background preloader

Transhumanisme

Facebook Twitter

Ces robots qui nous veulent du bien. Legend: Fetal Robot - cette copie robotique d'un fœtus est conçu pour faire avancer la compréhension du développement humain. D’ici cinq à dix ans, la présence de robots dans l’environnement humain sera une banalité”, prédit Reid Simmons, professeur de robotique à l’université américaine Carnegie Mellon.

Les robots humanoïdes entrent progressivement dans notre quotidien. La liste des lieux où l’on peut en croiser ne cesse de s’allonger : usines, hôpitaux, maisons de retraite, écoles, centres commerciaux… Si les pays les plus en pointe sont le Japon, les Etats-Unis et la Corée, il y a déjà 150 000 robots en Allemagne et 30 000 en France. Le marché de la robotique de service pourrait atteindre 100 milliards d’euros en 2020 selon la Commission européenne. On nous vante et on nous vend cette « robolution ». Lire la suiteFermer Certains roboticiens tempèrent ce bel optimisme. Comment communiquer avec un humanoïde ? Les humanoïdes ne sont pas de simples machines. Texte et photos Marc FELIX. Fin d'un Monde.

Posthumanisme. Futur proche. De l'Eugénisme au Transhumanisme : amélioration, altération et immortalité… On a beaucoup parlé en France des Gender Studies, notamment lors du vote en faveur du mariage homosexuel, mais beaucoup moins d’un mouvement de pensée pourtant très actif dans la recherche aussi bien théorique que pratique : le transhumanisme. Voilà un digest sous forme de fiche introductive susceptible de souligner son importance croissante dans notre société et les interrogations multiples que cette vision-conception soulève.

Le transhumanisme Cette théorie pratique postule l’amélioration de la vie humaine par le recours à la raison, la science, la technologie (mais aussi, certaines données d’origine religieuse). Elle ambitionne de contrer la maladie, la souffrance, les handicaps en améliorant les capacités humaines, en dotant l’individu de prothèses hybrides, en dépassant ses limites physiques, mentales et cellulaires jusqu’à… peut-être… l’immortalité. La recherche génétique – et son pendant la thérapie génique – est à intégrer dans le transhumanisme.

Clinatec : cette discrète clinique où l'on implante des nanos dans le cerveau. C’est une « clinique expérimentale » où l’on teste des dispositifs électroniques implantés dans le cerveau. Baptisée Clinatec, cette neuro-clinique, pilotée par le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) de Grenoble, travaille sur les applications des nanotechnologies dans le champ des neurosciences, en particulier sur les maladies neurodégénératives, comme Parkinson. Mais difficile de savoir ce qui s’y passe vraiment : une certaine opacité entoure ses activités. Cas unique en France, l’établissement est situé en dehors du milieu hospitalier, sur un terrain du CEA dont certains bâtiments sont soumis au secret défense. Au sein de Clinatec, on parle interface cerveau-machine, neuro-stimulation profonde, nano-implants dans le crâne.

Des implants cérébraux contre la dépression ou l’obésité Point commun de ces recherches : le développement de dispositifs médicaux implantés dans le corps humain. Clinatec est le résultat d’un partenariat entre le CEA, le CHU de Grenoble et l’Inserm. Trans/post/human. Wearable technology : Sommes-nous prêts à voir nos corps connectés. Le transhumanisme: ce qui est possible n’est pas toujours souhaitable | Humanités numériques. Sommaire Qu’est que le transhumanisme ? Passage de l’homme au posthumain. État de l’art : aujourd’hui ou en est on ? Qui sont les acteurs du transhumanisme? Innovation très controversée : extrait des arguments des partis Qu’est ce que le transhumanisme ?

Dans cette partie je m’attacherais à définir la notion de transhumanisme pour pouvoir ensuite m’intéresser aux problématiques liées à l’intégration du numérique dans le corps humain. . « Le transhumanisme est une classe de philosophies ayant pour but de nous guider vers une condition posthumaine. Les transhumanistes s’engagent dans des approches interdisciplinaires pour comprendre et évaluer les possibilités de dépasser les limitations biologiques.

Il existe plusieurs sous catégories de courant de pensées dans le transhumanisme. (Schéma de Marc Roux, président de l’association française de transhumanisme, Passage de l’homme au post humain. Sources: Le corps augmenté, bientôt la norme ? > Bernard Andrieu participera au Forum «Libé» de Rennes consacré à «2030», qui se déroulera les 11 et 12 avril prochains. Plus d’infos ici L’augmentation du corps n’est pas une réparation, mais un remplacement d’une fonction ou d’un organe par un autre naturel ou artificiel. En retrouvant une bonne santé, une meilleure autonomie, une diminution de son handicap ou une multiplication de ses performances, le corps augmenté participe au rêve d’immortalité : mais la réalité technique de l’incorporation dans le corps biologique conduit aussi à des échecs comme à des progrès.

L’hybride partage dans son corps son identité avec l’altérité qui ne doit pas l’altérer : la prothèse, l’implant, bracelet électronique, puce, ou l’objet nomade (téléphone, lunette, GPS, baladeur MP3…) sont attachés à nos modes d’existence. Stigmatisation L’hybridation n’est pas une solution idéale à l’opposition entre les post-humains et les trans-humains.

L’homme augmenté : la fusion de la technologie et du corps pour demain ? Les prothèses biosynthétiques seront-elles bientôt capables d’augmenter nos potentialités ? A quel point la robotique peut-elle déjà réparer le corps humain ? Peu à peu, l’humanité fait de l’homme bionique une réalité. Depuis longtemps, la science-fiction nous met en garde contre les dangers que représente la création de robots puissants, voire intelligents, pour suppléer à notre corps et notre esprit. Les robots high-tech ont-ils dépassé l’univers de la science-fiction ? Les Etats-Unis et l’Union Européenne ont d’ailleurs engagé un débat sur les enjeux juridiques et éthiques de l’émergence des technologies robotiques. Cet article est une traduction de « Man Augmented: Is technology finally fusing with the body? Cela fait bien longtemps que la science-fiction a imaginé l’homme bionique et les cyborgs.

Rex, l’être humain bionique « Un « homme bionique » d’une valeur d’un million de dollars US a été exposé au Musée des Sciences de Londres. Fusionner le naturel et l’artificiel. L’homme augmenté : la fusion de la technologie et du corps pour demain ? Doc corps augmentés. Joël de Rosnay. L'omme augmenté. Le monde qui vient. Les mystères de la voix humaine - Documentaire Arte HD ✔