Community Management - Web2.0

Facebook Twitter

11 Qualities of an Effective Social Media Manager. The following is an excerpt from the newly released Social Media for Social Good: A How-To Guide for Nonprofits and was published in the September 2011 edition of Fundraising Success Magazine (@frsuccess).

11 Qualities of an Effective Social Media Manager

However, do to word count constraints the content below is not in its full entirety. In the book, this section (taken from Chapter 2) is twice the length seen below. Just a FYI. 11 Qualities of an Effective Social Media Manager Despite all the buzz about social media, the reality is that your social media campaigns are only as good as the human being(s) behind them. 1. You can hear it in his voice and read it in his tweets. 2.

Effective social media managers enjoy engaging with and responding to comments on social media sites. 3. Creativity is what makes exceptional social media campaigns stand out from the rest. Community management, ce nouveau métier. Le community manager n’existe pas depuis longtemps.

Community management, ce nouveau métier.

L’avènement des médias sociaux et la prise de conscience de la part des professionnels quant à la puissance de ces outils à fait émerger un nouveau besoin : celui de gérer les communautés. Cet article n’a pas pour but de donner toutes les techniques du community manager. D’une part parce que chaque communauté possède ses particularités et est donc différente à animer, et d’autre part parce qu’il en existe une infinité. Je préfère dans ce billet aborder les grandes lignes de ce métier : Quelles sont les tâches qui lui incombe ? Quelles qualités doit-il avoir ? Je tiens à commencer ce billet par une remarque que j’entends trop souvent : le fameux « J’ai confié le community management à mon stagiaire ». Le monde du web 2.0 évolue à vitesse grand V. Ces connaissances sont indispensables à la réalisation de sa tâche principale : Animer les communautés. La journée d’un community manager en 55 logos.

Community managers : entre clichés et méconnaissance. Cet article a été publié il y a 2 ans 4 mois 18 jours, il est possible qu’il ne soit plus à jour.

Community managers : entre clichés et méconnaissance

Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Deuxième volet du dossier “interblogs” lancé par Flavien Chantrel, Anne-Laure Raffestin et moi-même, et consacré aux idées reçues sur le web. Vous pouvez retrouver le 1er numéro : les idées reçues sur le recrutement 2.0 sur le blog du modérateur. Community manager (que nous nommerons CM) est une notion récente bien torturée. Encore méconnue du grand public et des entreprises, cette profession est sujette à de nombreux clichés et spéculations. C’est évidemment une aberration. Vous avez pu lire sur le web que certaines heures sont plus propices aux publications sur les réseaux sociaux.

Cela peut être vrai pour certains, mais ce n’est ni généralité ni un bien. Facebook n’est qu’un réseau parmi d’autres sur lequel le CM sera amené à agir. C’est un discours réducteur que l’on entend souvent. *Sources des chiffres : Le portrait du community manager. Le curator est-il un veilleur. Petit rapport d’étonnement pour commencer l’année en douceur… "Curator" et "curation" sont les deux termes qui montent sur le web ces derniers mois.

Le curator est-il un veilleur

Schématiquement l’idée est la suivante : la sélection de l’information sur les réseaux numériques est de moins en moins algorithmique, et de plus en plus humaine. Comme la veille ?... Ce qui est magique sur le web (entre autre) c’est sa propension à exploiter de nouvelles terminologies, à appeler un chat un « lol cat », ou encore un modérateur un « community manager » (et la liste est longue). Cette nouvelle année ne déroge pas à la règle, et voit l’apparition (ou plutôt l’application) d’un nouveau terme : le curator. Selon Wikipedia (version anglaise, puisque ce terme est anglo-saxon) un curator est un spécialiste de la gestion de contenus, responsable de la gestion de collections (au sens de collections bibliographiques ou encore artistiques).

Un veilleur curationne au quotidien Alors quelles différences ?