Marris, Mustapha, Michel Renaud (invité à la réunion de rédaction), Tignous et Wolinski. Après l’attentat, les chaînes d’info sont passées en mode alerte warning breaking news traque des suspects. Vogue.fr sur Twitter : " Тristan ™ sur Twitter : "#JeSuisCharlie...

Eric Maillard on Twitter: "Ruban noir sur google.fr #JeSuisCharlie... Benoit Tabaka on Twitter: "Le symbole #JeSuisCharlie aussi en une de Google.fr #CharlieHebdo... Jean Paul Gaultier on Twitter: "#JeSuisCharlie... #JeSuisCharlie : Apple soutient Charlie Hebdo. Apple a ajouté une bannière « Je suis Charlie » en bas de la page d'accueil de son site web français. D'autres entreprises technologiques ont montré leur soutien au journal satirique victime d'une terrible attaque terroriste. Google et Spotify affichent également ce message, tandis qu'Amazon a placé un ruban noir à côté de son logo, pour ne citer qu'eux. À de rares occasions, Apple chamboule sa page d'accueil pour honorer une personne décédée.

Elle l'a fait par exemple pour la disparition de George Harrison, de Nelson Mandela et évidemment de Steve Jobs (une compilation ici). L'hommage à Charlie Hebdo est plus discret (il faut défiler jusqu'en bas de la page), mais il n'en est pas moins singulier. Le journal satirique s'est en effet allègrement moqué de la pudibonderie de l'entreprise et du caractère religieux que certains lui prêtent. Marc rees on Twitter: "Dans les Whois en .fr , l'hommage ASCII de l' @Afnic à #Charlie #CharlieHebdo #JeSuisCharlie...

Julie Salesses sur Twitter : "Les bureaux de @Twitter à San Francisco immortalisent #JeSuisCharlie... Banque de France sur Twitter : "Hommage émouvant des collaborateurs de la Federal Reserve of New York à Bernard Maris... C'est dur d'être aimé par des cons. Synopsis Philippe Val, directeur du journal satirique et politique Charlie Hebdo, est assigné devant le tribunal correctionnel de Paris pour avoir reproduit, le 8 février 2006, les caricatures du prophète Mahomet parues en septembre 2005 dans le quotidien danois Jyllands-Posten. Des dessins qui constituent, selon l'Union des organisations islamiques de France (UOIF) et la Ligue islamique mondiale (LIM), une "injure stigmatisant un groupe de personnes en raison de sa religion". Le journaliste Daniel Leconte tente de décrypter les enjeux universels de ce procès marathon. C'est dur d'être aimé par des cons (VF)

Une marche républicaine historique : plus de 3,7 millions de Français ont défilé. Une marche historique s'est déroulée ce dimanche 11 janvier à Paris en hommage aux 17 victimes des trois attentats terroristes qui ont endeuillé la France cette semaine. Quarante-quatre chefs d'Etat et de gouvernement du monde étaient présents, ains Le Parisien | 11 Janv. 2015, 14h38.

Charlie Hebdo : La marche républicaine fait vendre du Voltaire. Ils participeront à la marche républicaine dimanche à Paris. Regards croisés sur une marée humaine. Histoire du Monde sur Twitter : "Vous étiez plus de quatre millions de personnes a défiler partout en France contre le terrorisme. #MarcheDu11Janvier. Le democrazie occidentali. Ces dirigeants qui étaient «Charlie» dimanche, qui ne le sont plus aujourd'hui. La salutaire tribune de Luc Besson. « Notre société a produit ce qu’elle rejette aujourd’hui comme une monstruosité infâme » Par Didier Fassin, professeur de sciences sociales à l’Institute for Advanced Study de Princeton (New Jersey) Après le temps de la sidération, le temps de la communion et le temps du recueillement autour des victimes des assassinats des 7, 8 et 9 janvier, devra venir le temps de la réflexion sur ces événements tragiques. Or l’émotion légitime et l’apparent consensus qui en a résulté tendent à délimiter l’espace du pensable et a fortiori du dicible.

Un périmètre de sécurité idéologique impose ce qu’il est acceptable d’interroger et ce qui ne saurait l’être. Condamner est nécessaire, analyser devient suspect. « Il y en a assez de toujours essayer de comprendre. À force de trop vouloir expliquer, nous avons fait preuve de complaisance depuis trop longtemps », me disait une personnalité de gauche connue pour ses engagements citoyens. Virginie Despentes : “Les hommes nous rappellent qui commande, et comment” Why Japan is mocking ISIS with photoshopped Twitter memes. Maybe humour is the best weapon after all. On Tuesday, ISIS released a video of two Japanese hostages, demanding £132 million ransom from their government to secure their release.

Japan has refused to pay the ransom, leaving journalists Kenji Goto and Haruna Yukawa to an uncertain fate. But the Japanese public has responded by hitting Twitter to mock the terror group with photoshopped memes. Les morts de Charlie hebdo se retournent déjà dans leur tombe. Le juge et la guêpe - Pénal.