background preloader

Veille informationnelle

Facebook Twitter

Les Trois couronnes. [APDEN] Doc pour docs. SavoirsCom1. Inter CDI. BBF : Bulletin des Bibliothèques de France.

Canal-U. URFIST. Articuler la réflexion Secondaire / Supérieur Françoise CHAPRON Maître de conférences IUFM Rouen Laboratoire CIVIIC- Université de Rouen Depuis mars 2003, et dès la préparation des Assises nationales de l’éducation à l’information, dont la coordination était assurée par Claire Panijel de l’URFIST de Paris, de nombreux contacts ont été noués entre chercheurs et praticiens enseignants et bibliothécaires, autour de la nécessité de développer une « Education à l’information », terme initialement proposé par Y.F. Le Coadic, ayant pour finalité l’acquisition tout au long du cursus d’études par les élèves et les étudiants d’une « culture de l’information », rendue nécessaire par les besoins sociaux, économiques culturels et civiques d’une société « dite » de l’information par certains, du savoir ou de la connaissance par d’autres.

Or, c’est la vision du 3ème niveau qui, indubitablement, manque la plupart du temps. Reste à organiser le chantier et à bâtir l’édifice, vaste ambition ! ENSSIB. Documentation - CDI — Documentation (CDI) Toute l'actualité sur Éduscol pour les professeurs documentalistes Abonnez-vous à la partie nationale de la lettre TIC'Édu Documentation! MétaDoc – Professeur et documentaliste … Incredible, isn't it?

Numérique : Le ministère ouvre l'Ecole à Google ? Rue de Grenelle le changement est déjà là. Après avoir soutenu durant des années les ENT (espaces numériques de travail) nationaux et prêché la sécurité face aux grands groupes étrangers, la Direction du numérique éducatif du ministère de l'éducation nationale (DNE) semble amorcer un virage. Dans un courrier que le Café pédagogique s'est procuré, Mathieu Jeandron, délégué au numérique éducatif, autorise clairement l'usage des services numériques des "GAFAM" (Google Apple Facebook Amazon Microsoft) par les établissements scolaires. Selon cette lettre, envoyée le 12 mai aux délégués académiques au numérique (DAN) et aux directeurs des services informatiques, "il n'y a pas de réserve générale sur l'usage des outils liés aux environnements professionnels chez les grands fournisseurs de service du web".

Pour M. Jeandron, ce courrier prend en compte le fait que de nombreux enseignants utilisent déjà ces services. "Il n'y a pas de blocage juridique" Un virage à 90° La réponse de M Jeandron. Le guide des égarés. – Olivier Le Deuff 1999-2017. Rencontres numériques. Jeudi 12 octobre Matinée (10h - 13h) # Discours de bienvenue - Maryline Laplace, chef du Service de la coordination des politiques culturelles et de l'innovation du ministère de la Culture et de la Communication - Michel Orier, directeur de la musique et de la création culturelle de Radio France # Des médias investis dans des outils et des actions d'éducation aux médias et à l'information : Depuis notamment 2015 et les évènements tragiques de Charlie Hebdo, des médias s'investissent de manière croissante dans des actions et des outils d'éducation aux médias et à l'information.

Cette matinée donne la parole à certains d'entre eux en balayant un spectre large : médias nationaux, régionaux et de proximité dans les domaines de la radio, de la presse écrite, de la télévision et du web. Cette session permettra également de présenter une des résidences de journaliste mise en œuvre dans le cadre du programme lancé par le Ministère de la culture en 2016. Fiche Radio France. La convergence médiatique : la culture de l’information sur la piste de la translittératie - FADBEN - Fédération des enseignants documentalistes de l’Éducation nationale.

