Un oeil sur la génération

Facebook Twitter

Comment les métaphores programment notre esprit. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Rémi Sussan - InternetActu Encore un coup dur porté à l’idée de l’homme “animal rationnel” et une brique de plus à l’édifice de l’économie comportementale.

Comment les métaphores programment notre esprit

Notre vision du monde – et par conséquent nos décisions – seraient en grande partie modelées par notre système de métaphores, lesquelles n’appartiennent décidément pas qu’aux poètes. C’est ce qui ressort de l’expérience menée par Paul Thibodeau et Lera Boroditsky, à l’université de Stanford, relatée par un article de Discover magazine. Un geste irrécupérable. Politique Un geste irrécupérable Dans l’une des nouvelles du Libertinage , intitulée « Lorsque tout est fini », Aragon fait raconter à Clément Grindor les évènements qui ont marqué son existence et ont fait de lui un homme de l’ombre, de la puissance, de la trahison.

Derrière ce récit d’aventures, qui rebondit d’action en action, on ne lit, au fond, qu’une seule obsession : l’angoisse d’être récupérable. Membre d’une bande de malfrats, Grindor les trahit de peur que leurs vols et leurs meurtres ne soient interprétés comme une forme d’héroïsme. Devenu une sorte d’espion, il aide des hommes à acquérir argent et gloire, puis instille en eux le doute pour provoquer leur chute.

Sordide ordinaire

The Age Of Consent Around The World. Les ailleux. Symptomes. Ottensheimer Strasse 35. Entretien avec Sasha Grey, révolutionnaire du X. Il est possible qu’au départ on n’y ait pas cru, et d’ailleurs qu’auriez-vous fait à notre place ?

Entretien avec Sasha Grey, révolutionnaire du X

Elle semblait surgir d’une zone inconnue où le porno, la contre-culture, l’érudition, la new wave et la beauté fatale se seraient mélangés à l’infini. On a cru rêver. On a rêvé.