Déroulement de la campagne

Facebook Twitter
Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Pierre Jaxel-Truer Qui sont les électeurs qui ont porté François Hollande à la présidence de la République, et quelles sont leurs motivations? Un sondage Ipsos Logica Business Consulting pour Le Monde, France Télévisions, Radio France et Le Point, réalisé le jour du vote auprès d'un large échantillon de 3 100 personnes - soit trois fois la jauge d'une étude ordinaire - donne des réponses à ces questions. On constate d'abord que "sortir le sortant", selon la vieille formule, a été la préoccupation dominante chez les électeurs de M. Hollande. Profils : qui a voté pour François Hollande ou pour Nicolas Sarkozy ? Profils : qui a voté pour François Hollande ou pour Nicolas Sarkozy ?
▶ François Hollande-Moi président de la République (Remix Soprano -Moi j'ai pas) by Shadow Killah by ShadowKillah
Dernière intention de vote avant le second tour accueil > sondages > Dernière intention de vote avant le second tour Dernière intention de vote avant le second tour Le 04 Mai 2012 Holland toujours en tête Hollande, toujours en tête avec 52,5% mais il était en baisse sensible et constante jusqu’à l’annonce de Bayrou de ce jeudi 3 mai au soir. Avant même d’avoir reçu le soutien de François Bayrou, François Hollande dispose toujours à 48 heures du scrutin d’une avance confortable sur son adversaire avec 52,5% des intentions de vote contre 47,5% à Nicolas Sarkozy. Dernière intention de vote avant le second tour
François Bayrou fait "le choix, à titre personnel", du vote Hollande François Bayrou fait "le choix, à titre personnel", du vote Hollande François Bayrou votera Hollande le 6 mai © Radio France - Capture d'écran www.bayrou.fr La déclaration de François Bayrou pour le second tour de l'élection présidentielle A l'issue d'une réunion de son comité stratégique de campagne, François Bayrou a choisi : ce sera Hollande. Un choix qui ne semble finalement pas avoir été si difficile à effectuer, si l'on écoute les arguments du leader centriste, et notamment ceux pour exclure un soutien au président sortant : "course-poursuite à l'extrême-droite", "obsession des frontières, qui est une négation du projet européen", "ligne violente, en contradiction avec nos valeurs et celles du gaullisme et de la droite sociale"...Bref, il n'était visiblement pas envisageable pour François Bayrou d'apporter son suffrage à Nicolas Sarkozy.
François Bayrou, l’implacable procureur de Nicolas Sarkozy François Bayrou et Nicolas Sarkozy, le 11 juin 2009 sur le perron de l'Elysée. (AFP/Eric Feferberg) C’est un choix personnel, qui n’engage que lui. François Bayrou, le président du MoDem votera François Hollande le 6 mai prochain. François Bayrou, l’implacable procureur de Nicolas Sarkozy
Au siège de l'UMP, les militants partagés sur la performance de Sarkozy Au siège de l'UMP, les militants partagés sur la performance de Sarkozy Rue de Vaugirard, 15ème arrondissement de Paris. Au premier étage du siège de l'UMP, une centaine de militants bavardent, en attendant LE débat. Sans vouloir caricaturer la scène, on est loin d'un défilé syndical: robes de soirée, costumes, collerettes sont de sortie. Au milieu de la salle, la cellule riposte web tourne à plein régime. Un "Allez Nicolas" fuse de temps à autre. Dans les bouches, hormis les petits fours servis en quantité, le même discours: il faut faire barrage à François Hollande.
Réunions de donateurs : l'amnésie de Sarkozy Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Samuel Laurent Parmi les nombreux moments de tension entre les deux candidats, lors du débat radiotélévisé, mercredi 2 mai, cet échange, qui portait au départ sur le style de présidence. François Hollande critiquait le "clanisme" de la présidence Sarkozy. Réunions de donateurs : l'amnésie de Sarkozy
La calomnie
SA CONCORDE EST EN CARTON - la Parisienne Libérée
François Hollande juge «déplorable» l'attitude de Nicolas Sarkozy François Hollande juge «déplorable» l'attitude de Nicolas Sarkozy François Hollande juge «déplorable» l’attitude du président-candidat Nicolas Sarkozy et de son camp dans l’entre-deux-tours, estimant dans un entretien publié samedi dans Le Parisien que «jamais un tel niveau n’avait été atteint». «Avant le premier tour, déjà, il y avait eu des polémiques, des attaques, du dénigrement», déclare le candidat socialiste. «Mais le résultat de dimanche dernier ajoute encore à l’affolement. Quel festival, quel bouquet! Je serais ainsi le candidat des mosquées: Tariq Ramadan appellerait à voter pour moi; Takieddine serait un ami; j’aurais tout connu des comportements de Dominique Strauss-Kahn; je voudrais régulariser tous les sans-papiers», énumère-t-il. «Heureusement que Ben Laden est mort!
