background preloader

Comptabilité générale (P1 et P2)

Facebook Twitter

L'information sur la comptabilité, la gestion financière et l'expertise-comptable. Aide juridique association et entreprise. Code de l'environnement - Article L213-8. Dans chaque bassin ou groupement de bassins hydrographiques visé à l'article L. 212-1, il est créé un comité de bassin constitué : 1° Pour 40 %, d'un premier collège composé de représentants des conseils départementaux et régionaux et, majoritairement, de représentants des communes ou de leurs groupements compétents dans le domaine de l'eau ; 2° Pour 40 %, d'un deuxième collège composé de représentants des usagers de l'eau et des milieux aquatiques, des organisations socioprofessionnelles, des associations agréées de protection de l'environnement et de défense des consommateurs, des instances représentatives de la pêche et de personnes qualifiées ; 3° Pour 20 %, d'un troisième collège composé de représentants de l'Etat ou de ses établissements publics concernés.

Le président est élu par les représentants des deux premiers collèges. Les membres des trois collèges visés ci-dessus représentant un sous-bassin peuvent se constituer en commission territoriale. BOFIP-I. Fonctionnement des comptes. Pour comprendre comment fonctionne la comptabilité et comment se construise les états financiers que l’on retrouve dans les comptes annuels, il faut tout d’abord comprendre le fonctionnement des comptes utilisés en comptabilité. Nous allons donc abordé dans cet article de Compta-Facile le fonctionnement des comptes en comptabilité. 1. Les catégories de comptes Les comptes utilisés en comptabilité peuvent être répartis en deux catégories : les comptes de bilan et les comptes de charges et de produits : les comptes de bilan sont ceux que l’on retrouve dans le bilan comptable : il s’agit des comptes de classe 1 à 5 (capitaux propres, immobilisations, stock, fournisseurs, clients, banque…). 2.

Le fonctionnement des comptes Une écriture comptable est constituée d’au moins 2 lignes dont les montants sont obligatoirement équilibré : DEBIT = CREDIT. Exemple d’écriture comptable : Par exemple : A. Le fonctionnement des comptes de bilan en comptabilité est le suivant : B. C. 3. A. B. Les clés de la banque. Le SI comptable | Information et systèmes d'information. A. Définition Le système d'information (SI) est l'ensemble des informations circulant dans l'entreprise et des moyens (humains, matériels, méthodes) mis en œuvre pour les gérer.

B. Les quatre fonctions du système d'information 1) Recueillir l'information de sources externes et internes. 2) Mémoriser l'information (elle doit être stockée de manière durable et stable). 3) Exploiter l'information (consulter, organiser, mettre à jour les informations ou en produire de nouvelles). 4) Diffuser l'information. C. 1) Le SI aide à la prise de décision. 2) Le SI est un outil de contrôle de l'organisation 3) Le SI permet de coordonner l'activité des différentes composantes de l'entreprise.

II. A. Les informations comptables à enregistrer ont un certain nombre de particularités : La comptabilité financière enregistre essentiellement des transactions avec des tiers extérieurs à l'entreprise, mais aussi des informations internes (virements entre comptes, prise en compte des amortissements et des provisions). B. Règles comptables applicables. On observera d'emblée qu'en dépit de son intitulé, ce titre ne concerne pas à proprement parler la réglementation comptable, mais les institutions chargées de la réglementation comptable et les obligations comptables. Article premier Obligation de respecter les prescriptions comptables générales ou sectorielles Commentaire : le présent article prévoit que les prescriptions comptables générales seront désormais établies par le Comité de la réglementation comptable.

Ces règles s'imposeront à toute personne physique ou morale légalement soumise à l'obligation de tenir une comptabilité en raison de son activité ou de son objet social. Sont exclues de cette obligation, et de façon générale des dispositions du titre relatif à la réglementation comptable, les personnes morales de droit public soumises aux règles de la comptabilité publique. Il n'existe pas dans notre droit de définition générale de la comptabilité qui pourrait servir de base à une obligation légale de tenue de compte. 1. 2. 3. Mécanismes comptables des flux. Principes comptables. Les principes comptables : à quoi ça sert ? Les principes comptables sont des règles définies par le Code de commerce. Elles sont obligatoires parce qu’elles permettent de rendre homogène la comptabilité.

