background preloader

Interventions et retours mediatiques

Facebook Twitter

Un Grand Paris qui continue à faire débat. La venue d’Eva Joly, vendredi sur le plateau de Saclay, correspond à la suite du débat sur le devenir du plateau de Saclay, dans le cadre du Grand Paris. La Silicon Valley à la française continue à susciter de vives oppositions entre partisans du métro automatique et défenseurs du cadre agricole du plateau. Quel va être le visage du plateau de Saclay dans 10 ou 15 ans? La question continue de faire débat. L’accord historique signé entre l’Etat et la région a accouché d’un désaccord entre les deux instances sur la desserte du plateau de Saclay (lire notre article). L’Etat souhaite que le métro automatique de la future double boucle passe par le plateau. De son côté, la région craint une urbanisation démesurée du site, et plaide pour le transport par voies en site propre, avec à terme un tramway.

L’aménagement du plateau, avec l’arrivée prévue de plusieurs sites universitaires et de recherche, est encore sujet à de multiples incertitudes. Le Grand Paris des Urbanistes: Comprendre la complexité métrop. Les urbanistes, dans leur pluralité, ont permis au fil du XXe siècle, une meilleure appréhension des phénomènes économiques, techniques, sociaux, politiques, à l'œuvre dans le développement des territoires et en particulier des grandes métropoles. Naviguant entre analyses pointues et capacités de synthèse large, l'approche des urbanistes permet d'éclairer la complexité métropolitaine.

Quel peut être leur apport pour surpasser les logiques sectorielles à l'œuvre et parvenir à réguler les mécanismes de marché (emploi, logement, formation, transports...) ? Quel diagnostic pour comprendre la complexité de la métropole parisienne ? Actifs, habitants, étudiants, entreprises et touristes, comment concilier les besoins et aspirations de chacun ? Intervenants : Frédéric GILLI, économiste, maître de conférences et responsable associé de la chaire Ville, Sciences Po Paris Si la ville est un objet qui créé de la valeur alors pourquoi ne pas investir dans la ville? > Paris en Île-de-France. PAVILLON DE L'ARSENAL - AUTO-PROMOTION.

Par Patrick, le 24 Avr. 2009, 19h15 Etant parisien de longue date et connaissant les facteurs polluant et/ou générateurs de surcosommations, Paris peut devenir une ville durable ainsi que les grandes métropoles Européennes si, lors de la construction d'un bâtiment neuf ou de rénovation il est inclus divers normes ou "obligations" envers la nature, francilienne tout particulièrement.

Au sujet de la construction des tours, pourquoi ne pas inclure lors des travaux, des panneaux solaires fixés à même la façade, des matériaux qui absorbent l'énergie et la restituent sous forme d'électricité, de chauffage, etc... L'emploi de panneaux solaires fixés sur le toit des bâtiments dans une capitale comme Paris, serait générateur d'économie surtout pour des bâtiments comme les hôtels par exemple, gros consommateurs, les bureaux, et chaînes de magasins...

Frédéric Gilli, Ã?conomiste - une vidéo Art et. 2008107155957_Tpage341.pdf (Objet application/pdf) LCP Assemblée nationale - Le Grand Paris : pourquoi ça coince ? 23 avril 2011 Interdiction, abrogation : les ma? Tres mots des anti-schiste avant le 10 mai Les opposants au gaz de schiste ont des exigences tr? S simples quant au texte de loi que les d? Put? S examineront le 10 mai : interdiction de la fracturation hydraulique, abrogation des permis d?

J? D? Livr? 23 avril 2011 Migrants : l? Aubry ca vous regarde cote d'ivoire eco emploi europe fillon info islam journaliste lcp le d? LCPan J? LCPan J? LCPan Agora 2.0, tour d? LCPan Portrait de Renaud Muselier, D? LCPan Portrait de Denis Jacquat, D? LCPan Portrait de Renaud Muselier, D? LCPan Prime aux salari? LCPan I posted a new video to Facebook 8 days ago ? Assembl? Association des maires des grandes villes de France Minist? Minist? 19/20 première partie - France 3 - Mozilla Firefox. Entre l'esprit et la lettre, attention à la schizophrénie, par F. Les annonces qui ont retenu l'attention dans l'allocution que Nicolas Sarkozy a prononcée le 29 avril sur le Grand Paris se concentrent sur quelques chiffres : 35 milliards d'euros pour les transports, 70 000 logements, 850 millions d'euros pour le campus de Saclay.

