background preloader

Sommeil

Facebook Twitter

Narcolepsie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Narcolepsie

Lorsqu'un patient atteint de narcolepsie s'endort, il fait généralement l'expérience d'un sommeil paradoxal durant une dizaine de minutes ; alors que la vaste majorité des individus n'atteignent le sommeil paradoxal qu'après 90 minutes. Un autre problème surgissant chez les patients atteint de narcolepsie est la cataplexie, une faiblesse musculaire soudaine ressentie lors d'une période d'émotions fortes[1].

Ces émotions se manifestent souvent par des faiblesses musculaires allant d'un relâchement des muscles faciaux à peine perceptible à l'abandon de la mâchoire ou de la tête, une faiblesse au niveau des genoux, ou un effondrement total. Habituellement, le langage et la vision sont troublés (double vision, incapacité à se concentrer) mais l'ouïe et la conscience restent normales. Dans de rares cas, le corps entier peut se paralyser et les muscles devenir raides. Est-il vrai qu'il ne faut jamais réveiller un somnambule ? Sabrina Neveu, Tours. Somnambulisme et violence. Audreiac88 / Shutterstock.com L'essentiel - Frapper, donner des coups de pied ou d'autres types d'agression sont des actes parfois commis par des personnes qui dorment.

Somnambulisme et violence

Ce sont des symptômes d'une pathologie sous-jacente. - Des études en imagerie cérébrale ont montré que, chez les personnes somnambules, certaines aires cérébrales semblent éveillées tandis que d'autres « dorment ». 3 : Somnambulisme : un fascinant mystère : Pour Marie-Françoise Vecchierini, médecin au centre du sommeil de l’Hôtel-Dieu, à Paris, le cerveau rate une étape à la fin de cette phase. « Au cours d’un assoupissement bien synchronisé, un microéveil se produit à ce moment précis, nécessaire au passage à un autre cycle du sommeil », développe-t-elle.

3 : Somnambulisme : un fascinant mystère :

Lors d’une crise de somnambulisme, l’éveil se fait sur le plan de la motricité, alors même que le cerveau reste dans son état endormi : il y aurait un mauvais fonctionnement de la substance inhibitrice du cerveau, celle-là même qui nous empêche parfois de crier ou de bouger dans nos rêves. Outre le somnambulisme, les parasomnies – ou comportements anormaux d’une personne endormie – recouvrent plusieurs troubles. 2 : Somnambulisme : un fascinant mystère : Lorsque cette conscience vigile s’assoupit en même temps que nous, l’inconscient prend-il le relais ?

2 : Somnambulisme : un fascinant mystère :

Pierre Janet, philosophe avant de devenir psychologue puis médecin, auteur notamment de La Pensée Intérieure et ses troubles (L'Harmattan, 2007), défendait cette théorie au début du XXe siècle. Il comparait la conscience à un lustre : le premier étage de chandelles dirige tous les autres. Mais lorsque celui-ci s’éteint, pendant notre sommeil notamment, ce sont les derniers étages, toujours allumés, qui prennent le relais : l’inconscient. « Quand notre conscience critique n’est pas à l’oeuvre, c’est la totalité de notre personne qui peut s’exprimer », ajoute Édouard Collot. Le somnambule serait dans une sorte de dissociation de la conscience. Son corps n’étant que le véhicule d’une pensée qui est ailleurs, son cerveau passerait en mode « pilotage automatique » commandé par son inconscient.

D’où le danger réel à réveiller une personne souffrant de ce trouble. 1 : Somnambulisme - Causes du somnambulisme chez l'adulte - Somnambule. © Jupiter Comportement diabolique, possession par les esprits, démence… Le somnambulisme a effrayé autant que captivé des générations de médecins.

1 : Somnambulisme - Causes du somnambulisme chez l'adulte - Somnambule

Si la science a des réponses sur son fonctionnement, ce trouble reste encore énigmatique. Ils explorent les mystères du somnambulisme. Pour Yves Dauvilliers, un impact visible sur la scintigraphie cérébrale.

