Twitter Hack

Facebook Twitter

Safety: We've identified and are p... Guillaume Champeau: #Twittattentat ça empire,... Pour ceux qui n'ont pas Twitter Web mais qui veulent rir. David: Ne survolez pas ces merdes... V.: le petit bonhomme en mouss... Gautier: Heureusement que c'est pas... Gautier: Un peu d'imagination, la t... William Marcy: Bug de Twitter : Bachelot... Alex Hervaud: Il aurait pas tweeté récem... L'Humour de Droite: Twitter aux twittos : GG NOOBS... NIVEAFrance: Contre les bandes noires d... Mick: Le premier qui me code un... XSS attack identified and patched. Julien licourt: En vrai, je reviens de la... Attaque de spam sur Twitter, victime d'une faille de sécurité.

Twitter : le bug habite au 21. Drame de la technologie : Après le tweet à caractère informatif, après le tweet informatif à dominante répétitive, après le tweet scoop, après le tweet révolutionnaire, et, après le tweet tout pourri, le service de messagerie instantané californien repousse les limites de la technologie... avec le giant-tweet : Avant que nous nous enfoncions plus loin dans la baisse de productivité liée à cette technologie addictive (des cas de démences ont été signalés dans la journée du 21 septembre), le MDVBTF mouvement de défense des valeurs du bon touite français exige qu'on lui rende dans les plus brefs délais son traditionnel : Merci.

Twitter : le bug habite au 21

Une faille de Twitter spamme les utilisateurs. "Nous avons identifié et avons pallié l'attaque", écrit Twitter.

Une faille de Twitter spamme les utilisateurs

Les utilisateurs du site de mico-blogging peuvent recommencer à publier leurs mini-messages après une après-midi mouvementée. Au début de l'après-midi, Carotav écrit: "Euh, bon ben pour ceux qui ne sont pas encore au courant (comme moi y'a deux minutes): N'UTILISEZ PAS LA VERSION WEB DE TWITTER" L'avertissement se propage - mais trop tard. Des bandes noires ou des lettres géantes ont déjà envahi les écrans des internautes. Impossible de cliquer sur quoi que ce soit: plus d'accès au profil, par exemple. "Il s'agit en fait d'un bout de code javascript qui, profitant d'une faille sur le site Web de Twitter, est interprété par le navigateur", décrypte Numerama. Préférer une application plutôt que le site officiel. Twitter cible d'une attaque XSS. Cet article évolue en temps réel.

Twitter cible d'une attaque XSS

Cliquez ici pour rafraîchir la page et accéder aux toutes dernières informations. UPDATE: Un porte-parole de Twitter assure à Mashable que la faille devrait être très rapidement corrigée. Un peu plus tôt, le site avait indiqué sur son blog avoir identifié le problème. Des tweets devenus entièrement noirs ou des lettres format XXL qui s’affichent verticalement et empêchent le bon fonctionnement de Twitter… Voilà ce qu’ont pu découvrir des milliers d'utilisateurs du site de micro-blogging, mardi vers 13h30.

En cause, un message retweeté automatiquement à l’insu des utilisateurs, dont Benoît Hamon et Sarah Brown, la femme du Preminer ministre britannique Gordon Brown. Sécurité : Twitter part en vrille. Twitter part en live.

Sécurité : Twitter part en vrille

Des dizaines de milliers d'adeptes du service de micro-blogging sont victimes depuis la fin de matinée d'une faille de sécurité du site Twitter.com. Même la femme de l'ex-premier ministre anglais, Sarah Brown, s'est retrouvée à pointer vers un site X hardcore japonais sans le vouloir. Il semblerait également qu'une mode, on l'espère passagère, des tweets arc-en-ciel ( what does it mean ? ) permettant de poster des blocs de couleurs à la place des micromessages (à l'aide de codes à poster) ne soit pas pour rien dans l'histoire. Plus concrètement, la faille pouvait également faire apparaître, selon les navigateurs, des suites de tweets ésotériques : Faille XSS : Twitter victime d'un spam viral d'un nouveau genre. La faille d'injection XSS a commencé à être exploitée à partir de la fin de matinée mardi, puis s'est rapidement propagée pour envahir tout Twitter à la mi-journée.

Faille XSS : Twitter victime d'un spam viral d'un nouveau genre

Le site officiel du service de micro-blogging est victime d'une diffusion massive de messages incompréhensibles par le commun des mortels, du type : " style="color:#000;background:#000;/". Twittic Fail. Avec un peu de retard cette semaine, voici le traditionnel billet Geektionnerd, qui revient cette fois sur le « virus » d’un nouveau genre ayant frappé le site web Twitter.com la semaine dernière.

Twittic Fail

Cette faille de sécurité se matérialisait par un « tweet », donc un message textuel de 140 caractères maximum, perdu dans le flot des autres messages du genre sur le site Twitter.com, et ne comportant dans sa partie visible que des cases noires à la place des lettres. Bien loin d’êtres inquiétantes, ces cases noires attisaient la curiosité des lecteurs, car de nombreux tweets artistiques profitent en effet des possibilités offertes par Unicode pour afficher des dessins, des partitions de musique ou encore cacher des messages… Seulement là, au survol des cases noires par la souris, un code JavaScript en partie embarqué dans le tweet s’exécutait, postant le tweet malicieux sur votre compte à votre place, et exposant ainsi vos amis.