background preloader

Réparation/DIY

Facebook Twitter

Vous avez une visseuse et 4 jours devant vous ? Vous voulez monter votre maison ? Pour tous ceux qui ne sont pas encore propriétaires, il faut bien avouer que nous sommes nombreux à caresser le rêve de pouvoir accéder à la propriété.

Vous avez une visseuse et 4 jours devant vous ? Vous voulez monter votre maison ?

Créé par un cabinet de design et d’architecture marseillais, voici un prototype qui, je dois l’avouer, m’a clairement tapé dans l’oeil. Voici la Pop-Up House, une maison passive, recyclable, facile à monter et… particulièrement accessible ! Pour la construire, rien de plus simple : 4 jours, de bonnes paires de bras, une bonne visseuse et… à vous le jeu de construction ! Aux alentours de 200€ le m2, le prototype visible dans la vidéo a donc coûté 30 000€ (sans le second oeuvre).

La structure est composée de blocs isolants en polystyrène expanse séparés par des lames lamibois et montée soit sur une dale de béton, soit sur des micropieux. Le concept n’est pas encore commercialisé, et Multipod Studio, les initiateurs du projet, sont à la recherche de partenaires industriels. Cuisiner son dîner à l'épicerie du coin. Il y a souvent chez l'épicier des produits qui vous intriguent : mais comment êtes-vous sensé préparer cette courge géante ou faire cuire ce poisson bizarre ?

Cuisiner son dîner à l'épicerie du coin

Au Royaume-Uni, une chaîne d'épiceries fines a décidé d'offrir à sa clientèle un service deux-en-un. Chez Recipease, on peut acheter des aliments, et apprendre à les cuisiner... sur place ! Lorsque vous passez la porte de cette épicerie, vous aurez d'abord l'impression d'être dans une boutique traditionnelle, avec ses étals de fruits, son pain en libre service et son stand de poisson frais. Mais comme le lieu a été fondé par Jamie Oliver, le cuisto-star de la télé anglaise, c'est la préparation de bons petits plats qui est ici à l'honneur. Ils proposent d’imprimer votre maison open-source en 24h. Ils proposent d’imprimer votre maison open-source en 24h Vous pouvez l’imaginer ronde, carrée, triangulaire ou de forme farfelue, la maison imprimée en 3D semble se rapprocher chaque jour un peu plus de la réalité concrète.

Ils proposent d’imprimer votre maison open-source en 24h

Pourquoi donc ne pas l’envisager en open-source ? C’est bien l’idée du projet Constructions-3D qui voit dans l’impression 3D une troisième révolution industrielle mais au profit d’une économie collaborative. On connaissait déjà l’impression 3D de structures en usine, voici un prototype d’impression 3D à même le terrain. Cette innovation permettrait de faire sortir de terre votre maison, peut-être dessinée par vos soins, à même son terrain. Cette idée innovante revient à Gaël Collaro, un designer 3D et artiste belge qui prêtera son savoir faire à la réalisation des plans visibles dans cette vidéo. Les deux protagonistes montent en ce moment même une équipe en activant un réseau d’ingénieurs et d’entreprises du bâtiment. Et le travail dans tout ça ? Une technologie innovante, dépolluante et solidaire made in Africa ! Une technologie innovante, dépolluante et solidaire made in Africa !

Une technologie innovante, dépolluante et solidaire made in Africa !

14 Nov, 2014 La Communauté du WoeLab (Laboratoire de fabrication qui suscite des projets en son sein) a peut-être écrit une page de notre ère technologique, en réussissant à créer une imprimante 3D à base de produits 100% recyclés: la W.Afate. Cette technologie innovante qui fut l'idée du jeune Togolais Afate GNIKOU a été réaliséé grâce au Woelab, mais aussi tous les trente jeunes pensionnaires qui bénéficient aujurdhui de ce programme font également partie de ce projet d'imprimante 3D en déchets informatiques. C'est la philosophie #LowHighTech, cette organisation de Démocratie Technologique et son modèle social collaboratif original qui font le succès de WoeLab.

Kodjo Afate Gnikou Le concept de base de ce géographe de formation est ainsi de créer « l’imprimante 3D du pauvre, écologique et démocratique, made in Africa ». Les objectifs de la W.AFATE sont donc les suivants : Shapeways - 3D Printing Service and Marketplace. Fab Foundation – Fab Labs. OpenDesk - Design for Open Making. Back Market, le vendeur d'appareils reconditionnés qui veut « faire trembler Darty »

Source: Jon Fingas @Flickr Comment réduire l’impact écologique de nos téléphones portables ?

Back Market, le vendeur d'appareils reconditionnés qui veut « faire trembler Darty »

C’est la question que se posent Thibaud, Quentin et Vianney, un après-midi de mars 2014, alors qu’ils font leurs courses dans une supérette bio de région parisienne. Les trois trentenaires le savent : le recyclage des téléphones usagés s'est développé ces dernières années, atteignant 30 % des appareils mis sur le marché. Mais cela implique ensuite la fabrication de nouveaux téléphones, qui demeure l'étape la plus polluante du cycle de vie de ces appareils. Par exemple, 80 % des émissions de CO2 d’un iPhone 6 se font lors de sa production. Une pratique à démocratiser Heureusement, il existe une alternative au recyclage : le réemploi, c'est à dire la récupération des appareils (retours clients, rachat par les opérateurs...), suivie de leur réparation et de leur reconditionnement. Exemple de fiche produit Lutter contre l'obsolence programmée et le gaspillage. Où réparer ?