background preloader

Histoire du monde

Facebook Twitter

Civilisation minoenne. Sauf précision contraire, les dates de cette page sont sous-entendues « avant Jésus-Christ ». La civilisation minoenne s'est développée sur les îles de Crète et de Santorin au sud de la Grèce de 2700 à 1200 av. J. -C.. Tirant sa dénomination moderne du nom du roi légendaire Minos, elle a été révélée par l'archéologue anglais Arthur John Evans au début du XXe siècle. Géographie et environnement[modifier | modifier le code] Carte des principaux sites minoens Un autre changement dans la configuration des côtes de l'île est dû à l'élévation progressive de toute la côte occidentale.

La Crète est une île montagneuse, dominée par trois massifs culminant à 2 456 mètres. De nos jours, environ les deux tiers de la surface totale de l'île sont des zones rocheuses et arides, mais était-ce déjà le cas à l'époque minoenne ? L'île ne possédait pas de rivière navigable. Histoire[modifier | modifier le code] Chronologie[modifier | modifier le code] Statue d'Arthur Evans, fondateur de l'archéologie minoenne. Les Minoens. Le niveau de vie élevé, l'abondance relative de nourriture, entre autres avantages, ajoutés à la sécurité offerte par leur insularité, donnaient aux Minoens une vision de l'existence sensiblement différente de celle de leurs contemporains. Peut-être la douceur de la vie explique-t-elle que le culte et la communication avec les dieux n'aient pas été plus accentués. Les Minoens n'ont pas édifié de temples colossaux.

La religion était dominée par des divinités féminines qui protégeaient le foyer, les cultures et les animaux. Les Minoens leur faisaient de fréquentes offrandes sous forme de nourriture, de statues et d'objets divers. On pense qu'ils ont dû pratiquer le sacrifice humain à une époque. Une légende célèbre rapporte qu'un Minotaure, mi-homme, mi-taureau, vivait dans un labyrinthe sous le château. Les Minoens croyaient dans l'au-delà et enterraient leurs morts avec de la nourriture et des biens qui pourraient leur faire usage. Aux alentours de 2000 av. La politique L'art militaire. Guerres et Batailles. Les Grands Explorateurs. La civilisation minoenne (XXX° - XII° avant Jésus Christ) 1° Les premières fouilles archéologiques en Crète – Jusqu’aux fouilles menées en Crète en 1900 par sir Arthur Evans, nous ne connaissions que peu de choses sur la civilisation minoenne.

Sir Arthur Evans (à gauche.), accompagné par l'architecte Théodore Fyfe et l'archéologue Duncan Mackenzie. Evans, au cours de ces fouilles, découvrit de nombreux palais crétois, mais aussi des milliers de tablettes d’argile (environ 3 400.), sur lesquelles les crétois écrivaient. Ces tablettes sont de quatre sortes : les deux plus anciennes comportent des inscriptions hiéroglyphiques, et les deux plus récentes sont composées de signes simplifiés (dits ‘linéaires’.). Aujourd’hui, seules les tablettes les plus récentes, écrites en linéaire b, ont pu être traduites : ces dernières datent toutes du XV° siècle avant Jésus Christ, date à laquelle la Crète avait été envahie par les Mycéniens (nous reviendrons sur la civilisation mycénienne à la section suivante.). Vestiges du palais de Cnossos, août 2011. Une éruption volcanique à Théra (Santorin)

En 1646 av. J. -C., une immense éruption volcanique, possiblement une des plus grandes que l'être humain ait jamais connues, a lieu à Théra (actuellement Santorin), une île de la mer Égée située près de la Crète. L'explosion, qu'on estime équivalente à environ 40 bombes atomiques, soit environ 100 fois plus forte que l'éruption qui a détruit Pompéi, fait sauter l'intérieur de l'île, transformant à jamais la topographie.

Elle aura fait quelque 20 000 victimes. Tout comme Pompéi plusieurs siècles plus tard, une ville de Théra, connue sous le nom de Akrotiri, est ensevelie sous une couche épaisse de cendres et de pierres ponces. Pendant plus de 3500 ans, cette ville ancienne de l'âge du bronze reste cachée — un des nombreux secrets du passé que détient la Grèce. Le site révèle des choses surprenantes. On n'a pas trouvé de vastes quantités d'or, d'argent ou de bronze à Akrotiri, au moins pas les quantités qu'on s'attendrait à trouver si les habitants avaient été pris au dépourvu. Civilisation méditerranéenne. Civilisation Américaine. Civilisation Moyen Orient. Santorin (Grèce) L’Atlantide de Platon était bien la Crète | La Terre vue de Mars.

La civilisation minoenne était le tout premier grand peuple capable de connecter la culture de tout le bassin méditerranéen, et donc le seul peuple capable de faire parler de lui aussi différemment selon leurs rencontres, que puissamment puisque les Minoens régulaient en ces temps très anciens le commerce maritime de tout l'Est de la Mer Méditerranée, du nord au sud. Les Minoens ont de toute évidence autant fasciné qu'effrayé l'ensemble des peuples du bassin méditerranéen, créant chez un peuple donné, une admiration de sa puissance, quand il effrayait d'autres continentaux de par le développement considérable en son temps, de sa civilisation.

