background preloader

Microbiote

Facebook Twitter

Le ventre: notre deuxième cerveau. La digestion - L’hyperperméabilité intestinale, qu’est-ce que c’est ? Aussi appelée Leaky gut syndrome, l’hyperperméabilité intestinale correspond au passage anormal de grosses particules à travers la paroi de l’intestin.

La digestion - L’hyperperméabilité intestinale, qu’est-ce que c’est ?

Ce dérèglement de la perméabilité de l’intestin entraîne des troubles plus ou moins embêtants. Comment fonctionne notre intestin ? Situé entre l’estomac et le gros intestin (côlon), l’intestin grêle qui mesure environ 5 à 7 m de long et 3 cm de large, permet de digérer les aliments que nous mangeons. Le ventre, notre deuxième cerveau.

Il y a quelques années, les scientifiques ont découvert en nous l’existence d’un deuxième cerveau.

Le ventre, notre deuxième cerveau

Notre ventre contient en effet deux cents millions de neurones qui veillent à notre digestion et échangent des informations avec notre "tête". Les chercheurs commencent à peine à décrypter cette conversation secrète. Ils se sont aperçus par exemple que notre cerveau entérique, celui du ventre, produisait 95 % de la sérotonine, un neurotransmetteur qui participe à la gestion de nos émotions. The Invisible Universe Of The Human Microbiome. Le comportement de l'enfant influencé par sa flore intestinale ? Selon l'étude, chez les filles, la retenue serait associée à une moindre diversité des bactéries intestinales. © Raul Villalon, Flickr, CC by-nc-nd 2.0.

Le comportement de l'enfant influencé par sa flore intestinale ?

Le deuxième cerveau : nos intestins. Le ventre: notre deuxième cerveau. Microbiote - Ces bactéries qui nous gouvernent. Interview avec Karine Clément : « La richesse du microbiote intestinal, sans doute un facteur clé dans les maladies métaboliques » Professeur de nutrition, directrice de l’Institut de Cardiométabolisme et Nutrition (ICAN) associé à l’Université Pierre et Marie Curie de Paris, et à la tête d’un groupe de recherche au sein de l’INSERM.

Interview avec Karine Clément : « La richesse du microbiote intestinal, sans doute un facteur clé dans les maladies métaboliques »

Amazon.fr - Tout se joue dans l'intestin : Bactéries et microbes, les alliés de votre système immunitaire - Hiromi Shinya, André Dommergues - Livres. La flore intestinale. Le syndrome de la dysbiose intestinale et du dysfonctionnement cognitif. Les prébiotiques et les probiotiques. Microbiote intestinal et régulation du fer.

Le ventre, notre deuxième cerveau. Microbiote intestinal et régulation du fer. Quand l'intestin contrôle le cerveau. Nous ne vivons pas seuls… Des êtres microscopiques unicellulaires, des bactéries ancestrales appelées archéobactéries, habitent notre Terre depuis plus de trois milliards d'années.

Quand l'intestin contrôle le cerveau

Cette durée d'évolution expliquerait l'extrême diversité de ce monde microscopique et surtout son immense capacité à s'adapter à presque tous les environnements, même les plus hostiles. Nous sommes apparus bien après ce micromonde, qui, dès notre naissance, nous colonise « de la tête au pied ». Il envahit notamment notre système digestif où il constitue notre microbiote intestinal – ou flore intestinale. Nous vivons donc en symbiose avec des milliards de milliards de bactéries, totalement inoffensives, et même bonnes pour notre santé. Ces micro-organismes représentent un arbre de classification immense décomposé en phyla, classes, ordres, familles, genres et espèces. Le microbiome : L’opportunité d’une cosmétique plus intelligente. Le microbiome est un enfant de notre époque, un emblème du tourbillon dans lequel nous sommes embarqués depuis quelques années.

Le microbiome : L’opportunité d’une cosmétique plus intelligente

Ce qui a rendu possible l’étude approfondie et la découverte de la complexité mais aussi du rôle fondamental des flores microbiennes qui peuplent notre corps et le monde vivant en général (il y a des microbiotes de plantes, de racines, d’animaux, etc..), c’est la capacité des machines à décoder les milliards de génomes qui le constituent. Sans l’explosion de la capacité mémorielle des ordinateurs, rien de tout cela ne serait connu. STAPHYLOCOCCUS. Espace Etudiant Cours de Bactériologie Médicale 1 - Introduction Les Staphylocoques sont des Cocci à Gram positif classiquement disposés en amas.

STAPHYLOCOCCUS

Actuellement, on distingue 44 espèces. “Acne Bacteria” Integral Part of Skin Microbiota Defense System. It’s probably difficult for teenagers to imagine that bacteria on their skin—often the ones involved in acne breakouts—are critical to the primary defense of our bodies from much more pathologic microbes.

“Acne Bacteria” Integral Part of Skin Microbiota Defense System

Yet, that is exactly what investigators at Lund University in Sweden recently discovered in a new research study, which describes that the most common bacteria on human skin secretes a protein that protects us from reactive oxygen species (ROS) thought to contribute to several skin diseases. The antioxidant enzyme, designated RoxP, is produced by the skin bacterium Propionibacterium acnes and has as equally a strong effect on dangerous oxygen species as known antioxidants, such as vitamin C and vitamin E.

