background preloader

Intelligence artificielle

Facebook Twitter

Intelligence artificielle et robot conversationnel : la réalité dépasse-t-elle la science-fiction ?, Partenaire - Les Echos Business. Graphique: L'intelligence artificielle, secteur en plein essor en Europe. Présentation du rapport France IA À un peu plus d'un mois de son départ, le président François Hollande vient d'annoncer le déblocage d'une enveloppe de plus d'1,5 milliard d'euros sur 10 ans dans le cadre d'un plan national pour l'intelligence artificielle, baptisé "FranceIA".

Graphique: L'intelligence artificielle, secteur en plein essor en Europe

Avec 270 start-ups spécialisées dans l'intelligence artificielle, la France représente en effet un poids lourd au niveau européen - 278 millions d'euros ont été levés par des jeunes entreprises françaises de ce secteur. Comme le montre notre graphique Statista, le secteur de l'intelligence artificielle est en plein essor en Europe : la valeur de ce marché devrait presque atteindre 8 milliards de dollars à l'horizon 2025.

Ce graphique montre une prévision du chiffre d'affaires du marché des applications d'intelligence artificielle en Europe, en millions de dollars. L'innovation hors la loi ? - Bruno Bonnell, multi-entrepreneur robolutionnaire. L’innovation, nouveau credo de toutes les entreprises, des politiques et des médias, se veut l’élixir de jouvence de l’entreprise, la voie de la croissance et la « Mappa Mundi » des marchés inexplorés.

L'innovation hors la loi ? - Bruno Bonnell, multi-entrepreneur robolutionnaire

On voit ainsi fleurir des solutions, la plupart du temps numériques, qui révolutionnent les structures, les processus, les hiérarchies. On synthétise, on globalise, on rationalise jusqu’à épurer tellement qu’il reste des sociétés anorexiques, « lean and lean » , où l’humain semble oublié. Le robot peut devenir le héros ou la victime de ces convictions simplistes : une machine savante, capable de remplacer avantageusement l’homme dans de très nombreux cas, est un graal économique mais aussi une bombe sociétale. En conséquence, des craintes légitimes de perte de notre identité d’humain se réveillent, posant des questions sur une plus grande maîtrise des progrès techniques au nom du principe de précaution. Bruno Bonnell. Les robots pourraient-il sauver la planète ? Les robots sont de plus en plus évolués.

Les robots pourraient-il sauver la planète ?

Certains laissent entendre que ils pourraient même sauver la planète. Comment ? Ecoutez Yolaine de la Bigne derrière le micro de Sud Radio ! Retrouvez-la chaque matin du lundi au vendredi, dans « Un monde plus vert », une chronique rediffusée à 17h27 et à écouter sur notre webradio tous les jours à 9h45, 13h30, 15h45 et 19h45 ! Ecoutez la chronique de Yolaine de la Bigne : Version écrite de la chronique : Le monde va devoir et va pouvoir compter sur eux ! Pourraient-ils aussi nous aider à gérer la crise environnementale ? Paywall mobile.

L'intelligence artificielle pourrait mettre 50% de l'humanité au chômage. La prédiction est inquiétante.

L'intelligence artificielle pourrait mettre 50% de l'humanité au chômage

Selon un scientifique américain, l'avènement de l'intelligence artificielle pourrait plonger plus de 50% de la population mondiale au chômage au cours des trente prochaines années. "Nous approchons d'une époque où les machines pourront surpasser les êtres humains dans presque toutes les tâches", a déclaré le professeur d'informatique Moshe Vardi devant l'Association américaine pour l'avancement des sciences (AAAS), rapporte le Guardian. LIRE AUSSI >> Intelligence artificielle: attention danger, même Bill Gates en a peur! D'après le scientifique, qui ne dévoile pas sa méthode de calcul, ce sont les "emplois de la classe moyenne" qui payeront le prix du progrès technologique. Avec une conséquence dramatique: un accroissement inédit des inégalités. Un tel bouleversement n'est pas nouveau.

L'apprentissage profond : une révolution en intelligence artificielle - Informatique et sciences numériques (2015-2016) - Yann LeCun - Collège de France - 04 février 2016 18:00. RankBrain, ou l’intelligence artificielle intégrée à l’algorithme de Google. Dans une interview accordée au magazine Bloomberg, Google a annoncé l’utilisation d’une intelligence artificielle, directement intégrée à son algorithme.