Ils explorent les mystères du somnambulisme

(BRUNO CAMPELS) Les patients se mettent en danger la nuit, sont déprimés le jour. Visite d’une unité unique qui étudie des cas hors norme au CHU de Montpellier à l'occasion de la 13e Journée nationale du sommeil. Une fillette de 8 ans a sauté de la fenêtre de sa chambre en pleine nuit. Elle s’est cassé le sacrum. À la recherche du gène du somnambulisme. Le somnambulisme serait-il génétique? Somnanbule?

Le somnambulisme serait-il génétique?

Il existerait une prédisposition génétique au somnambulisme, selon un chercheur de l’Université de Montréal. En effet, «près de 80% des somnambules ont un autre membre de la famille qui est atteint de ce trouble du sommeil, indique Alex Desautels, professeur du Département de neurosciences de l’Université de Montréal et codirecteur clinique du Centre d’études avancées en médecine du sommeil de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal. Chez les jumeaux, la concordance est cinq fois plus élevée chez les monozygotes que chez les jumeaux non identiques*.»

Le somnambulisme touche surtout les enfants, soit jusqu'à 13% des jeunes de 8 à 12 ans (contre 2% à 4% des adultes). Les épisodes se déroulent habituellement lors de la phase de sommeil lent profond, dans les premières heures après qu’une personne se soit endormie. Le somnambulisme, un effet possible des somnifères. Les somnifères peuvent causer du somnambulisme, c'est-à-dire des comportements tels que conduire un véhicule, cuisiner, manger, téléphoner, avoir des activités sexuelles, etc. pendant le sommeil et cela sans souvenir de ces comportements au réveil.

Le somnambulisme, un effet possible des somnifères

L'agence de surveillance des médicaments américaine, la Food and Drug Administration (FDA), a ordonné aux fabriquants de 13 médicaments prescrits pour les troubles du sommeil, tels que Ambien (zolpidem, autres noms commerciaux Stilnox, Sublinox) et Lunesta (eszopiclone), de modifier les étiquettes de leur produit et de les accompagner d'une brochure d'informations afin de mettre en garde contre ce danger qui a été appelé "comportements complexes reliés au sommeil".

Le risque de comportements complexes durant le sommeil est faible mais peut être augmenté quand les consommateurs dépassent la dose recommandée ou quand les médicaments sont combinés avec de l'alcool ou d'autres drogues, considère la FDA. Voici les 13 médicaments visés par la FDA: Somnambulisme : Symptômes - Causes - Diagnostics - Traitements - Dictionnaire Santé - Encyclopédie médicale - Description pathologie.

Publicité Le somnambulisme, qui signifie en latin marcher en dormant, est une pathologie du sommeil d'origine neurologique.

Somnambulisme : Symptômes - Causes - Diagnostics - Traitements - Dictionnaire Santé - Encyclopédie médicale - Description pathologie

Il se traduit par un comportement moteur survenant lors d'un éveil incomplet en sommeil lent profond. Généralement limité à des déambulations dans le lieu d'habitation, il peut toutefois conduire à des actes plus dangereux pour le sujet (sortie, défenestration) ou pour d'autres individus (conduite d'un véhicule, comportements violents, voire homicide).

Ils semblent être éveillés, et ont les yeux ouverts. Ils sont capables de répondre à des ordres ou à des questions par oui ou non. Pathophysiologie. Somnambulisme - La lettre d'information des Cliniques universitaires Saint-Luc. Somnambulisme de l’enfant : pas d’inquiétude ! - la-sante.info. Le somnambulisme de l’enfant n’est pas aussi rare qu’on pourrait le penser.