Faouzi_Lamdaoui: Voici la une de Libération
ChoserotC: Sarkozy et Woerth à l'hôte
Vogelsong: Sarkozy : « Hollande est n
L'intégralité des reports de voix au second tour selon C
Présidentielle : le comble du mépris, c’est sur BFM-TV (avec vidéo) Le 18 avril 2012, Nathalie Arthaud, candidate de Lutte ouvrière tient un meeting à Lyon. Sur BFM-TV, de « grands » journalistes « se font plaisir ». Enregistrement (que l’on peut retrouver ici) transmis par un correspondant - Salam93 - via Facebook et Twitter. Présidentielle : le comble du mépris, c’est sur BFM-TV Présidentielle : le comble du mépris, c’est sur BFM-TV (avec vidéo)
Politique
les résultats de la Présidentielle 2012 | Les sondages à la veille du scrutin, les résultats au plus vite… “En vertu de l’article 52-2 du code électoral, rappelle Maître Sacha Brilland, aucun résultat d’élection, partiel ou définitif, ne peut être communiqué au public par la voie de la presse ou par tout moyen de communication au public par voie électronique (…) avant la fermeture du dernier bureau de vote”. “Toute violation de cet article peut être sanctionné d’une amende de 3750 euros, précise l’avocat toulousain, spécialiste de Droit public. “De la même façon, l’article 11 de la loi du 11 juillet 1977 interdit toute publication ou commentaire d’un sondage la veille et le jour même d’un scrutin, sous peine d’une amende de 75 000 euros” les résultats de la Présidentielle 2012 | Les sondages à la veille du scrutin, les résultats au plus vite…
Sarkozy-Hollande : la guerre des affaires - Présidentielle 2012 Sarkozy-Hollande : la guerre des affaires - Présidentielle 2012 La campagne se déplace sur le terrain des affaires. Nicolas Sarkozy et François Hollande ont polémiqué hier par médias interposés sur les financements douteux dont ils s'accusent réciproquement. Sur RTL, le président-candidat venait de démentir à nouveau tout financement illégal de sa campagne présidentielle de 2007 et de renouveler sa confiance «totale» dans son trésorier de campagne de l'époque, Éric Wœrth, déclarant qu'à «l'évidence», il n'avait reçu aucune somme en liquide de Patrice de Maistre. Puis, il avait ajouté qu'il faudrait demander à M.
Les 32 propositions de Sarkozy Voici les 32 propositions présentées dans le document de Nicolas Sarkozy avant sa conférence de presse. Elles reprennent pour l'essentiel des annonces déjà réalisées. 1- Recours au référendum quand nécessaire pour surmonter les blocages. 2- Réduction des sièges de parlementaires et dose de proportionnelle aux élections législatives. 3- Équilibre des comptes publics en 2016, en associant les grandes collectivités locales à l'effort de réduction de la dépense.
Ce que l'on sait du programme de Nicolas Sarkozy Promis, juré, il sera «global et cohérent»: à moins de trois semaines du premier tour, Nicolas Sarkozy doit dévoiler son projet complet, jeudi 5 avril à 15 heures, lors d'une conférence de presse à Paris. L'ensemble devrait se présenter, selon Le Parisien, sous la forme d'une lettre de seize pages aux Français, accompagnée d'un fascicule résumant les propositions et leur chiffrage. De nouvelles idées pourraient être lancées, mais l'exercice sera aussi l'occasion de rassembler l'ensemble des propositions effectuées depuis deux mois par le président-candidat au gré des émissions de télé ou de radio, des interviews dans la presse écrite, des déplacements sur le terrain, des meetings... Tour d'horizon de ce qu'on sait de son programme en douze thèmes.