RankBrain, ou l’intelligence artificielle intégrée à l’algorithme de Google

Mais quel est le rapport avec le moteur de recherche le plus utilisé dans le monde ? En quoi consiste RankBrain, et quel est son impact sur les pages de résultats ? RankBrain, un nouveau critère de référencement ? Comprenant déjà plusieurs centaines de facteurs ou signaux différents, l’algorithme de Google devient encore plus complexe et précis grâce au RankBrain qui fait bel et bien son entrée sur cette longue liste. D’après Google, ce nouveau critère est intégré à son algorithme et déployé depuis le début de l’année 2015, partout dans le monde. Comment le futur de l'intelligence artificielle pourrait révolutionner le monde d'ici 25 ans. FUTUR - Imaginez la scène: une poignée de scientifiques de renom, réunis dans les locaux de Google, discutant tranquillement de la fin possible de l'histoire humaine d'ici moins d'un siècle.

Comment le futur de l'intelligence artificielle pourrait révolutionner le monde d'ici 25 ans

Si ce décor vous semble tout droit sorti d'un roman d'anticipation un rien complotiste, vous allez être surpris. Car cette rencontre a bien eu lieu, cet été lors de la SciFoo, une série de conférences annuelles données à Mountain View. Cette année, au sein d'une des salles colorées du géant du web, Nick Bostrom, Gary Marcus, Jaan Tallin, Max Tegmark, Murray Shanahan et Meia Chita-Tegmark (qui a rapporté la teneur de cette réunion chez nos confrères américains) discutent à bâtons rompus. L’intelligence artificielle peut-elle jouer un rôle dans les applications métier ? ANALYSE Depuis quelques semaines, la chaine Arte diffuse une nouvelle série promise à un beau succès : "Real Humans".

L’intelligence artificielle peut-elle jouer un rôle dans les applications métier ?

Loin de n’être qu’une énième interprétation anticipée de la cohabitation entre humains et robots humanoïdes, la série du suédois Lars Lundström explore, avec une subtilité certaine, toute la complexité et les paradoxes qui entourent l’intelligence artificielle appliquée à des clones d’êtres humains. L’intelligence artificielle est un thème exploité depuis longtemps par le cinéma et la littérature. Si les questions d’ordre philosophique ou éthique que pose l’intelligence artificielle sont aussi passionnantes que fondamentales, l’objet de cet article se veut plus prosaïque : L’intelligence artificielle peut-elle avoir un rôle pertinent dans les applications métier utilisées chaque jour par les entreprises et leurs collaborateurs ? L’intelligence artificielle, c’est quoi ? Il faut tout d’abord définir ce dont on parle. Les exemples ne manquent pas. Intelligence artificielle : ce que voient les machines.

Si des programmes sont désormais capables d’identifier des objets et des visages dans des images, d’énormes progrès restent à accomplir avant les premiers robots autonomes.

Intelligence artificielle : ce que voient les machines

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Morgane Tual Cet article fait partie d’une série consacrée à l’état des lieux de l’intelligence artificielle. Les robots humanoïdes de science-fiction ne pourront pas exister sans être dotés d’un système leur permettant de « voir » correctement leur environnement. Et pour y parvenir, caméras et capteurs sont loin d’être suffisants : ils ne font que transmettre des données brutes, comme des pixels, à la machine. Mais celle-ci doit ensuite être capable de les interpréter et de les comprendre : un défi complexe, sur lequel travaille tout un pan de la recherche en intelligence artificielle (IA). Apprendre à reconnaître les formes. Analyse prédictive : l’avenir du business est-il dans l’intelligence des données. En amont, comment définit-on une stratégie de machine learning ?

Analyse prédictive : l’avenir du business est-il dans l’intelligence des données

Pascal Belaud : Tous les projets de machine learning traitent de la donnée. C’est la porte d’entrée du machine learning et de l’analyse prédictive. La première question à se poser est donc : « De quelles données a-t-on besoin pour mettre en place le modèle voulu ? » Est-ce des données internes à l’entreprise ou bien des données externes - par exemple le trafic routier, la météo, etc - ? Assez logiquement, la seconde question qui vient derrière est : « Dispose-t-on de ces données ? Reste ensuite à définir la qualité de ces données, qu’elles soient internes ou externes. Un groupe de recherche créé pour encadrer l’intelligence artificielle des robots. Une équipe de recherche basée au Royaume-Uni a lancé un projet collaboratif sur les robots autonomes, afin que dans le futur, leur fabrication réponde à un ensemble de critères éthiques, de lois et de normes de qualité.