Somnambulisme de l’enfant : pas d’inquiétude ! - la-sante.info

Mais le sentiment de gêne, voire de honte, qu’il induit chez les enfants concernés fait qu’il est très peu médiatisé. De plus, il intrigue aussi les parents qui n'en parlent pas non plus. La loi du silence n’est pourtant pas une solution, car le somnambulisme est somme toute un phénomène anodin. Somnambulisme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le somnambulisme (du mot latin signifiant « se promener en dormant ») est un trouble du sommeil appartenant à la famille des parasomnies[1].

Les individus somnambules font l'expérience de déambulations nocturnes, en état d'inconscience, lors d'un sommeil lent profond. Les troubles oniriques et leur traitement. Les parasomnies du sommeil paradoxal. » Vous êtes ici » Le Problème » Parasomnie » Les parasomnies du sommeil paradoxal Aussi appelé parasomnies moteur dans le sommeil paradoxal qui se caractérise par la représentation motrice de rêves violents. Les patients semblent vouloir représenter les expériences vécues dans les rêves ce qui provoque involontairement un comportement violent qui est accompagné par une activité physique excessive.

Cela reflète le fait que les patients atteints de ce trouble, n'accompagne pas l'atonie musculaire propre du sommeil paradoxal. En l'absence de pathologie à ce stade, ce qui produit la plupart des rêves et le plus intense, imposant une atonie musculaire généralisée qui entraîne une paralysie complète de l'individu. Les parasomnies de l'enfant. Marie Josèphe Challamel Texte intégral en PDF La plupart des parasomnies (figure 1) surviennent presque exclusivement dans l'enfance et ne sont pathologiques, au cours de cette période, que si elles se répètent fréquemment. Ce lien privilégié dépend de certaines caractéristiques ontogénétiques du sommeil: importance du sommeil lent profond entre la première et la dixième année, immaturité des transitions d'un état de vigilance à un autre, immaturité de certaines fonctions, comme celle du contrôle vésical dans le cas de l'énurésie.

Nous nous attacherons à décrire les trois principales parasomnies de l'enfant : terreurs nocturnes, somnambulisme et énurésie. Parasomnies. SOMNAMBULISMECe trouble survient pendant le sommeil lent profond. Dans les cas les plus spectaculaires, la personne se lève et marche. Plus fréquemment, elle s’assoit dans le lit ou effectue des mouvements comme en état d’éveil. Les sujets somnambules ne se souviennent généralement pas de l’épisode après s’être calmement rendormis. Nb. Il ne faut pas confondre ces gestes avec ceux, souvent plus incohérents et stéréotypés, que l’on observe au cours de phénomènes de nature épileptique. Cauchemars ou terreurs nocturnes? Parasomnie, hallunications du sommeil, troubles du sommeil, terreurs nocturnes - e. » Parasomnie. Qu’est-ce que la parasomnie ? La polyphonie du rêve : l'expérience onirique commune et partagée de René Kaës. L’étude du rêve se situe à l’origine de la construction métapsychologie du fonctionnement psychique inconscient.

Elaborations oniriques des dérivés de fixations utéro-infantiles - micropsychanalyse, une psychanalyse au microscope. Nicola Peluffo, Micropsychanalyse n°1, Le sommeil-rêve, Lausanne, Favre, 1997. Première partie Le rêve a pour fonction de satisfaire une exigence énergético-pulsionnelle de détente par le biais de désirs agressifs-sexuels refoulés pendant la phylogenèse et l'ontogenèse. IMAGINAIRE ET IMAGINATION, L'expression onirique : psychanalyse et phénoménologie. Que l'apport de la psychanalyse freudienne ait été décisif à cet égard, on s'en convaincra d'autant mieux qu'on l'aura plus précisément déterminé sur le terrain qui lui est propre. Les fonctions du rêve dans la famille. Un rêve pour de vrai : rêve et transfert chez l'enfant. Aux fondements narcissiques d'une névrose de contrainte : le rêve raconte. Évolution onirique d'un déni.

