Les matières

Facebook Twitter

Les matières qui servent a rien

Chimie organique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chimie organique

Écriture topologique d'un composé organique. La chimie organique est une branche de la chimie concernant l'étude scientifique et la transformation de molécules contenant du carbone et de l'hydrogène. C'est la raison pour laquelle une molécule comme le dioxyde de carbone est considérée comme une molécule inorganique (elle ne contient pas d'atomes d'hydrogène). Les molécules organiques contiennent souvent des atomes d'oxygène ou d'azote et les molécules de base proviennent souvent du pétrole.

La chimie organique étudie en particulier leur structure, leurs propriétés, leurs caractéristiques, leur composition, leurs réactions et leur préparation (par synthèse ou autres moyens). Bien qu'il y ait un recouvrement avec la biochimie, cette dernière s'intéresse spécifiquement aux molécules fabriquées par les organismes vivants. Biochimie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Biochimie

Éléments chimiques du vivant[modifier | modifier le code] La masse du corps humain est constituée approximativement à 65 % d'oxygène et à 98,5 % de seulement six éléments chimiques[1],[2],[3],[4],[5],[6] : outre l'oxygène, ce sont environ 18 % de carbone, 10 % d'hydrogène, 3 % d'azote, 1,4 % de calcium et 1,1 % de phosphore. On compte également des quantités plus faibles de potassium, soufre, sodium, chlore, magnésium, fer, fluor, zinc, silicium et d'une douzaine d'autres éléments, qui ne sont pas tous nécessaires à la vie[7].

Biomolécules[modifier | modifier le code] Glucides[modifier | modifier le code] Les glucides sont constitués de monomères appelés oses. Les oses jouent un rôle majeur dans le métabolisme énergétique de la cellule, mais aussi dans la biosynthèse des acides nucléiques, des cérébrosides et des glycoprotéines. Quelques exemples de glucides : Formules cycliques du glucose, fructose et saccharose. Anatomie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Anatomie

Histoire de l'anatomie[modifier | modifier le code] Branches[modifier | modifier le code] Annexes[modifier | modifier le code] Sur les autres projets Wikimedia : Anatomie, sur Wikimedia CommonsAnatomie, sur le Wiktionnaire Articles connexes[modifier | modifier le code] Lien externe[modifier | modifier le code] (en) Historical Anatomies on the Web, United States National Library of Medicine. Chimie inorganique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chimie inorganique

La chimie inorganique est l'étude de la synthèse et des propriétés des composés inorganiques et organométalliques. Ce domaine couvre tous les composés chimiques à l'exception des myriades de composés organiques qui sont basés sur un squelette carboné et comportent habituellement des liaisons C-H, qui sont le sujet de la chimie organique. À l'origine basée sur des arguments historiques, cette distinction est de nos jours loin d'être absolue, et de nombreux recouvrements existent en particulier dans le domaine de la chimie organométallique. La chimie inorganique est un domaine de recherche actif actuellement et possède des applications dans la plupart des aspects de l'industrie chimique, en particulier en catalyse, science des matériaux, pigments, surfactants, chimie médicinale, carburants, chimie de l'environnement et agriculture[1].

Histoire[modifier | modifier le code] Principes[modifier | modifier le code] Biologie animale. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Biologie animale

La biologie animale est la partie de la biologie qui s'intéresse plus particulièrement aux animaux et qui se distingue ainsi de la biologie végétale ou de la biologie cellulaire. Chimie générale. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chimie générale

La chimie générale est la spécialité de la chimie qui, au-delà des innombrables composés chimiques, étudie les principaux processus dans lesquels ils entrent en jeu. Elle touche ainsi à la plupart des autres spécialités de la chimie et celles-ci ont toutes a priori quelque domaine proche de la chimie générale ; elle étudie par exemple la réactivité des composés radioactifs avec celle des non-radioactifs et la radiochimie tire profit dans son domaine propre de ses résultats universels. Les propriétés chimiques des composés chimiques ;La réaction chimique et sa cinétique ;Les propriétés des solutions aqueuses ou autres actions de solvants ;Les liaisons chimiques et les changements de phase.