background preloader

Web & politics in France

Facebook Twitter

Bug Facebook – Non, mais z’êtes pas sérieux ? Il paraitrait que Facebook ait rendu public des messages privés envoyés il y a un petit moment (2007, 2008...etc) dans la nouvelle timeline. Scandale ? Bug ? Faille de sécurité ? Non ! Tout simplement connerie humaine de la part des utilisateurs de Facebook et mauvaise ergonomie de la part de Facebook. (Enfin, d'après ce que j'ai pu voir et tester...) Les utilisateurs de FB ont vraiment la mémoire courte. En effet, avec l'apparition de Timeline, tous ces messages expédiés publiquement (mais adressé de manière illusoire à une seule personne) sont devenus visibles par tous.

Malheureusement, le mauvais usage du mur Facebook qui était fait il y a quelques années vient juste de retomber sur le nez des jambons qui n'avaient pas capté la nuance. Je vous passe les centaines de messages et de tweets que je reçois où on me dit : "REGARDE ! Auxquels je réponds la même chose que ce que je viens d'expliquer ci-dessus et où on me re-répond : "MÉ CI CER VRÉ ! Edit : La réponse officielle de Facebook. Lois. Pourquoi les pirates doivent défendre le revenu de base. Le revenu de base est une solution économique qui va de pair avec la philosophie de la culture libre, et constitue une solide réponse face au contexte économique. S’ils veulent être crédibles et cohérents, les pirates ont donc tout intérêt à défendre haut et fort cette proposition. Les pirates le savent mieux quiconque: le monde est en train de changer, et l’économie n’en sortira pas indemne.

Plus que d’une « nouvelle économie », nous assistons à l’émergence d’une « deuxième économie » dont les règles semblent échapper totalement au cadre fixés par l’économie officielle. Si le numérique pouvait vraiment créer la croissance de demain et l’emploi, depuis vingt ans que le secteur émerge, cela se serait vu. Si vraiment l’open-source était compatible avec l’économie classique, alors les monopoles de facebook, google and co ne seraient pas un problème pour nos libertés. Il y a de nombreux autres arguments conduisant à la nécessité du revenu de base comme socle d’un nouveau pacte social. Ani! Présidentielles : enquête sur l'incroyable opacité du vote électronique. Mise à jour : nous avons réalisé une application pour déclarer et localiser les bureaux de vote électronique. Depuis 2008, les communes françaises ne peuvent plus s'équiper en machines à voter électroniques.

Mais 64 communes de plus de 3 500 habitants, déjà équipées auparavant, imposent aux personnes inscrites sur leurs listes électorales de voter sur des machines dont le fonctionnement est d'une redoutable opacité. Tout semble fait pour entretenir le manque de transparence autour du du vote électronique, jusqu'à tenir secrète la liste des communes concernées. Et aucun recours juridique ne semble pouvoir empêcher l'utilisation du vote électronique. Alors que des pays comme les Etats-Unis, le Brésil ou l'Inde votent (exclusivement pour l'Inde) par des machines à voter, d'autres plus proches de nous reviennent en arrière. Mais en France, malgré un moratoire prononcé de fait en 2008, le vote électronique se prépare à une nouvelle révolution plus dangereuse encore : le vote par internet. High-Tech : Démissions en bloc au Conseil national du numérique. Les membres de cet organe consultatif estiment que leur indépendance est remise en cause par la nomination imposée par le gouvernement d'un conseiller de la ministre déléguée à l'Économie numérique au poste de secrétaire général.

«Les membres du CNNum ont décidé de remettre leur mandat à la disposition du président de la République et du gouvernement.» C'est par un communiqué de presse sibyllin mis en ligne jeudi soir que les membres du Conseil national du numérique ont annoncé qu'ils remettaient leur démission, bien qu'ils réfutent ce terme. Les membres de ce conseil consultatif, créé par Nicolas Sarkozy pour émettre des avis sur les questions liées au numérique «en toute indépendance», ont peu apprécié que le gouvernement impose la nomination d'un des conseillers de la ministre déléguée à l'Économie numérique au poste de secrétaire général.

Ce poste était vacant depuis le départ de Benoît Tabaka chez Google France au mois de mai. «Nous n'étions pas au courant» Soufron à la tête du CNN : Pellerin veut liquider l'héritage sarkozyste. Du même auteur Fleur Pellerin reprend en main l’économie numérique et le fait savoir. La ministre déléguée chargée des PME, de l’innovation et de l’Economie numérique -sous la tutelle du ministère du redressement productif- a nommé un ancien membre de son cabinet, Jean-Baptiste Soufron, à la tête du Conseil national du numérique (CNN), jeudi. Autrement dit, la ministre prend le contrôle de cet organisme, créé en avril 2011 par Nicolas Sarkozy, dont la mission est de donner un avis sur l’ensemble des projets de lois concernant le numérique. La nomination au secrétariat général de l'ancien conseiller de Fleur Pellerin pour l'économie numérique a suscité la polémique au sein du CNN.