C’est-à-dire que le format des bilans et comptes annuels est normalement le même pour toutes les entreprises. Ils permettent de créer un standard pour la communication financière des entreprises. Ce sont les mêmes principes qui sont appliqués chez les artisans que dans les multinationales. Les principes comptables sont assez stables, c’est-à-dire qu’ils sont rarement modifiés. Quelles sont les principes comptables ? 1) Le principe de continuité d’exploitation Le principe de continuité d'exploitation est un principe qui permet d'intégrer, lors de l'établissement du bilan, le fait que l'entreprise va poursuivre son exploitation au-delà de la date de clôture de l'exercice.

Par exemple, c'est ce principe qui permet d'amortir un bien sur plusieurs années. 3) Le principe des coûts historiques. Composition du bilan. La structure d'un bilan comptable La composition du bilan comptable Un bilan comptable peut être analysé d’après les 4 blocs suivants : Actif Immobilisé du bilan comptable : ensemble des immobilisations nécessaires à l'activité de l'entreprise (Machines, titres, outils de production)Actif Circulant du bilan comptable : ensemble des actifs détenus par la société et destinés à ne pas y rester durablement (Stocks, créances, caisse, comptes bancaires)Capitaux Propres du bilan comptable : Capital social (dettes vis-à-vis des associés) et réserves.Autres Dettes du bilan comptable : obligations à l'égard d'un tiers engendrant une sortie certaine de cash (Emprunt bancaires, dettes fournisseurs) L'équilibre d'un bilan comptable Le bilan comptable d'une société est nécessairement équilibré.

Total Actif = Total Passif Pourquoi ? Lire l'article Qu'est-ce que l'actif du bilan? Les renseignements tiré d'un bilan comptable La lecture d'un bilan comptable Le bilan comptable : aller plus loin. Composition du compte de résultat. Le compte de résultat retrace l’activité de l’entreprise durant un exercice : ses produits et ses dépenses. Le compte de résultat est ventilé en plusieurs typologies ou classes de comptes commençant par 6 pour les charges et par 7 pour les produits.

Il ne faut pas confondre les entrées et les sorties de produits et de charges réalisées durant l’année avec les entrées et les sorties de votre trésorerie soit votre caisse ou votre relevé bancaire. Le compte de résultat ne retrace pas non plus vos dépenses d’investissements, en ordinateurs, logiciels, mobiliers de montants de plus de 500 euros. Ces dépenses ne font pas parties du compte de résultat mais du bilan. Le compte de résultat : les comptes de produits Le compte de résultat au niveau des produits regroupe surtout votre chiffre d’affaires. Les produits se lisent à droite ou en haut selon la présentation du compte de résultat.

Selon votre activité, le compte de résultat se décline ainsi : Le compte de résultat : les comptes de charges. Composition du compte de résultat. Le compte de résultat est un document de synthèse, qui doit être obligatoirement établi par l’entreprise à la fin de chaque exercice comptable. Celui-ci sert à retracer les flux réalisés par une entreprise au cours d’une période et rend compte de sa performance. Cet état financier permet de représenter les charges et les produits de l’exercice comptable et de calculer le résultat de l’entreprise qui peut être : bénéficiaire si les produits sont supérieurs aux charges déficitaire si les produits sont inférieurs aux charges Selon le plan comptable général français, le compte de résultat peut être présenté soit sous la forme d’un tableau soit sous la forme d’une liste et est établi par comparaison de deux exercices comptables consécutifs. Ce document de synthèse classifie les charges et les produits en fonction des activités de l’entreprise.

Les produits et les charges d’exploitation : ce sont les flux liés à l’activité principale et courante de l’entreprise. Accueil.

Source du droit comptable