François Hollande, la stratégie du choc égalitaire François Hollande a fait paraître la présentation de sa première année de présidence – s’il est élu – et c’est une très bonne chose pour la campagne présidentielle. Nombre de commentateurs et de citoyens se plaignent du niveau affligeant de cette dernière, et ce constat, que l’on ne peut pas totalement nier, tient beaucoup à la stratégie employée par Nicolas Sarkozy. Présentation la plus tardive possible de son propre programme ; refus de jeu avec une entrée en campagne volontairement peu précoce ; antijeu pur et simple (pour filer la métaphore sportive) avec une succession de coups politiques, de petites phrases, de meetings agressifs et de mesures (comme la pseudo-taxation des exilés fiscaux) sans cohérence, et s’expliquant seulement par les nécessités de la tactique anti-Hollande. Bref, une « opération réélection » où toutes les manœuvres sont permises pour empêcher un bilan public du sarkozysme, ainsi que la comparaison approfondie des différents projets en lice.
LE MONDE | • Mis à jour le | Par Arnaud Leparmentier et Vanessa Schneider Il a les yeux baissés, ne regarde jamais l'objectif. Entre pondération et résignation, la frontière est ténue pour Nicolas Sarkozy, en cette matinée du vendredi 13 avril sur iTélé. "Je suis prêt à vous dire au soir du deuxième tour, en exclusivité, ce que je ferai, confie-t-il, avant de se reprendre. Poursuivre mon travail de président de la République." Bien sûr, le candidat UMP fait son travail, requinque ses troupes. L'équipe de Nicolas Sarkozy à l'heure des doutes
VIDEO. Poutou sur France 2, Dupont-Aignan au Grand Journal : la révolte des "petits" Ce fut un grand moment de télévision, vendredi 13 avril, dans le Grand Journal de Canal+. Un moment de folie pendant lequel nos roitelets tout puissants du divertissement télévisuel, de la chronique satirique et de l’éditorial politique sont tombés de leur piédestal. Ce fut un moment d’hystérie collective, à l’image de cette fin de campagne électorale qui exprime, exsude tout à la fois chez les interviewers, les interviewés et les téléspectateurs, la fatigue, la frustration, le sentiment de révolte et d’injustice face à une pièce de théâtre écrite à l’avance, dans laquelle les "petits candidats" sont étrillés, raillés, bafoués par les grands journalistes tandis que les "grands candidats" sont questionnés avec des égards dus à leur rang actuel ou celui qu’on leur prête à venir. Un effet Poutou, une contagion, une gangrène ? Ainsi, on ne questionne pas de la même manière Philippe Poutou, Nicolas Dupont-Aignan que Nicolas Sarkozy ou François Hollande.
Sondage CSA  : Hollande repasse devant Sarkozy, Mélenchon progresse encore, Election présidentielle 2012 - Les Echos.fr
S'enrichir à l'étranger: tout devient possible
Mélenchon, le troisième homme
journal numérique du 23 mars 2012
La #sarkocensure vue par @Vidberg /-) Source : http://vidb
EN DIRECT. Toulouse : le «tueur au scooter» présumé cerné par le Raid
m.guardian.co.uk
Tuerie de Toulouse : le RAID en action pour attraper le principal suspect, des coups de feu entendus
Tuerie de Toulouse: le discours de Nicolas Sarkozy au collège provoque de vives réactions
Hollande reste en tête du 1er tour à 30%, devant Sarkozy à 26%, selon TNS-Sofres -  Election Présidentielle 2012 et vous
2012 French Presidential Election Betting Odds |Bet at Ladbrokes.com
Un ancien Premier ministre belge compare Sarkozy à Le Pen
Baromètre Ipsos : Nicolas Sarkozy ne tire aucun profit de son entrée en campagne
DEPECHE] Après le ralliement des Bogdanoff, Sarkozy teste « la science forte »
Sarkozy à ses militants: "mais qu'ils se taisent!" (vidéo)
Sarkozy abandonnera-t-il la politique en cas de défaite: « Oui »
Sarkozy et les Français : le désamour, toujours