Reseaux, gouvernance et démocratie

Facebook Twitter

Quatre candidats pour les marchés Ile de France. Veolia Eau risque de perdre la plus grande délégation de service public de l’eau potable en France, qu’il détient depuis 1923.

Quatre candidats pour les marchés Ile de France

Le leader français détient jusqu’en 2010 le marché francilien, qui couvre 144 communes et quatre millions d’usagers. Un marché annuel de 350 millions d’euros. Mais le Syndicat des eaux d’Ile de France (Sedif) vient d’admettre quatre candidats à concourir pour le renouvellement de ce marché. Sans surprise, le premier est le concurrent historique de Veolia, Suez Environnement. Le groupe, fin 2008, avait fait savoir dans un courrier adressé aux maires des communes concernés qu’il demandait un allotissement géographique du contrat pour ouvrir ce marché à la concurrence. Du coup, le challenger des deux grands s’est aligné. Syndicat des transports d'Île-de-France - Wikipédia - Mozilla Fi. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Syndicat des transports d'Île-de-France - Wikipédia - Mozilla Fi

STIF. Organisation et missions. La bataille de l'eau commence. Une compétition censée faire baisser le prix de l'eau à la sortie du robinet.

La bataille de l'eau commence

Une commission de cinq élus du Syndicat des eaux d'Ile-de-France (Sedif) doit ouvrir aujourd'hui les plis des candidats au renouvellement du plus gros marché de distribution d'eau potable en Europe. Trois sociétés se disputent ce juteux contrat de délégation de service public, d'un montant de 3 à 4 milliards d'euros sur dix à douze ans. Depuis six mois, Veolia, Suez Environnement et Derichebourg (lire encadré) dépensent plusieurs millions d'euros pour constituer leur dossier de candidature. Ce choix d'une gestion privée plutôt que publique (lire ci-dessous) est supposé faire baisser les prix grâce à une mise en concurrence. Mais depuis quatre-vingt-sept ans, c'est Veolia seul qui assure la distribution dans les 144 communes franciliennes du Sedif. . « Il ne faut pas oublier qu'en dehors de Paris, l'eau est plus difficile à traiter car le territoire est moins dense.

William Molinié. Affaires en eau trouble. EAU – La SAUR jette l’éponge à Paris. Il ne reste plus que 3 candidats officiels sur le marché de l’eau d’Ile-de-France.

EAU – La SAUR jette l’éponge à Paris

S’estimant pas de taille pour ce méga-contrat, la SAUR a finalement renoncé à déposer une offre au Sedif. A la veille de l’ouverture des plis des offres remises au Sedif, Olivier Brousse, directeur général du groupe Saur, a expliqué aux Echos pourquoi l’entreprise a finalement renoncé à ce gros contrat, tout en affirmant vouloir se positionnant sur le marché des grandes villes. « Le Sedif, c’est environ 4 millions d’habitants desservis, 144 communes, 1,5 million d’abonnés. La SAUR, c’est à peu près 3,5 millions d’abonnés et une implantation historique dans les villes moyennes, les zones rurales ou littorales. Nous voulions vérifier la perception technique qu’avait de nous une grosse collectivité. L’étape a été franchie, ce n’était pas évident.

À Paris, on remunicipalise dans moins d'un mois. L'eau en Ile-de-France, c'est aussi une affaire politique.

à Paris, on remunicipalise dans moins d'un mois

A Paris, après vingt-six ans de gestion privée, ce marché sera rendu à la Ville le 1er janvier. En 1984, la capitale avait fait le choix de déléguer la distribution de l'eau à deux opérateurs privés : Veolia pour la rive droite et Suez pour la rive gauche. En créant un opérateur public unique, Eau de Paris, la Ville veut prouver qu'une autre façon de gérer l'eau est possible. « Nous nous sommes engagés à stabiliser le prix de l'eau à 1 euros/m3 [hors taxes, assainissement et distribution]. Tous les bénéfices sont réinvestis dans le développement du service, explique Anne Le Strat (PS), adjointe chargée de l'eau, de l'assainissement et de la gestion des canaux. Mais nous n'avons pas cessé de travailler avec le privé, puisqu'on redélègue aux entreprises certaines fonctions. » D'après la Ville, 39 millions d'euros seront économisés dès l'an prochain. Cairn - La métropole parisienne : à la recherche du pilote ? - M.

Pour un Grand Paris du Grand Logement - grandparis - Mozilla Fir. Mercredi 4 février 3 04 /02 /Fév 05:21 Je publie le texte de Raphael Labrunye, dont nous partageons hélas pleinement l'analyse sur les limites de la consultation présidentielle d'architectes sur le Grand Paris.... et l'absence de projet d'agglomération cohérent en matière d'urbanisme, de logement, de transports, de développement durable... Antonio Duarte Source : www.agoravox.fr Par Raphaël Labrunye Architecte DPLG et Docteur en Histoire de l’architecture Conseiller municipal de Boulogne-Billancourt délégué au logement et au quartier « Renault-Billancourt » Les dix équipes internationales d’architectes chargées de travailler sur le grand Paris s’intéressent essentiellement à la vaste échelle du territoire, oubliant un point majeur des difficultés quotidiennes des métropolitains : le logement.

Les premières conclusions des études menées par les 10 équipes d’architectes internationaux sur le devenir de la métropole parisienne sont maintenant connues dans les grandes lignes. SIPPEREC - Mozilla Firefox. Syndicat des eaux d'Ile de France - SEDIF - Accueil - Mozilla Fi. SEDIF: la démocratie jetée à la flotte... : Stéphane Gatignon. Sciences Po - Chaire Ville > Publications. Portraits de firmes .

Sciences Po - Chaire Ville > Publications

"Ferrovial & BAA", document de travail, avril 2010 (C. Cairn - Gouverner « dur-mou » : neuf très grandes métropoles - M. Cairn - Revue française d'administration publique 2003/3 (n<sup> Introduction Page 305 à 317 Gouverner les très grandes métropoles ?

Cairn - Revue française d'administration publique 2003/3 (n<sup>

Coordonner ou diriger des institutions multiples au nord Page 319 à 331 Le nouveau gouvernement métropolitain de Londres : vers la terre promise ? Page 333 à 344 Vers une sortie de la crise ? Market-says-soVF-preprint.pdf (Objet application/pdf) - Mozilla.