Dix-sept des dix-huit membres qui composent cet organisme ont fait savoir qu’ils «remettaient leur mandat à la disposition du président de la République et du gouvernement». En d’autres termes, ils démissionnent du Conseil, sans pour autant fermer la porte à l’éventualité d’y participer à nouveau… AdGate: A War with Google, with Net Neutrality as Hostage. As we reported, Free, France’s second largest ISP, has started to automatically block ads on any website subscribers access via its Freebox set-top box. Yes, you read that correctly: it implemented an Internet-wide, opt-out ad blocking tool overnight. While it was initially thought it could be a technical slip-up, Free’s apparent decision to leave this beta option unchanged has turned into a vast controversy. Under the hashtag #AdGate, the French blogging community has started to evangelize users on the dangers this measure represents for the Internet as we know it.

Those who think this is only about advertising are missing the point. Of course, free websites aren’t sustainable without ads, which means that Free’s approach is a serious threat to their business model and sustainability – but the problem is wider than that. Free… from net neutrality? So why has Free decided to ignore this principle? “All you’ve been writing since yesterday is BS!!! Free’s conflict with Google What’s next.

Faire face à l’AdBlock de Free | Freebox AdBlock Sucks. En ce jeudi 3 janvier 2013, Free a décidé de mettre à jour sa Freebox Server avec l’hilarant « Firmware 1.1.9« . Les cocos de chez Free y ont inclus une fonction, que dis-je, une petite bombe atomique à l’intérieur, je cite: Ajout d’une option adblocker permettant de bloquer des publicités (bêta) Punchline: Cette option est activé par défaut… Bloquant ainsi les publicités de millions de sites aux millions d’utilisateurs de Free. WTF?! En d’autres termes, plus d’annonces AdSense pour les millions de « Freenautes ». Les éditeurs affiliés chez Google et monétisant un trafic français apprécieront. Cette décision est totalement irresponsable, elle met en danger l’existence même de milliers de sites web.

Les éditeurs peuvent réagir, en effet, il est possible de détecter les freenautes ayant AdBlock activé. En utilisant le script ci-dessous, vous pourrez rediriger les utilisateurs de Freebox AdBlock vers l’URL de votre choix, bloquant ainsi l’accès au contenu de votre site. Exemple: Free désactive son blocage de la publicité, mais le mal est fait. La décision intervient nécessairement trop tard, puisque c'est le simple fait d'avoir créé un précédent qui restera marqué au fer rouge sur l'histoire du fournisseur d'accès à internet.

Alors que son directeur Maxime Lombardini doit rencontrer à 10 heures ce lundi matin la ministre de l'économie numérique Fleur Pellerin, Free a décidé de désactiver le blocage de la publicité qu'il avait imposé par défaut aux abonnés utilisateurs de sa Freebox Revolution. "Sans mise à jour du firmware, la publicité a bien fait son retour sur les pages chargées depuis la Freebox", constate Freenews, qui confirme ainsi la décision annoncée dès samedi alors que l'Arcep avait demandé des explications. "Pas besoin de désactiver l’option de blocage des publicités depuis l’interface de gestion de la box : ce réglage semble désormais ignoré". La raison technique est simple. Malheureusement, le mal est fait. Et il n'est pas économique. Et ce précédent de Free laissera des traces. Le blocage de la publicité par Free désactivé "dans les prochains jours"

Les Ennemis d'Internet - Rapport spécial surveillance. L'usure du net. Glenn Greenwald : “Je suis assis sur une montagne de documents, chacun d’entre eux est digne d’intérêt.” - L'actu Médias / Net. Le journaliste qui fait trembler les Etats-Unis détient les documents qu'Edward Snowden a emportés en quittant la NSA. Il a accepté de nous parler. Version longue de l'entretien publié mercredi 4 décembre 2013 dans Télérama. >>english version Depuis cinq mois, perché sur les hauteurs de Rio de Janeiro, Glenn Greenwald, 46 ans, publie chaque jour sa dose de révélations sulfureuses. L'ancien avocat, ex-blogueur reconverti dans le journalisme de combat au Guardian, est devenu une superstar médiatique. Nourri par Edward Snowden, un ancien analyste de la National Security Agency, il révèle au monde entier l'ampleur de la surveillance à laquelle se livre la plus secrète des agences de renseignement américaines. Les grands journaux (Le Monde, Der Spiegel, El País, The New York Times…) exploitent sans relâche ses documents ; l'Etat américain, lui, aimerait bien remettre la main dessus.

Est-ce que vous avez peur ? Les autorités américaines essaient-elles de vous intimider ? Mais il a persévéré.