Le rêve du Comte de Thun. L'interprétation du rêve - micropsychanalyse, une psychanalyse au microscope. Psychanalyse : l'interprétation des rêves - Freud, Jung et Lacan. L'interprétation des rêves est tout-à-fait individuelle et varie selon la culture, l'éducation, l'environnement, ce qui implique un suivi et une bonne connaissance pour être efficace. C'est Sigmund Freud qui en propose une première analyse, mais d'autres chercheurs, comme Carl Jung ou Jacques Lacan, émettront également leurs propres hypothèses. La psychanalyse selon Freud. Freud, analyse et interprétation des rêves. Dr Jean-Michel CrabbéMis à jour le 22 mars 2010. L'interprétation des rêves en psychanalyse. - Le blog de hypocampe2011.over-blog.com. Mercredi 13 avril 3 13 /04 /Avr 09:41. Les rêves et leur symbolisme. IV. - Les rêves et leur symbolisme. L’araignée symbole onirique, Karl Abraham.

Le rêve vu par les Neurosciences. Le rêveur neuronal. La métapsychologie du cauchemar, du jeu et de l'identification projective. Une fonction du cauchemar : le traitement du pénible. Dialectique du rêve : Je crois, je veux ou je désire ce que je rêve… La métapsychologie du cauchemar, du jeu et de l'identification projective. Dialectique du rêve : Je crois, je veux ou je désire ce que je rêve… Psychanalyse par le rêve eveillé. Approche psychanalytique du reve lucide. TPE Le sommeil et le Rêve > Le rêve et son interprétation. Rêve en psychologie analytique. E=M6:Cauchemars, Illusions, Pourquoi Notre Cerveau Aime Se Faire Peur? Le rêve et ses secrets. Rêves et cauchemars : que se passe t-il dans notre cerveau ? Les rêves et les cauchemars sont utiles au cerveau. Cauchemars - Signification des cauchemars. Reve et conscience : cauchemars. Les troubles du rêve. LES STRUCTURES CÉRÉBRALES QUI NOUS ÉVEILLENT ET NOUS ENDORMENT.

Le rêve éveillé ou endormi: éléments de neurosciences, de psychanalyse et d’autres. Le rêve vu par les Neurosciences. Signification du rêve. Etude sur l'attribution de significations générales au contenu du rêve: Recherche exploratoire sur la nature, la fréquence et la fonction des oppositions dans le rêve.

Le rêve, moment crucial du sommeil paradoxal. Le rêve - Le rêve, programmation génétique des instincts. Trois clés pour le rêve dans la théorie monoaminergique. Le rêve - Les frontières objectives du rêve. A la recherche d'un "centre" du rêve. Cauchemar. Rêve lucide. Rêve. Sommeil : comment il protège votre cerveau. Dormir permet au cerveau de se nettoyer. L'impact de notre manque de sommeil sur le plan génétique. Le manque de sommeil perturbe notre génome. Le manque de sommeil fait manger plus. Le manque de sommeil nuit aux neurones. Sommeil : pourquoi perdons-nous notre conscience du monde extérieur ? Le cerveau s’isole pendant le sommeil. Des neurones s'endorment dans un cerveau éveillé. Dormir debout : le cerveau en mode « off »

L’hormone du sommeil décryptée. Silence, on dort ! Un lien entre sommeil et diabète. La durée du sommeil inscrite dans les gènes. La naissance du concept de sommeil paradoxal comme troisième état du cerveau. La veille et le sommeil. Le sommeil, l'autre versant de l'esprit. Nos différents sommeils.

Les structures cérébrales qui nous éveillent et nous endorment. Sommeil paradoxal et physiologie du rêve. Mélatonine. Sérotonine. Tryptophane. Mécanismes du cycle veille-sommeil-rêve. Du sommeil léger au sommeil paradoxal.

Rythme ultradien. Rythme circadien. Sommeil paradoxal. Tout savoir sur le sommeil. Le cerveau, maître du sommeil. La physiologie du sommeil. Le sommeil.