Boosting a city

Facebook Twitter

Les villes françaises manquent d'attractivité à l'international. Les villes françaises peuvent mieux faire.

Les villes françaises manquent d'attractivité à l'international

A l'exception de Paris, considérée comme la ville la plus attractive de France par 56% des "décideurs" interrogés, les villes françaises manquent de notoriété internationale. Elles peinent notamment à rivaliser avec les autres métropoles européennes en termes d'attractivité économique, selon le baromètre 2009 du cabinet Ernst and Young publié ce mercredi. Selon l'étude, les villes françaises doivent "d'urgence" devenir des "métropoles européennes" afin de se placer parmi les puissantes "second cities" telles que Düsseldorf, Barcelone, Manchester mais aussi Valence, Glasgow ou Lodz.

En effet, pour la France, seule la ville de Paris figure parmi les douze métropoles "qui présentent les meilleures atouts pour rebondir dans un contexte de crise", et se classe au troisième rang, loin derrière New York et le Grand Londres qui sont en tête.

Measuring hierarchies and systems

City branding. IAU - Entre projets et stratégies. Ce 14 avril est marqué par l'arrivée de Valérie Mancret-Taylor, nouvelle directrice générale de l'IAU îdF.

IAU - Entre projets et stratégies

Architecte urbaniste en chef de l'État, elle était jusqu'à hier directrice de la planification, de l'aménagement et des stratégies métropolitaines à la Région Île-de-France. Elle y pilotait depuis décembre 2005 la révision du Schéma Directeur (Sdrif) et mettait en œuvre les politiques d'aménagement du territoire décidées par le conseil régional. Au moment où l'Île-de-France s'apprête à connaître des changements institutionnels importants, son arrivée est un signal de renouvellement pour l'institut. Conformément au souhait de son président, il s'agit maintenant d'inscrire l'IAU îdF dans le débat afin de conforter son rôle d'agence régionale et métropolitaine. » communiqué de presse. JO : corrélations inattendues.

Les motifs d’accueillir un méga-événement comme les Jeux Olympiques semblent souvent insaisissables aux économistes. Les avantages économiques nets sont rarement positifs ; les avantages non-économiques sont difficiles à mesurer. Pourtant, les pays se livrent une concurrence féroce pour accueillir ces événements. Pourquoi ? Les économistes sont habituellement sceptiques devant les arguments invoqués pour justifier les investissements engagés à l’occasion des grands événements sportifs. Sur le strict plan économique, il peut en effet sembler naïf de défendre la construction de nouveaux stades ou le financement de cérémonies grandioses. À vrai dire, les doutes des économistes professionnels sont rarement partagés par les décideurs et la population, qui ne regardent pas à la dépense sur ces événements. Comment s’explique cet effet sur le commerce ? Au mois de juillet 2001, Pékin s’est vu confier l’organisation de la vingt-neuvième olympiade.

IAU - Les leviers de l'attractivité des métropoles : exemples in. La métropole du Grand Paris (MGP) sera créée le 1er janvier 2016, d'ici là, une mission de préfiguration va contribuer à l'élaboration du projet métropolitain.

IAU - Les leviers de l'attractivité des métropoles : exemples in

L'IAU îdF s'inscrit dans cette dynamique en publiant une première note de décryptage de la MGP. Elle amorce une série qui s'intéressera successivement à la fiscalité, aux outils d'aménagement, au logement, à la politique de la ville, à l'économie, à l'environnement, aux transports. » Note rapide n° 644» rubrique sur la MGP. Nr_territoires_de_l_amenagement_413_leviers_de_l_attractivite.pd.

City mercantilism and consequences