background preloader

Ecologie incorecte

Facebook Twitter

This Greenpeace Stunt May Have Irreparably Damaged Peru's Nazca Site. Kinja is in read-only mode.

This Greenpeace Stunt May Have Irreparably Damaged Peru's Nazca Site

We are working to restore service. At this point they need to at least blank out what was written. The only thing worse than a semi-permenant missing rectangle at the site would be this constant bit of propoganda. The hypocracy and stupidity of a group of people who are dedicated to protecting the environment actually HARMING the environment is staggering. Criminal charges should be followed no matter how much people say "Oh, we're sorry.

" Flagged Not only that, but shit like this makes it far easier for climate change deniers to distract us from important discussions. How can you take environmentalists seriously? The fact that it isn't fair to lump in all environmentalists with these bozos doesn't matter one bit, because that's exactly how people are going to process this kind of news. Le réchauffement climatique, c'est du passé. - Le glacier argentin Perito Moreno Marcos Brindicci / Reuters - Hier c’était le réchauffement climatique dont l’homme serait responsable par ses émissions incontrôlées de CO2.

Le réchauffement climatique, c'est du passé

C’était Copenhague, la panique mondiale et le tintamarre médiatique de la part de journalistes exaltés car ils se retrouvaient face à une peur millénariste. Aujourd’hui les lampions se sont éteints. On ne parle plus de Copenhague, ni de Kyoto. Les régulations sur les émissions de CO2 sont une à une oubliées. Publicité Au grand désespoir des scientifiques dont la notoriété s’est bâtie à moindres frais sur la mode du Global Warming, le sujet est en train de passer de mode.

Faisant suite aux travaux de plusieurs équipes notamment celle du Hollandais de Jager, des spécialistes du soleil travaillant avec la Nasa nous annoncent aujourd’hui qu’il faut peut-être s’attendre à entrer dans un petit âge glaciaire analogue à celui qui a prévalu de Louis XIV à Napoléon. Les prédictions fluctuent avec les époques. Aprés le point Godwin, voici le point Tchernobyl des ?colos. La centrale de Tchernobyl vue de Pripyat (Ben Fairless/Wikimedia Commons).

Aprés le point Godwin, voici le point Tchernobyl des ?colos

Rue du Faubourg Saint-Martin (Paris, Xe), au siège des Verts, la revue de presse n’avait plus été aussi épaisse depuis longtemps. Cécile Duflot, Daniel Cohn-Bendit et leur ambassadeur médiatique « non partisan » Nicolas Hulot se lèvent tôt et se couchent tard, et passent la journée sous les lumières des plateaux de télévision ou devant les micros des studios radio. Ils n’ont qu’un mot à la bouche : « Tchernobyl ». Amusez-vous à compter combien de fois ils prononceront ce mot lors de leurs prochaines interventions.

Le débat n’est pas possible : si vous êtes pour le nucléaire, vous êtes inconscients parce que vous n’avez pas peur que l’humanité s’autodétruise comme l’erreur humaine a détruit le village ukrainien désormais tristement célèbre. On connaissait le point Godwin : plus longtemps le débat politique dure, plus vite l’un des protagonistes se verra comparé à un nazi. Laurent Gloaguen: L'aviation civile a causé... Laurent Gloaguen: Moi, faire des "raccourcis... La pression monte autour des experts du climat. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Stéphane Foucart et Hervé Kempf "Je veux dire aux sceptiques, qui me voient comme le visage et la voix de la science du changement climatique, que je ne suis pas disposé à les satisfaire.

La pression monte autour des experts du climat

Je resterai président du GIEC jusqu'au terme de mon mandat. " Dans un entretien accordé lundi 25 janvier à la BBC, Rajendra Pachauri, président du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), a exclu toute démission. La déclaration n'est pas inutile, tant le groupe de scientifiques - mandaté par les Nations unies pour synthétiser les connaissances sur le changement climatique - se trouve, depuis fin 2009, au centre de plusieurs polémiques ouvertes par la presse conservatrice britannique et la blogosphère. "Climategate".

La divulgation frauduleuse de cette correspondance exhibe des discussions houleuses, des écarts de langage, une volonté de ne pas partager des données, une franche hostilité à l'égard des climato-sceptiques... "Pachaurigate". Hackers target leading climate research unit. The e-mail system of one of the world's leading climate research units has been breached by hackers.

Hackers target leading climate research unit

E-mails reportedly from the University of East Anglia's Climatic Research Unit (CRU), including personal exchanges, appeared on the internet on Thursday. A university spokesman confirmed the email system had been hacked and that information was taken and published without permission. An investigation was underway and the police had been informed, he added. A mistake over Himalayan glaciers should not melt our priorities. Glacial erosion ... an aerial photograph of the Khumbu Glacier and the Everest Himalayan range and below, glacially eroded mountains in Jotunheimen in Norway.

A mistake over Himalayan glaciers should not melt our priorities

Photograph: David Lundbek Egholm (bottom) and Paula Bronstein/Getty Images Climate science has suffered another blow to its credibility after it was revealed that a claim by the Intergovernmental Panel on Climate Change (IPCC) that Himalayan glaciers will probably disappear altogether in the next 25 years was wrong. Patrice Lamothe: those who take scientific... Patrice Lamothe: only one truly predictable... Patrice Lamothe: what people call science i... Controverses.