Serious Games, je joue je gagne. Chaque semaine dans le monde, les joueuses et les joueurs des cinq continents passent plus de 3 milliards d’heures en ligne dans les mondes virtuels des jeux vidéo. Imaginez ce temps et cette disponibilité entièrement mis au service de la science et de l’apprentissage. C’est une idée similaire qui a conduit, au début des années 2000, des concepteurs de jeu vidéo à inventer les serious games, des jeux « sérieux », mis au service de l’enseignement, de la pédagogie, voire de la recherche scientifique pour résoudre des problèmes qui résistent aux ordinateurs les plus robustes. Serious game, je joue je gagne, c’est le problème qui va occuper La Méthode scientifique dans l’heure qui vient.

Why so serious ? Le reportage du jour Fold-it est un serious game visant à comprendre les mécanisme de pliage d’une protéine, qui lui confère sa fonctionnalité. Grâce à l’effort collectif des joueurs de Fold-it, le problème est en voie de résolution. Écouter Le fil de l'émission Les références musicales. Apprentissage de la lecture en ligne | Portfolio : Lecture / Culture numérique. Jean-François Rouet Armand Colin | Le français aujourd’hui, 2012/3 – n°178, pages 55 à 64 Le développement rapide des systèmes d’informations numériques, d’Internet et de la Toile (Web) est en train de bouleverser les pratiques de communication écrite dans les sociétés développées. Ce bouleversement concerne notamment la production et la diffusion des textes, avec l’émergence de nouvelles formes de textualité : hypertextes, textes évolutifs comme dans l’encyclopédie Wikipédia, textes dialogiques comme dans les forums ou les messageries instantanées, etc.

Cette transformation de l’écrit modifie à son tour l’accès à l’information et son traitement par le lecteur, et par voie de conséquence l’ensemble des activités qui en découlent – que celles-ci relèvent de la sphère personnelle, professionnelle ou civique. Dans cet article, je me propose tout d’abord d’analyser les conséquences de ces changements au plan des processus cognitifs qui sous-tendent la maitrise de la lecture. Conclusion [1] 1. Ce que liker veut dire. (…) dans leur article présentant leur algorithme de sélection et d’agencement de pages web, le PageRank, les fondateurs de Google signalent « qu’une mesure objective de l’importance des citations correspond à l’idée subjective que les gens se font de cette importance ».

Le lien – et le like – sont donc des moyens d’objectiver une appréciation subjective (une émotion pour l’un, une opinion pour l’autre) pour au final affecter le décompte à un document ou une personne. Dès lors que l’émotion est un input, il est possible de l’injecter dans tout l’écosystème serviciel de la plateforme. Dans cette lignée, Google a publié des brevets pour des fonctionnalités ou programmes faisant explicitement appel à la notion d’émotion. Le brevet intitulé « Method and system for tagging of content »[+] NoteUS 8306977 B1. [12] propose un ensemble de tags basés sur cinq émotions « universelles » afin de permettre à des usagers d’évaluer un contenu.

(p. 44-45) [15]). J'ai passé 10 ans dans Facebook. Ses conditions (générales d'utilisation) sont devenues constitution(elles). C'était le 11 Juillet 2007. La première fois que je me suis connecté sur Facebook. Et que j'y ai posté ce premier message. "At Home". Parce qu'à l'époque tous les "status" étaient précédés du verbe "is". "Bon quelqu'un m'explique à quoi sert ce truc ? " Je me souviens de tout cela car j'ai, tout comme vous le pouvez, téléchargé l'ensemble de mes données.

Mes premiers pas (et mes premiers amis) sur Facebook. C'est Facebook, bien sûr, qui m'a rappelé la date de ce premier contact, comme il le fait pour les dates d'anniversaire et tant d'autres choses encore. Putain 10 ans. Dix ans que cette dernière mais non-ultime mue des "réseaux sociaux" est apparue et s'est fait une place d'abord presqu'accidentelle puis aujourd'hui essentielle dans le paysage de nos habitudes et de nos réflexes connectés. Quelque chose dont nous commençons à peine à percevoir les enjeux. #Lérézosocio aux USA : un droit constitutionnel sans les devoirs qui vont avec. De fait ce jugement (me) pose un problème. On résume ?