background preloader

SP15 VALANDCO

Facebook Twitter

La fiscalité des véhicules de tourisme pour l'entreprise. Le coin des entrepreneurs vous présente un article technique sur la fiscalité des véhicules de tourisme de l’entreprise, avec notamment la TVS, la TVA et les amortissements comptables.

La fiscalité des véhicules de tourisme pour l'entreprise

Les sociétés sont parfois amenées à acquérir des véhicules de type « particulier » (notamment des véhicules de tourisme, des véhicules commerciaux, des voitures Canadiennes, des breaks et des minibus de moins de dix places disposant de deux points d’ancrage à l’arrière). Or, ces acquisitions ne sont pas sans effet au regard de la fiscalité. La réintégration fiscale pour l'achat d'un véhicule de tourisme. Dans le cas d’un achat d’un véhicule de tourisme, l’entreprise pratique l’amortissement comptable déductible de sa base imposable, mais se trouve limitée fiscalement jusqu’à concurrence de 18.300€ pour un véhicule émettant moins de 200g de Co2 ou 9.900 € pour un véhicule dont le rejet de Co2 est supérieur.

La réintégration fiscale pour l'achat d'un véhicule de tourisme

Pour les véhicules dont le prix d’achat est supérieur au plafond de déductibilité fiscale ci-dessus, il conviendra de calculer une réintégration fiscale. La réintégration fiscale peut s’expliquer « schématiquement » comme cela: Pour les véhicules d’un prix d’achat TTC supérieur 18.300€, l’entreprise doit réajuster ce qu‘elle a «amorti en trop», cela peut aussi être analysé d’un point de vu fiscal comme des «amortissements excédentaires ». réintégration fiscale. Comptabilisation de l'achat d'un véhicule de tourisme - Zefyr. Comment comptabiliser l’achat d’un véhicule de tourisme ?

Comptabilisation de l'achat d'un véhicule de tourisme - Zefyr

Rappel : Pour un véhicule de tourisme, vous ne récupérez jamais la TVA (frais de réparation, essence, frais liés à l’achat…). En revanche, pour un véhicule utilitaire, vous pouvez récupérer la TVA. Les amortissements comptables : calcul, durée et méthodes. De manière générale, cet article a pour but d’expliquer ce que sont les amortissements comptables et de détailler les principales caractéristiques de celui-ci (immobilisations amortissables, modalités de calcul des amortissements, date de début d’amortissement).

Les amortissements comptables : calcul, durée et méthodes

Un autre article traite de manière plus détaillée la comptabilisation des amortissements d’immobilisations. 1. Les amortissements dérogatoires : application obligatoire. Contrairement aux amortissements comptables, les amortissements dérogatoires sont comptabilisés en l’application de textes fiscaux.

Les amortissements dérogatoires : application obligatoire

Toute entreprise est tenue d’avoir recours à la constatation d’amortissements dérogatoires lorsqu’elle est confrontée à une divergence entre les règles comptables et les règles fiscales (notamment en termes de base d’amortissement ou de durée d’amortissement). Cet article de compta-facile aborde les cas de recours obligatoires (c’est-à-dire imposés par la loi) aux amortissements dérogatoires, les modalités liées à leur calcul et la comptabilisation de ces amortissements.

Un autre article traite des amortissements dérogatoires facultatifs. 1. L'amortissement dégressif. Il existe deux méthodes pour amortir un bien : l'amortissement dégressif ou l'amortissement linéaire.

L'amortissement dégressif

BASE x TAUX x (TEMPS/12) Le 10 juin N, Monsieur Dupond fait l'acquisition d'une machine pour 3 000€ HT. Les frais de livraison ainsi que les frais de mise en service s'élèvent à 250€ HT. La machine est mise en service le 15 juin N et sa durée de vie est estimée à 5 ans. Dépréciation des immobilisations. La dépréciation d’une immobilisation corporelle ou incorporelle est la constatation que la Valeur Actuelle (VA) de l’immobilisation a perdu de la valeur, c’est à dire qu’elle est devenu inférieure à la Valeur Nette Comptable (VNC).

Dépréciation des immobilisations

Les dépréciations des immobilisations concernent les biens amortissables ou non. A quoi sert la dépréciation des immobilisations ? En cours de vie une immobilisation peut perdre plus de valeur que ceux que l’entreprise à prévu. Cela peut être dû à des causes externes ou internes à la société. Causes externes : baisse plus que la normale de la valeur du marché ;changements importants dans l’environnement technique, économique ou juridique, ayant un effet négatif sur l’entreprise ;augmentation des taux d’intérêt. Causes internes : obsolescence ou dégradation physique non prévue par le plan d’amortissement .performances économiques inférieures aux prévisions. Comment calculer une valeur résiduelle ? 4 réponses3 458 lectures0 voteLien raccourci vers cette page : Votre profil membre est suspendu.

Comment calculer une valeur résiduelle ?

Pour réactiver votre profil, veuillez nous en faire la demande en cliquant ici Lien à copier : Etudiant Ecrit le: 12/02/2009 20:07 Bonsoir, J'aurais une question à poser concernant ce sujet : Je ne l'ai pas trouvé dans mon cours : Comment faire un tableau d'amortissement facilement. Pendant l’élaboration d’un business plan il est nécessaire de présenter l’ensemble des investissements que devra effectuer l’entreprise.

Comment faire un tableau d'amortissement facilement

Ils doivent être présentés et accompagnés de leur tableau d’amortissement. L’amortissement matérialise la dépréciation subie par une immobilisation suite à l’usure ou au temps. L’objectif pour l’entreprise est de reconstituer un capital qui lui permettra de remplacer ses immobilisations lorsqu’elles seront devenues obsolètes.

Inscrivez vous gratuitement sur notre site internet pour profiter de notre outil générant automatiquement des tableaux d’amortissements. Pour vous inscrire, débutez une évaluation de votre projet ici. Les amortissements comptables : calcul, durée et méthodes.