background preloader

_lacm_

Facebook Twitter

Rue89.nouvelobs. Maif systeme educatif. 2) Comprendre ces inégalités scolaires. - Le blog de echec-reussite-scolaire.over-blog.fr. Malgré la massification de l'enseignement, l'accès aux titres scolaires est encore fortement dépendant de l'héritage culturel familial.

2) Comprendre ces inégalités scolaires. - Le blog de echec-reussite-scolaire.over-blog.fr

Après suffisamment de recherches, nous pouvons constater que l’origine sociale de l’élève est l’une des premières causes de l’inégale chance d’accès : Socialisation : processus par lequel les individus font l'apprentissage des rapports sociaux entre les hommes et assimilent, intériorisent des normes, des valeurs et des croyances d'une société ou d'une collectivité. La socialisation primaire s'effectue uniquement dans la famille tandis que les socialisations secondaires sont des processus d'apprentissage et d'adaptation que les individus vont acquérir tout au long de leur vie.

La socialisation permet le contrôle social qui est un dispositif de régulation sociale. En effet, pour qu'une société fonctionne bien, il faut qu'il y ait un contrôle social pour faire en sorte que les individus respectent les règles. Une inégalité est un défaut d'égalité. Bourdieu. %5BSociologie%5D%20BOURDIEU%20(L%E2%80%99in%C3%A9galit%C3%A9%20des%20chances%20selon%20Bourdieu%20et%20Boudon) EE 2011 niveau etudes milieu social 199201. Pierre Bourdieu - capital cultural. L'enseignement s'est-il démocratisé. L'enseignement s'est-il démocratisé. L’école française est fondamentalement inégalitaire !

Cela faisait longtemps que j’hésitais à démarrer ce blog, plus par peur de ne pas trouver le temps que par manque d’envie !

L’école française est fondamentalement inégalitaire !

En termes de chiffres, vous pouvez l’imaginer, j’ai l’embarras du choix pour débuter ce tour du monde de l’éducation… Mais, après réflexion, le mieux est d’attaquer dans le vif du sujet, de positionner l’école française par rapport à ses voisins ; on aura le temps, par la suite, de parler des universités. Disons-le donc clairement et une bonne fois pour toute, la France est dans la moyenne des 34 pays de l’OCDE évalués dans PISA. Les plus optimistes diront que la situation n’est donc pas aussi alarmante qu’on le prétend souvent ; les autres, qu’elle n’est pas aussi brillante que ce que l’on pouvait escompter, surtout par rapport à l’investissement financier consenti ou encore à l’image positive que le mot « éducation » véhicule dans notre conscience collective.

Le système français est inégalitaire… …mais ça n’est pas une fatalité. Des progrès rapides sont possibles. Inégalités sociales face à l’orientation : le rôle de l’école. 27 novembre 2008 - Les inégalités d’orientation à l’école pèsent autant que les inégalités de réussite.

Inégalités sociales face à l’orientation : le rôle de l’école

Et pourtant, les élèves devraient connaître des destinées scolaires correspondant à leur niveau... Le point de vue de Marie Duru-Bellat, sociologue, professeur à Sciences-Po. Quand on pense aux inégalités sociales face à l’école, on a souvent en tête les inégalités de réussite, la thématique connue du handicap socio-culturel, l’échec scolaire, la question des moyens… Pourtant, les recherches européennes montrent depuis 30 ans que dans les inégalités sociales de carrières scolaires, les inégalités de choix et d’orientation pèsent autant que les inégalités de réussite. Alors que, méritocratie oblige, les élèves devraient connaître les destinées scolaires correspondant à leur niveau académique, on observe que, à réussite identique (donc à mérite scolaire identique), celles-ci divergent très largement.

Plus de 80 % d'une génération au niveau du bac. "Amener 80 % d'une classe d'âge au niveau du baccalauréat"...

Plus de 80 % d'une génération au niveau du bac

Il aura fallu vingt-sept ans pour que ce slogan, prononcé par le ministre PS de l'éducation nationale, Jean-Pierre Chevènement, en 1985, devienne réalité. C'est même 85 % d'une génération qui est aujourd'hui à ce niveau d'études, quand l'an dernier on était encore à 79,1 %. La session 2012 du baccalauréat laisse aussi place à un autre record. Plus des trois quarts d'une génération - 77,5 % - sont bacheliers. C'est près de six points de plus qu'en 2011, selon les résultats rendus publics par le ministère de l'éducation nationale jeudi 12 juillet. Il y a trente ans, le slogan de M. C'est que dans les années 1980, seul un jeune sur trois décrochait le baccalauréat.