background preloader

Accélération ou Ralentissement ?

Facebook Twitter

Manifesteaccelerationniste-multitudes56-2014.pdf. Le monde en mode slow. Trop de tout, tout de suite, de connexion permanente et d’un présent déjà obsolète.

Le monde en mode slow

La résistance s’organise. Avouons-le. Alors qu’approche l’hystérie consumériste de Noël, succédant déjà à une folle rentrée, le temps semble nous échapper. « Tout s’accélère », reprendre la mesure du temps. Point de départ de ce documentaire, le drame personnel que va vivre le réalisateur Gilles Vernet.

« Tout s’accélère », reprendre la mesure du temps

Il y a une quinzaine d’années, il est alors trader dans la finance quand il apprend que sa mère est mourante. Incapable de pouvoir l’accompagner en gardant son rythme de vie, il décide de ralentir. Il délaisse alors son ancienne vie, et son salaire confortable, pour devenir instituteur en CM2 dans le 19e arrondissement de Paris. Une fois ce changement initié, la lecture du livre d’Hartmut Rosa (Accélération. Ralentir, une nouvelle utopie ? Couverture d'"Accélération.

Ralentir, une nouvelle utopie ?

Une critique sociale du temps" par Hartmut Rosa aux éditions La Découverte. Cliquer sur la couverture pour visualiser en grand. >>> Article paru dans Marianne daté du 12 septembre Marianne : Vous écrivez : « Les sociétés occidentales sont confrontées à une pénurie de temps, une véritable crise du temps. » Cette compulsion vers l'accélération est-elle en train de gipper la machine sociale ? « Nous franchissons le mur du temps » Thierry GaudinChiclayo (Pérou), 2012, cliché DL Entretien avec Thierry Gaudin, 1er février 2013.

« Nous franchissons le mur du temps »

Accélération du temps, crise du futur, crise de la politique. 1On parle beaucoup, aujourd’hui, de ce que l’on appelle la « crise de la politique » – une expression qui rassemble une constellation de processus dont le résultat final est la disparition de la politique en tant que forme de gouvernement du changement.

Accélération du temps, crise du futur, crise de la politique

À la base de cette crise, il y a l’hégémonie de la logique du marché dans la vie sociale, une dominance qui privatise les questions concernant l’existence des individus : en transformant les citoyens en consommateurs et en érodant l’espace de rencontre et de confrontation entre le public et le privé qu’est l’agora. Données le vertige. Des flots d’octets, un océan de données, un déluge de connaissances… A mesure qu’Internet tisse sa toile, le volume d’informations numérisées n’en finit plus d’exploser.

Données le vertige

D’ici huit ans, cette masse vertigineuse de «datas» sera 50 fois supérieure à ce qu’elle est aujourd’hui, prédit le cabinet d’études IDC. Et il faudra dix fois plus de serveurs informatiques pour espérer gérer cette déferlante. Pas par crainte d’être submergés, mais plutôt pour être en mesure de retrouver, d’extraire et d’exploiter cette nouvelle manne. Il y a vingt ans, nous stockions encore nos fichiers sur des disques durs de quelques mégaoctets (1 Mo équivaut à 1 000 000 d’octets, soit 106 octets, 1 octet valant 8 bits ; le bit est l’unité de base en informatique, à savoir un 0 ou un 1).

Photo: Emmanuel Pierrot.Vu pour Libération. Croissance : « A quelle distance sommes-nous de nos limites ? » Exploitation d’une forêt tropicale en Malaisie, le 20 juillet 2010 (Rahman Roslan/AFP) Comment expliquer qu’aucune civilisation extraterrestre ne nous ait encore rendu visite, alors que notre galaxie compte plusieurs centaines de milliards de planètes ?

Croissance : « A quelle distance sommes-nous de nos limites ? »

Pour répondre à cette question bien connue, appelé paradoxe de Fermi, le physicien Gabriel Chardin soulevait il y a quelques semaines sur son blog une hypothèse étonnante. Pour ce chercheur – qui a reçu en 2007 la médaille d’argent du CNRS pour ses travaux sur la recherche de la matière cachée de l’univers –, l’explication vient tout simplement de la croissance économique : CHRONIQUE - Et si on imaginait la fin de l'emploi. - Vincent Liegey - Tous les les jours, les chômeurs sont stigmatisés : « Ces assistés », « ces profiteurs », « ces salauds de chômeurs » qui « ne veulent pas travailler ».

CHRONIQUE - Et si on imaginait la fin de l'emploi

Il faudrait toujours plus les contrôler, les surveiller. Veille – Santé, Défense et sécurité nationale. Le slow management est une technique qui a le vent en poupe.

Veille – Santé, Défense et sécurité nationale

Elle permet d’augmenter la productivité et le bien-être au travail. La semaine dernière un directeur brillant d’une grande entreprise internationale me posait la question suivante : « A ton avis, à quel moment mon engagement personnel sera-t-il suffisant pour ma société ? » Ma réponse fut un peu facile : « Jamais, car l’entreprise est insatiable et ambitieuse. "Slow sexe" : ralentir pour jouir ? Oublier la performance permet de varier les plaisirs. Prendre du temps pour plus de plaisir, voici le concept du "slow sexe".

"Slow sexe" : ralentir pour jouir ? Oublier la performance permet de varier les plaisirs

(FlickrCC/notnixon) Le ralentissement serait-il à la mode ? À l'instar des militants du "slow food" qui cherchent à manger "bon, propre et juste", des "slow cities" où le bien-vivre est mis en valeur ou encore l'apparition de la "slow TV" sur nos écrans par exemple, le sexe emprunte également cette voie. Le "slow sexe" entend ainsi aller à rebrousser poil de la tendance actuelle du triptyque rapidité-performance-rentabilité. Face à l'accélération de nos modes de consommation et de notre vie quotidienne, pourquoi devrions-nous aller plus vite sur les plus grands plaisirs de la vie ?