background preloader

Cook

Facebook Twitter

Voyages et Decouvertes_09 Explorateurs_Cook_01. Voyages et Decouvertes_10 Explorateurs_Cook_02. James Cook. Navigateur britannique (Marton-in-Cleveland, Yorkshire, 1728-baie de Kealakekua, îles Hawaii, 1779).

James Cook

Lors d'un premier voyage, il découvrit les îles de la Société et explora la Nouvelle-Zélande (1768-1771). Un deuxième voyage le mena dans l'océan Antarctique (1772-1775). Reparti en 1776, il découvrit les îles Sandwich (Hawaii) [1778], où il fut tué par les indigènes. Famille Cook est de très modeste origine. Formation A 18 ans, il est mousse sur un navire charbonnier. Début de carrière Il devient commandant à 27 ans puis étudie l'hydrographie du Saint-Laurent. Premiers succès Lors de son premier grand voyage d'exploration, il prend possession de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande.

Nouvelles découvertes Lors de son deuxième grand voyage, il longe la banquise de l'Antarctique et découvre la Nouvelle-Calédonie. Dernières années Lors de son troisième grand voyage, il découvre Hawaii avant d'y trouver la mort. James Cook : le cartographe du Pacifique. A partir de 1768, le grand navigateur anglais James Cook, est le premier à explorer le Pacifique de façon systématique.

James Cook : le cartographe du Pacifique

Trois voyages épiques qui lui permettent de compléter la carte du monde. Les voiles du HMB Endeavour (en anglais Endeavour signifie effort) sont gonflées par le vent marin du port de Plymouth, au milieu des cris de mouettes. La marée n’attend pas, c’est l’heure : le lieutenant James Cook donne le départ d’un voyage périlleux et merveilleux autour du monde. Nous sommes le 26 août 1768, l’expédition quitte l’Angleterre, direction Tahiti, une île du Pacifique Sud découverte il y a moins d’un an. Pour rallier ce point du globe, il faut traverser l’Atlantique, franchir la pointe de l'Amérique du Sud puis naviguer dans l’Océan Pacifique.

Explorateur, c’est surtout sa capacité à s’orienter et à baliser le Pacifique qui vont assurer la place de James Cook dans l’histoire.© Wikimedia Commons Même aujourd’hui, cette mission, est souvent comparée à l’exploration spatiale moderne. Untitled. James Cook. Untitled. Untitled. Le merveilleux voyage de James Cook sur l'île continent. A bord de son bateau l’Endeavour, l’Anglais James Cook longe, en 1770, la côte est de l’Australie.

Le merveilleux voyage de James Cook sur l'île continent

Souvenirs, souvenirs… Ulysse | • Mis à jour le | Par Pierre Gründmann En 1770, le fameux navigateur anglais James Cook (1728-1779) a longé la côte est de l’Australie à bord de son bateau l’Endeavour, accompagné par une brochette de savants, dont le botaniste Joseph Banks. Untitled. Untitled. Untitled. Cook_10maori-parkinson.jpg (JPEG Image, 250 × 352 pixels) James Cook: Third Voyage. The crowds were massive, and the ships were swarmed.

James Cook: Third Voyage

The atmosphere was both euphoric and hysteric. Cook’s arrival, its timing and manner, mirrored the narrative of a traditional Hawaiian myth regarding Lono makua, the god of Hawaii’s season of abundance: Lono would appear in a great canoe at this season, circle the island clockwise, and enter this bay, Kealakekua, “the path of the gods.” The remarkable coincidence probably accounts for the welcoming-god treatment Cook initially received, though some scholars recently have argued against that interpretation. Several chiefs and a high priest named Koa arrived and restored some order, then led Cook ashore to an elaborate ceremony near a morai, or place of worship. The hysteria diminished in the days that followed; trading, salting and storing hogs, and ship repair work continued.

James Cook. James Cook est né en 1728 en Angleterre à Martone et il décède sur l’île Hawaï en 1779.

James Cook

Ses parents sont des paysans. Le premier métier de James Cook dans la marine est d’être mousse. Un mousse est un garçon de moins de 16 ans qui fait son apprentissage de marin sur un bateau. Il entre dans la Marine Royale Britannique en 1755. Dossier_cook. Résultats Google Recherche d'images correspondant à. James Cook - Sos dossiers histoire géographie CAP. JC-DP-complet. [Illustrations de Bibliothèque portative des voyages, tome XVIII, Atlas du premier voyage de Cook, tome XXIII, Atlas du deuxième voyage de Cook, tome XXVIII, Atlas du troisième voyage de Cook] / Brion, grav. ; James Cook, aut. du texte ; David Henry, Jame.

Ta Moko – le Tatouage Māori   Moko est le nom du tatouage Māori et de la culture entourant l’art ce tatouage.

Ta Moko – le Tatouage Māori  

Tous les symboles utilisés ont une signification. C’est un lien tribal qui raconte l’histoire de son porteur. Le Moko est un langage visuel qui connecte celui qui le porte à son « whakapapa » (généalogie). L’art du tatouage Māori aurait été apporté par les Māori en Nouvelle-Zéalande depuis leur terre d’origine – la Polynésie de l’Est. Ta Moko – l’histoire du tatouage Māori En 1789 le Capitaine James Cook et le naturaliste Joseph Banks virent pour la première fois les tatouages des Māori lors d’un voyage dans le Pacifique du Sud.

Le nom Māori pour les tatouages, particulièrement pour les tatouages faciaux, est « Moko »; le procédé utilisé pour réaliser un Moko est le « Ta Moko ». Comme les Māori ne gardaient aucune trace écrite, la date exacte où les Māori ont adopté l’art du tatouage reste incertain. Au moment où Cook a débarqué néanmoins, le Ta-Moko était devenu partie intégrante de la culture Māori. Notes: James Cook, La Naissance D'un Explorateur. Map-cook-world-1784.