Elles concluent une remarquable synthèse des travaux issus de la consultation. Le discours présidentiel retient les aspects innovants de chaque proposition et les marie harmonieusement pour faire de Paris un modèle de métropole durable. Pas d'Hernani de la pensée urbaine donc, la vision moderne est partout : reconstruire la ville sur la ville, articuler et réconcilier les échelles depuis la métropole jusqu'au quartier, construire une ville englobante qui n'exclue personne, réfléchisse à la mixité des usages, concilie les lieux et les mobilités.

L'esprit est irréprochable. La lettre pose plus de questions. Ces déclarations d'intention laissent d'abord sceptique. D'autres annonces brillent par leur absence. HITOFILMS - Film d'entreprise, film institutionnel, film évèneme. Grand Paris, l'occasion manquée ?, par Frédéric Gilli - LeMonde. Grand Paris, l'occasion manquée ?, par Frédéric Gilli - LeMonde.

Le Grand Paris de Christian Blanc: un grand bond en arrière | Me. Arrivée du projet de loi sur le Grand Paris. « Je ne connais pas une personne qui apprécie le projet de Christian Blanc à part lui-même » tranche dans le vif la députée socialiste Annick Lepetit. Et avec toute la bonne volonté du monde, il est en effet difficile de trouver des supporters au projet du futur « métrophérique ». 130 km de rames nouvelles faisant le tour de l’ile de France et reliant des « pôles stratégiques » comme Saclay et la Défense.

Toujours pas de tracé définitif autour du projet reliant 40 gares nouvelles ou réaménagées avec au menu expropriation de l’État et revente de terrains dans des conditions et des limites floues. Si Christian Blanc promet un million d’emplois et un taux de croissance francilien à 4% ces prochaines années, le projet souvent renommé « le grand huit » est pour de nombreux acteurs une attraction aux pires railleries. Fronde politique Le couple Delanoë- Huchon bat le pavé contre le projet Blanc. A lire sur Bakchich.info :

Vidéo "Grand Pari ou petites manoeuvres?" de LCIWAT (Actualité > [Fréquence Protestante] Player Radio. > Grand Paris, Gilli dans Le Monde, Dallier dans La Gazette - Pa. Mercredi 10 mars 2010 3 10 /03 /Mars /2010 10:01 "Selon vous, les problèmes très lourds liés aux transports et au logement en Ile-de-France sont-ils le résultat de blocages institutionnels ou politiques? Fautil changer d’échelle? Le projet du Grand Paris est-il une réponse Logements et transports sont les deux urgences. Elles mettent en lumière les problèmes institutionnels de la région et maints blocages politiques en découlent. Ailleurs, les enjeux d’aménagement sont dissociés des questions d’urbanisme. Pouvoirs qu’une simple intercommunalité.

Syndicat des transports que depuis mars 2006. Jeu particulier où l’acteur central, le conseil régional, a un poids institutionnel lilliputien. Philippe Dallier, sénateur maire (UMP) des Pavillons"sous"Bois en Seine"Saint"Denis (*) « Grand Paris: il était temps de relancer le débat sur la gouvernance» Que retenez·vous de l'interview de Nicolas Sarkozy publiée le 2 mars dans la revue «l'Architecture d'aujourd'hui figées.

Qu'en province. Le Rubicon. Grand Paris : «On va enfin faire les travaux qu’on aurait dû faire il y a trente. Après quatre ans de bataille entre l’Etat et la région, Maurice Leroy, ministre (Nouveau Centre) de la Ville, vient de signer avec le président socialiste de la région Ile-de-France, Jean-Paul Huchon, un accord de 32 milliards d’euros sur les transports. Frédéric Gilli, économiste, chercheur à Sciences-Po, directeur associé de l’agence de conseil en stratégie Campana-Eleb-Sablic, en commente la portée, et évoque la démocratie qui manque au Grand Paris. Peut-on parler d’un accord «historique» sur le Grand Paris ? Il ne le sera que s’il est suivi d’effets. On saura dans dix ans s’il y a lieu de le célébrer ou si cela a été une énième péripétie. Depuis un mois, on accouche de dix ans de discussions. On célèbre le fait qu’on va enfin faire les travaux qu’on aurait dû faire il y a trente ans.

