background preloader

Veille RHC

Facebook Twitter

Candidats, attention, on vous scrute sur les réseaux sociaux. Airbnb – Des bureaux réalisés par les employés. Le spécialiste des chambres d’hôtes Airbnb a ouvert de nouveaux bureaux dans la ville de Portland aux États-Unis. Ce nouveau siège social est le premier d’une longue série de centres dits d'« expérience client » (CX), qui ouvriront dans le monde entier. Plus de 200 employés y travaillent. Le design du centre a été développé en étroite collaboration avec bon nombre des collaborateurs qui occupent le bâtiment. Chaque équipe, constituée de 12 à 15 personnes, bénéficie d'un espace « assis - debout » pour ses réunions informelles, mais chacun est libre de se déplacer sur l'ensemble des espaces de travail pour recevoir et passer les appels clients.

Comme dans les autres bureaux d'Airbnb, la succursale de Portland bénéficiera de la liste exacte et en temps réel des inscriptions partout dans le monde, avec laquelle les collaborateurs peuvent travailler. Au lieu de simples bureaux individuels, toute une gamme d'environnements de travail a été élaborée. Comment Pernod Ricard a obtenu un engagement record de ses salariés, Gérer et Motiver son équipe. 85% des recruteurs font des recherches en ligne sur les candidats - Les Echos.

Happiness et wellness officers, unissons-nous ! - Les Echos. La qualité de vie au travail s’impose dans les mentalités - Les Echos. Management: comment My Little Paris casse les codes de l’entreprise - Challenges.fr. "Combien d’échecs as-tu connus cette année? " Il est rare d’entendre une telle question lors d’un entretien d’évaluation. Ou alors, c’est mauvais signe. Fany Péchiodat, elle, la pose systématiquement à ses salariés. "Cela nous sert à mesurer leur performance, explique la cofondatrice et PDG de My Little Paris.

Car plus on expérimente, plus on échoue. " Derrière une porte cochère anonyme, à Barbès (Paris XVIIIe), la start-up se déploie dans un enchevêtrement de petits bureaux, escaliers en colimaçon, cuisines et salons de détente. Fany Péchiodat, cofondatrice en 2008 de My Little Paris. Il y a aussi les e-mails partenaires, envoyés aux millions d’abonnés. Box mode et beauté L’entreprise a aussi lancé, en 2012, une offre d’abonnement à des box de produits de mode et beauté, pour 16,90 euros par mois. Salon de détente et espace méditation. Les box pèsent 60% du chiffre d’affaires d’environ 45 millions d’euros. Nouveaux business Et les profils parfois surprenants. Sous le contrôle d’Auféminin. Nicolas Cordier réconcilie le social et le business - Les Echos. Les salariés de Pernod Ricard jouent solidaires - Les Echos. Une RRH sanctionnée pour non-respect de la santé des salariés - Les Echos.

Vinci recrute sur pitch photo - Les Echos. Clause de dédit formation ou le jeu du parfait équilibriste | Le Petit Juriste. Lors d’une prise de poste ou au cours d’une carrière, il est fréquent que les salariés aient besoin d’une ou plusieurs formations. Si la formation développe leurs compétences, cela permet également d’augmenter de la valeur ajoutée de l’entreprise. En effet, ces nouveaux savoir-faire seront mis au profit de la structure. Il existe une obligation légale de l’employeur de former ses salariés. Cependant, il s’agit d’un minimum légal, ce dernier peut aller au-delà. Dans un tel cas, et puisque les formations ont un coût pour l’entreprise, il est concevable que l’employeur puisse vouloir se prémunir d’un départ prématuré des salariés concernés. Dans ce contexte, la clause de dédit-formation prend tout son sens. Après avoir précisé les conditions de validité d’une telle clause, sera envisagé le point le plus litigieux : à savoir l’indemnité de dédit-formation.

I- Clause dédit formation : essence et conditions de validité Revenons tout d’abord sur la troisième condition mentionnée ci-dessus. Les éléments de rémunération pour motiver vos salariés. Communication interne et externe : Misez sur le Live Stream. Que ce soit pour des problématiques sociétales ou professionnelles, notre société réclame aujourd'hui une plus grande transparence dans l’information et dans la communication. Cela suppose de restaurer la confiance grâce à plusieurs initiatives. Pour s’adapter à des mœurs qui changent, les entreprises sont à la recherche d’outils de communication adéquats. Le Live Stream (outil de l’instantanéité par excellence) s’impose comme l’une des réponses à cette problématique. Plus naturel qu’une vidéo suivant méticuleusement un script et ensuite montée, le Live Stream permet de retranscrire la réalité de manière fidèle.

Aucun trucage n’y est possible. Les entreprises peuvent l’utiliser aussi bien en communication interne qu’externe, à condition que qualité technique et performances soient au rendez-vous. Une vidéo en basse résolution, ou un live n’ayant de cesse de se déconnecter, seront contre-productifs pour la marque ; ils véhiculeront une image négative. L'outil façonnera la communication. BlaBlaCar entretient l’esprit start-up - Les Echos. Recrutement participatif : ces start-up vous transforment en chasseur de tête.

Des jobboards rémunèrent les particuliers qui font remonter des candidatures. Cette technique, qui permet de recruter rapidement et à peu de frais, séduit start-up et grands comptes. Etre rémunéré pour convaincre un proche de candidater à une entreprise qui finira par le recruter, tel est le principe du recrutement participatif, une technique qui consiste à constituer des communautés de chasseurs de tête. Ceux-ci aiguillent des amis ou des connaissances vers des entreprises ou des cabinets de recrutement intéressés par leurs profils et reçoivent une récompense matérielle si le recrutement aboutit. Ce système, également connu sous le terme de recrutement par cooptation, est fréquemment utilisé par les entreprises en quête de compétences rares.

Le concept développé par MyJobCompany est simple et original. Ce dernier est notamment concurrencé par Cooptime, start-up fondée en septembre 2014 par Laura Lombardo et Aurore Crespin. Autre atout : le prix.