Un groupe de recherche créé pour encadrer l’intelligence artificielle des robots

De plus en plus de robots font preuve d’intelligence artificielle et savent se comporter sans avoir à faire appel à l’homme. Ces derniers sont développés pour les besoins de l’industrie aéronautique ou nucléaire, l’agriculture avec des drones qui analysent les récoltes ou encore, les voitures autonomes pour le grand public ou les aspirateurs robots pour la maison. Un groupe de chercheurs des universités de Sheffield, Liverpool et Bristol ont lancé un nouveau projet pour répondre aux préoccupations autour de la robotique et à celles qui pourraient naître dans un futur proche avec le progrès des nouvelles technologies.

"Non, l'intelligence artificielle ne menace pas l'humanité !" Mon esprit téléchargé dans une machine. Le jour ne serait pas si lointain où les hommes créeront un système artificiel qui deviendra aussi intelligent qu’eux, ou transféreront l’intellect humain dans des superordinateurs. Mais avant cela, avertit le philosophe « transhumaniste » Nick Bostrom, de l’Université d’Oxford, il faut mettre en place les garde-fous nécessaires pour prévenir toute dérive incontrôlable. Dans le film Transcendence, Johnny Depp vient, grâce à des électrodes implantées sous son crâne, de transférer le contenu de son cerveau dans un superordinateur quantique tout en mourant à petit feu, empoisonné par du polonium. Le personnage qu’il incarne n’interagit alors avec les humains que par des caractères alignés sur des écrans, puis par une voix métallique synchronisée à un visage numérique.

L’intelligence artificielle, à l’aube d’une nouvelle ère technologique. Quels sont les nouveaux enjeux économiques, sociétaux et politiques de l’intelligence artificielle ? Au cours de ces derniers mois, la thématique de l’intelligence artificielle (IA) a envahi comme jamais la blogosphère et les médias, spécialisés ou généralistes. Cette déferlante médiatique a été renforcée par les alertes de grands noms du monde scientifique et technologique (Stephen Hawking, Elon Musk, Bill Gates…) sur ses dangers potentiels. Cette médiatisation croissante ne laisse pas indifférent. Comment le futur de l'intelligence artificielle pourrait révolutionner le monde d'ici 25 ans. Intelligence artificielle : une machine est-elle capable de philosopher ? Intelligence artificielle : la peur doit-elle entraver les progrès technologiques ?

Stephen Hawking, Bill Gates et de nombreux experts affichent des réserves quant aux avancées de l’intelligence artificielle. Mais pour Ben Medlock, auteur d’une tribune sur le Financial Times, cette peur est la pire ennemie du progrès technologique. « Il y comme un goût de paranoïa voire de panique dans la façon dont les médias traitent des sujets liés à l’intelligence artificielle », regrette Ben Medlock, directeur de SwitfKey, une entreprise de logiciels qui est notamment à l’origine du système prédictif qui permet à Stephen Hawking de s’exprimer… contre l’intelligence artificielle. Si les enjeux éthiques liés à certaines utilisations de l’intelligence artificielle sont reconnus par l’ensemble de la communauté scientifique, Ben Medlock note que ces prises de paroles alarmistes tendent à faire oublier les utilisations à plus petite échelle d’une technologie qui rend déjà de précieux services au quotidien.

Pour lire la tribune sur le Financial Times, c'est ici. Intelligence artificielle : une machine peut-elle ressentir de l’émotion ? Certains programmes savent déjà les imiter à la perfection et même influer sur nos propres émotions. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Morgane Tual Cet article fait partie d’une série consacrée à l’état des lieux de l’intelligence artificielle. La science-fiction nous abreuve de robots autonomes, si perfectionnés qu’ils disposent d’une conscience, d’émotions et nous inspirent même de l’empathie, à l’instar des êtres humains. Mais loin de la littérature et d’Hollywood, qu’en est-il aujourd’hui dans les laboratoires du monde entier ? L’émotion, et la conscience, apparaissent comme des éléments essentiels pour fabriquer une machine à l’image de l’être humain. . « La vie intérieure, on ne sait pas ce que c’est » Les débats sur l’intelligence artificielle. Regards sur la science par Jean-Paul Delahaye - SPS n° 313, juillet 2015.