La difficulté de brosser le portrait de la civilisation assimilée aux Atlantes est grande, dans la mesure où l'historien parle alors d'une période qui n'est pas considérée encore comme "historique" au sens strict du terme. I. Platon introduit le mythe des Atlantes, via son Timée II. Quels sont les ennemis fondateurs du mythe athénien ?

III. IV. V. La disparition de la Civilisation Minoenne. La civilisation minoenne - Le Disque de Phaistos - Une énigme de l'histoire. Avant de commencer à étudier le disque de Phaistos, fixons-nous un point de départ : le lieu de sa découverte, le palais minoen de Phaistos, en Crète. Cette rubrique s'appuie sur l'ouvrage de Christian Zervos " L'Art de la Crète Néolithique et minoenne ". Se situer dans le temps Les fouilles archéologiques entreprises en Crète depuis le début du 20ème siècle ont doté les historiens d’une multitude d’informations sur ce que fut jadis la grande civilisation minoenne. Le nombre inestimable d’objets dégagés des palais et villas antiques ainsi que les études stratigraphiques menées lors des fouilles archéologiques ont permis de reconstituer avec précision les différents épisodes de la civilisation crétoise, les transitions entre ces périodes étant bien entendu progressives.

Les périodes de la crète minoenne : La période néolithique La periode Néolithique, représentée en partie dans ce tableau et nommée Minoen Ancien, s'étend de 5000 à 2600 avant J. La période protopalatiale, le Minoen Moyen. La civilisation minoenne. La civilisation minoenne, considérée comme la première civilisation européenne, se situe principalement en mer Egée, en Crète. Cet épanouissement eut lieu vers 2000 avant J. -C, et fût à l'origine de l'âge de bronze dont des vestiges nous sont parvenus.

La civilisation minoenne est à l'origine de bien des mythes et légendes de l'antiquité grecque, et aujourd'hui les preuves se sont suffisamment accumulées pour confirmer son existence. Un monde commerçant Sir Arthur Evans, archéologue britannique, découvre dans les années 1900 après J-C. le palais de Knossos. C'est à ce moment que la civilisation minoenne fût mise en évidence. Beaucoup voient dans le palais de Knossos le fameux labyrinthe où le Minotaure, d'après la légende, fût enfermé. C'est l'agriculture qui permît l'essor des minoens. La découverte de divers palais, par les archéologues, montre qu'aux alentours de 2000 avant J.

Une civilisation en adéquation avec son environnement Les crétois minoens parlaient une langue inconnue. Clio la Muse - Minoens. Grèce : Les secrets du passé - Les Minoens. Il est virtuellement impossible d'aborder l'histoire de la Grèce antique sans mentionner les Minoens. Les Minoens n'étaient pas Grecs, et ils ne semblent pas avoir été étroitement apparentés à ces derniers. Ce qui semble clair, cependant, c'est qu'ils ont contribué au développement de la civilisation de la Grèce antique, qu'Homère et d'autres poètes grecs ont immortalisée.

Les Minoens ont laissé un legs visuel stupéfiant (peintures, palais sophistiqués et œuvres d'art variées) et de nombreux documents écrits. Malheureusement, contrairement aux écrits des Égyptiens, des Hittites et des Babyloniens, qui nous renseignent notamment sur l'organisation sociale, les croyances religieuses et les évènements historiques, les écrits minoens qui ont été découverts jusqu'ici ne sont que des inventaires, détaillés et abondants, bien sûr, mais pas aussi révélateurs que ce qu'on aurait pu espérer.

Le système de gouvernement était une monarchie appuyée par une bureaucratie bien organisée. Vers 1450 av. Les Minoens. Origines et développement À la fois continentale, péninsulaire (Péloponnèse) et insulaire (îles Ioniennes, Cyclades, Sporades, Crête) la Grèce est un pays montagneux où dès le néolithique des peuples d’origines septentrionales occupèrent la Thessalie (centre de la Grèce) et la Crête et y développèrent une civilisation agraire. La première grande civilisation de la mer Égée fut crée par les Minoens de Crête. Selon Homère (Poète Grec de la fin du VIIIe siècle), la Crète comptait 90 villes, dont Cnossos était la plus importante. Selon quelques spécialistes, l'île était divisée en quatre unités politiques : Le Nord était gouvernée par Cnossos, le Sud (La Messara) par Phaistos, (La plaine de Lassithipar) par Malia et l'Est par Zakros.

Des palais de moindre importance, plus petits, ont été également trouvés dans d'autres régions. Aucune des villes Minoennes ne disposait d'enceintes. Cette civilisation de l’âge de bronze doit son nom au Roi légendaire Minos. L'histoire...... Période prépalatiale. Les secrets du passé - Les Minoens.