Innovation_Ancrage

Facebook Twitter
Realite augmentee

Augmented Reality

Sous la Direction de Valérie Reboud Amartya Sen est-il à l’origine du concept de « développement humain », créé par le Programme des Nations Unies pour le Développement en 1990 ? Qu’est-ce que son « approche par les capabilités », traduction que nous avons donnée ici au terme anglais de « capability approach », et pourquoi des travaux scientifiques et des textes institutionnels sur le développement s’y réfèrent-ils ? La notion de « capabilité » a-t-elle le même sens chez les différents auteurs qui l’utilisent ? Amartya Sen : Un économiste du développement ? Amartya Sen : Un économiste du développement ?
Le prix Nobel d'économie a été attribué, en 1998, à Amartya Sen, l'économiste du développement, l'analyste de la pauvreté et le philosophe économiste qui ne dissocie pas les questions éthiques et économiques (1). Ce choix tranche avec celui des derniers prix Nobel, Robert Merton et Myron Scholes, deux spécialistes de la finance liés à la gestion du fonds spéculatif LTCM, et qui ont perdu des sommes considérables à la suite de placements hasardeux. Sen a une conception normative de l'économie, conçue comme une science qui doit être guidée par la morale. Il est aussi un logicien pour qui les mathématiques jouent un grand rôle dans le raisonnement, ce qui rend l'approche de ses textes fondamentaux difficile pour le non-initié. Amartya Sen : économiste du développement et théoricien du bien- Amartya Sen : économiste du développement et théoricien du bien-
L’apport du prix Nobel d’économie a-t-il influé sur les politiques ? Projet - Les thèses d’A. Sen sur la capabilité, sur l’intégration des aspirations individuelles dans les logiques de développement, ont-elles contribué à modifier les réflexions des économistes ? Amartya Sen, la pauvreté comme absence de capacité Amartya Sen, la pauvreté comme absence de capacité
"The Rise of the Creative Class" by Richard Florida "The Rise of the Creative Class" by Richard Florida Purchase Richard Florida's related book As I walked across the campus of Pittsburgh's Carnegie Mellon University one delightful spring day, I came upon a table filled with young people chatting and enjoying the spectacular weather. Several had identical blue T-shirts with "Trilogy@CMU" written across them---Trilogy being an Austin, Texas-based software company with a reputation for recruiting our top students.
The Creative Class is a posited socioeconomic class identified by American economist and social scientist Richard Florida, a professor and head of the Martin Prosperity Institute at the Rotman School of Management at the University of Toronto. According to Florida, the Creative Class are a key driving force for economic development of post-industrial cities in the United States. Overview[edit] Creative class Creative class
Richard Florida, Cities and the creative class Richard Florida, Cities and the creative class 1En interpellant une nouvelle génération de chercheurs et d’urbanistes, dans son essai très controversé « Cities and the creative class », Richard Florida annonce sa théorie humaniste selon laquelle la compétitivité, la croissance et le développement des villes ou des régions ne dépendent plus de leur proximité aux matières premières alimentant les industries et la densité de leurs réseaux de communications, mais plutôt de leur capacité à attirer et à conserver les travailleurs créatifs, scientifiques, ingénieurs, chercheurs, romanciers, artistes, acteurs, designers, penseurs de la société contemporaine. Si la théorie de Richard Florida parait attrayante pour de nombreux professionnels de l’urbanisme et les partisans d’un libéralisme social, tant en Amérique du Nord qu’en Europe, elle n’en est pas moins controversée.
Providence, Rhode Island, is so worried that it doesn’t appeal to hip, young technology workers that local economic-development officials are urging a campaign to make the city the nation’s capital of independent rock music. In Pittsburgh, another place that fears it lacks appeal among talented young people, officials want to build bike paths and outdoor hiking trails to make the city a magnet for creative workers. Meanwhile, a Memphis economic-development group is pressing that city to hold “celebrations of diversity” to attract more gays and minorities, in order—in their view—to bolster the local economy. If you think these efforts represent some fringe of economic development, think again. All of these cities have been inspired by the theories of Richard Florida, a Carnegie Mellon professor whose notion that cities must become trendy, happening places in order to compete in the twenty-first-century economy is sweeping urban America. The Curse of the Creative Class by Steven Malanga, City Journal The Curse of the Creative Class by Steven Malanga, City Journal
Pouvoir de représentation et constitution de l'identité loc
www.news.admin.ch Alinghi: les PME bénéficieront d'une technolog www.news.admin.ch Alinghi: les PME bénéficieront d'une technolog Alinghi a déjà remporté deux fois la Coupe de l’America: un succès renouvelé qui repose en grande partie sur une technologie de pointe. Ce que l’on sait moins, c’est que cette dernière a été développée par l’EPFL spécialement pour Alinghi et que l’agence pour la promotion de l’innovation CTI y a apporté son soutien financier. Cette collaboration exemplaire était au centre de l’Alinghi Event qui a eu lieu aujourd’hui au Stade de Suisse à Berne.
Societe 2.0

social media