20161025 pls 0469 cv. Autisme : la piste de la flore intestinale. Près de 200 millions de neurones sont connectés à l'intestin.

Autisme : la piste de la flore intestinale

On qualifie souvent ce système nerveux de second cerveau. La flore intestinale impliquée dans les maladies neurodégénératives. Maladies de Parkinson, d’Alzheimer, dégénérescence fronto-temporale, sclérose latérale amyotrophique : quel est le point commun entre ces pathologies cérébrales ?

La flore intestinale impliquée dans les maladies neurodégénératives

La mort de neurones associée à l’accumulation de protéines dites amyloïdes (différentes selon la maladie). Des protéines anormales s'agrègent en des sortes de « pelotes de laine » qui remplissent les neurones, et se transmettent de neurones en neurones, entre les différentes régions cérébrales et même entre différents organes. Elles provoquent probablement une inflammation (une réaction du système de défense immunitaire) et la mort des cellules. Les microbes à notre service. Aliments probiotiques Nos intestins nous préoccupent. En témoignent les millions de ventes du livre Le Charme discret de l'intestin, paru en 2015. Et pour cause : cet organe abrite quelque 100 000 milliards de bactéries qui accompagnent la digestion, font obstacle aux bactéries pathogènes et stimulent notre système immunitaire.

Microorganismes : une évolution collective. Qui a vécu sur Terre en premier ? Les procaryotes ! Ces organismes constitués d'une seule cellule dépourvue de noyau – les bactéries et les archées – ont été les seuls habitants de notre planète pendant presque un milliard d'années. Les eucaryotes unicellulaires, qui ont un noyau dans leur cellule, sont apparus bien après, peut-être il y a quelque deux milliards d'années. Selon toute vraisemblance, la cellule eucaryote est issue de l'intégration de cellules procaryotes dans une autre, un événement appelé endosymbiose. Le microbiome : L’opportunité d’une cosmétique plus intelligente. Le microbiome est un enfant de notre époque, un emblème du tourbillon dans lequel nous sommes embarqués depuis quelques années. Ce qui a rendu possible l’étude approfondie et la découverte de la complexité mais aussi du rôle fondamental des flores microbiennes qui peuplent notre corps et le monde vivant en général (il y a des microbiotes de plantes, de racines, d’animaux, etc..), c’est la capacité des machines à décoder les milliards de génomes qui le constituent.

Sans l’explosion de la capacité mémorielle des ordinateurs, rien de tout cela ne serait connu. Etude du microbiote cutané by MS-PHYLOGENE. Les récentes journées Jean Paul Marty 2015 étaient fort intéressantes. Elles ont fait le point sur l’aventure du microbiote de la peau qui débute. Les évolutions récentes de la métagénomique ont permis d’appréhender la diversité du microbiote intestinal et de mettre en avant l’importance de l’équilibre des espèces.

On nous promet des correspondances majeures avec le microbiome de la peau. La métaprotéomique du microbiote intestinal (1) a également évolué avec l’avènement de la LC-MS/MS non ciblée et de la génomique pour les bases de données. Quand l'intestin contrôle le cerveau. Quand les bactéries contrôlent l'appétit. Chut… Écoutez. Vos bactéries vous parlent. Lorsque vous mangez, le petit peuple de vos intestins se sert le premier. « Le ventre, notre deuxième cerveau » - Le blog de Ferlinpimpim. Le ventre, notre deuxième cerveau. The complex marketing of “probiotic” cosmetics. The skin microbiota, this community of microorganisms that covers the human body, have multiple unexplored properties unexplored and a composition - so a genome - unique to each individual .

Excessive hygiene or unsuitable care could weaken it. We can “feed” the skin microbiota using probiotics ( “good” live bacteria ) and prebiotics ( food for bacteria). If cosmetics companies shown interested for this for some time, there are many obstacles to face : as much in terms of wording as marketing. Indeed how to use living organisms in beauty creams, and ensure appropriate use. Nestlé Health Science Makes Latest Move in Breakthrough Microbiome Field. 11 January 2016. Fecal Transplant/Autologous microbiotherapy: a new medical paradigm to treat dysbiosis. Combien avons-nous de bactéries dans le corps. Future microbiome studies boosted by ‘multi-omics’ approach. Contributing to a comment piece in Nature, the researchers discuss recent technological advances that are enabling previously unseen detail of the microbiota in the human body.

The use of multi-omics technologies, such as 16S sequencing, metagenomics, metaproteomics and metabolomics, are beginning to yield unique insights into microbiota behaviour. As well as microbial succession in infant gut maturation, variability in healthy adults, and responses over time to antibiotics and dietary changes, the insights add value in to current knowledge of dysbiotic alterations that are indicative of disease. Dr Janet Jansson and Dr Erin Baker from the Pacific Northwest National Laboratory detailed a study in which these multi-omics technologies were used to assess the impact of inflammatory bowel disease on the microbiome of a twin cohort.

Through fermentation these bacteria produce butyrate, a fatty acid known to be important for colonic health. Microbiote cutané humain. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Structure superficielle et miro-relief de la peau (biotope de la microflore externe humaine)