background preloader

Danse du centre

Facebook Twitter

Banderille n°285 : Quitterie, c’est fini - Et dire que c’était l. « Banderille n°284 : Des nouvelles de l’U.M.Pen prolétariat | Home | Estocade n°23 : L’Ecclésiaste ou la trahison des clercs » Par Toréador | février 10, 2009 « Mes chers parents, je pars.

Banderille n°285 : Quitterie, c’est fini - Et dire que c’était l

Je vous aime mais je pars. Vous n’aurez plus d’enfant ce soir… » (Michel Sardou, l’Atlantique) Modem, je te quitterie Le centrisme est en crise : après Cavada qui s’en est allé, après Versac, prince des élégances, qui a pris sa retraite, voilà que Quitterie Delmas, l’Amazone du Modem dans la blogosphère, annonce qu’elle quitte son parti. J’ai rencontré Quitterie quelques fois, sans qu’elle s’en doute évidemment . Son départ du Modem, où les adeptes de la realpolitik lui ont fait des misères (i.e notamment la matriarche des amazones, Murielle de Sarnez), sonne comme le verdict de ce que j’avais autrefois anticipé : il ne suffit pas de bêler « Changeons le changement » pour que le monde se mette à tourner en sens inverse. Ginisty donne au contraire une explication inverse du départ de Quitterie. Quand François contredit Bayrou : Rencontrer Sarkozy est-il un s.

Nicolas Sarkozy 09/06/2010 à 13h39 - mis à jour le 09/06/2010 à 16h17 | vues | réactions Ces derniers jours, les cadres de l'UMP ont déclaré que François Bayrou se recentrait vers la droite.

Quand François contredit Bayrou : Rencontrer Sarkozy est-il un s

La preuve ? Une entrevue entre François Bayrou et Nicolas Sarkozy a eu lieu le 22 avril dernier. Une autre a d'ailleurs eu lieu, ce mardi, à l'Elysée, selon L'Express. Dans une lettre aux adhérents du MoDem, François Bayrou s'est défendu de toute complaisance : « Nicolas Sarkozy m'a invité à le rencontrer en privé au mois d'avril. Son argument est justifié et c'est vrai qu'une discussion ne prouve pas une quelconque allégeance... sauf que François Bayrou disait exactement le contraire il y a un an sur Daniel Cohn-Bendit (il l'accusait de complaisance parce qu'il avait été recu à l'Élysée) : (Source: France 2)

La politique est un long fleuv. Quitterie Delmas se retire du MoDem.

La politique est un long fleuv

J'en suis triste, mais je comprends tellement bien ses raisons que je ne peux que respecter son choix. Elle a écrit une note très belle, très émouvante, très bien écrite aussi, quant à ses raisons. Un simple extrait qui me touche énormément : "Je refuse de faire des promesses que je ne pourrai tenir.Je refuse de porter sur mes épaules l'image d'une classe politique dont je n’attends plus rien moi-même. Pas tous évidemment, mais ce que le système en a fait.Je ne veux pas devenir comme eux. Dans les propos de Quitterie, j'y lis beaucoup de fatalisme.

Et lorsque d'aucun en profite pour tirer à boulet rouge sur elle (après avoir écrit un paragraphe se voulant gentil pour mieux faire passer ses attaques), je ne peux que rire jaune sur la jeunesse du MoDem : les coups bas y sont aussi puérils que sinistres. A lire cela, rien ne m'étonne. "Je veux changer de jeu" « Un petit mot à Patrick Roger | Page d'accueil | Le lundi c'est... » 07 février 2009 "Je ne veux pas changer la règle du jeu, je veux changer de jeu" André Breton Avant hier, j'allais à un rendez-vous avec un de mes vieux amis.

"Je veux changer de jeu"

Je me suis perdue dans le quartier. J'arrive "Place André Breton, écrivain, poète, théoricien du surréalisme". Quelques jours auparavant, un autre ami m'offrait la fameuse citation d'André Breton "Je ne veux pas changer la règle du jeu, je veux changer de jeu. " C'était un signe. Vous m'avez tant manqué.

Banderille n°128 : Politique : Delmas, ton univers impitoyable. « Banderille n°127 : Gauche Secouée, méthode Coué | Home | Paso Doble n°6 : République V et demi » Par Toréador | mai 22, 2007 Pitié pour la Pythie du Web Qui connaît Quitterie Delmas ?

Banderille n°128 : Politique : Delmas, ton univers impitoyable

Je me suis rendu compte chers lecteurs que certains ignoraient l’identité de cette jeune maman de 28 ans, blogueuse « influente ». C’est rassurant, mais pour comprendre ce billet, je vais avoir besoin de combler cette lacune. Même si Quitterie et moi nous ne nous connaissons pas, j’avais à plusieurs reprises croisé le fer avec quelques unes de ses disciples (je devrais dire sicaires). D’idées précises, il n’y en avait point : Quitterie projett(ait) de faire de la politique comme on fait de la peinture – au feeling. Parfois, on s’en veut d’avoir raison : le 17 mai dernier, nous avons appris sur son blog que celle à qui on avait promis l’investiture de la 10ème circonscription de Paris était écartée au profit d’une ralliée de fraîche date, Danièle Auffray.

On a marché sur la lune. 08 - Mozilla Firefox.