Jean-Paul Huchon s’est focalisé sur les transports, mais le gouvernement est parti du développement économique, de la création de pôles d’activité autour d’un métro… Et que place-t-on à l’étage au-dessus ? «On saura dans dix ans s'il faut célébrer l'accord Grand Paris» Le Grand Paris fut une des premières promesses de Nicolas Sarkozy. Dès juin 2007, il évoquait la nécessité d’une organisation de la région parisienne.

Ce faisant, il empruntait un chemin dégagé quelques années plus tôt par la gauche parisienne. Le trajet n’aura pas été une promenade de santé. Après quatre ans de bataille entre l’Etat et la région, deux projets de transports concurrents et le passage de trois ministres, Maurice Leroy, dernier titulaire du poste, vient de signer avec le président socialiste de la région Ile-de-France, Jean-Paul Huchon, un accord de 32 milliards d’euros sur les transports. Ce faisant, le ministre a permis au Président, de faire aboutir une promesse. Frédéric Gilli, économiste, chercheur à Sciences Po, directeur associé de l’agence Campana-Eleb-Sablic, commente la portée de l’accord.

Et évoque ce qui manque pour faire naître un Grand Paris. Peut-on parler d’un accord «historique» sur le Grand Paris, comme l’ont fait Maurice Leroy et Jean-Paul Huchon? Oui. Fondation Jean-Jaurès (fondationjeanjaures): ses vidéos. La politique d'intégration de Nicolas Sarkozy. "L'idéologie du sarkozysme". Journée d'études le samedi 11 février. Chères lectrices et chers lecteurs, Nonfiction.fr a pris l'initiative de rassembler une vingtaine d'intellectuels de premier plan afin de réfléchir, lors d'une journée d'étude spéciale organisée avec la Fondation Jean-Jaurès, le Huffington Post et les Inrockuptibles, sur "L'idéologie du sarkozysme".

Quels sont ses fondements intellectuels et quelle est son application politique dans des champs aussi divers que la culture, l’économie et l’intégration ? Nous avons souhaité vous inviter à cette journée spéciale en priorité, pour vous remercier de votre fidélité. Les places étant limitées, il est recommandé de s’inscrire rapidement à rencontres@jean-jaures.org / 01 40 23 24 06, en précisant si vous serez présent(e) le matin et/ou l'après-midi. Cordialement, Frédéric Martel, directeur de la rédaction, et Pierre Testard, rédacteur en chef.

Nonfiction.fr, la Fondation Jean-Jaurès, le Huffington Post et les Inrockuptibles organisent une journée d'études sur "L'idéologie du sarkozysme" : Paris, métropole hors les murs : Aménager et gouverner un Grand. "Paris, métropole hors les murs. Aménager et gouverner un Grand. Un autre regard sur le Grand Paris - Nonfiction.fr le portail de. Politique de la ville Paris, métropole hors les murs. Aménager et transformer le Grand Paris Éditeur : Presses de Sciences Po Quelle organisation optimale pour les pouvoirs locaux ? Le débat a lieu actuellement dans différentes instances, notamment au sein d’un "comité pour la réforme des collectivités locales" présidé par l’ancien Premier Ministre Edouard Balladur. Mais la réforme de l’administration locale est en réalité quasi-permanente depuis une quinzaine d’années : rares sont les moments où ne se prépare pas une loi, ne s’organisent pas un comité, des assises, voire des États Généraux, consacrés à la réforme territoriale.

Paris, un temps à l’écart des grandes manœuvres territoriales, par le retard francilien en matière de structuration intercommunale, devient un objet central des "réformateurs territoriaux", puisque devenue figure majeure de la complexité en matière de gouvernance urbaine. Un décentrement du débat est également proposé par les auteurs. La Revue de l'Urbanisme - Mozilla Firefox. Le Grand Paris des Urbanistes.

Le Grand Paris, débats et enjeux d'aménagement territorial et de. CritiquesLibres.com : critiques de livres : Paris, métropole hors les murs : Aménager et gouverner un Grand Paris.