background preloader

2727cestlarectte

Facebook Twitter

Un point sur les tensions raciales aux Etats-Unis - Major-Prépa. Salut à tous !

Un point sur les tensions raciales aux Etats-Unis - Major-Prépa

Dans cet article, nous avons vocation à vous donner une synthèse satisfaisante de ce qui se passe aux Etats-Unis concernant les tensions entre la communauté noire et blanche du pays. Des siècles de racisme : de l’esclavage à la ségrégation L’esclavage aux Etats-Unis (1619-1865) L’esclavage s’institutionnalise progressivement et à rythme variable selon les colonies dans la seconde moitié du XVIIe siècle. Un point sur les tensions raciales aux Etats-Unis - Major-Prépa. Etats-Unis : En 8 ans de mandat, Barack Obama n'a presque pas œuvré pour la communauté noire-américaine. Barack Obama ne sait plus où donner de la tête. Entre le meurtre de deux noirs américains, mardi et mercredi, et l’assassinat de cinq policiers à Dallas, jeudi, son discours a radicalement changé. Ainsi, à quelques heures d’intervalle, le président américain en est venu à condamner le « grave problème » que constitue le racisme aux Etats-Unis, puis à dénoncer « des attaques haineuses, calculées et méprisables » auxquelles il n’y a « aucune justification possible. » Un double discours qui reflète bien la complexité du positionnement de Barack Obama par rapport aux minorités qu’il n’a jamais réellement soutenues tout au long de ses deux mandats présidentiels.

Pris entre deux eaux C’était écrit, Barack Obama, en tant que premier président noir des Etats-Unis, devait œuvrer pour améliorer la condition des minorités au sein du pays. Du moins, c’est ce que tout le monde imaginait. Regain de tension raciale aux États-Unis - La Croix. Alors que le président Obama doit inaugurer le nouveau Musée sur l’histoire et la culture afro-américaine, deux Noirs ont été tués par la police, à Tulsa puis à Charlotte, donnant lieu à des manifestations.

Regain de tension raciale aux États-Unis - La Croix

Tulsa vendredi 16 septembre et Charlotte mardi 20 septembre. Dans l’Oklahoma, puis en Caroline du Nord, un Noir a été à chaque fois tué par un policier dans des conditions qui demandent à être éclaircies. Depuis, les rues de Charlotte sont le théâtre de scènes de violences. Un point sur les tensions raciales aux Etats-Unis - Major-Prépa. Barack Obama n'a pas apaisé les tensions raciales aux États-Unis, Donald Trump pourra-t-il créer la surprise? ÉTATS-UNIS - Elles resteront l'une des taches de la présidence de Barack Obama.

Barack Obama n'a pas apaisé les tensions raciales aux États-Unis, Donald Trump pourra-t-il créer la surprise?

Des rues de Ferguson à celles de Baltimore, ou sur les réseaux sociaux sous le mot-clé "#BlackLivesMatter" ("les vies noires comptent"), les tensions raciales ont émaillé les derniers mois du président américain sortant. Élu en 2008 comme le symbole d'une Amérique définitivement débarrassée de ses vieux démons ségrégationnistes, le premier président afro-américain des États-Unis, qui fait ses adieux dans un ultime discours à Chicago ce mardi 10 janvier, n'a pas su, sinon dissiper, au moins contenir la colère des manifestants, réveillée par plusieurs actes de violence policière sur des Noirs.

L'élection de Donald Trump, qui lui donnera sa première conférence de presse un jour plus tard, le mercredi 11 janvier, fait craindre à nombre d'Américains une recrudescence des tensions raciales. Obama "n'a pas vu venir" le problème Mais les griefs ont rapidement surgi. Lucas Jackson / Reuters. Les inégalités entre Noirs et Blancs aux Etats-Unis restent très élevées. Cinquante ans après le mouvement des droits civiques, les Noirs votent désormais autant que les Blancs aux élections nationales.

Les inégalités entre Noirs et Blancs aux Etats-Unis restent très élevées

Mais les progrès ont été bien plus mesurés concernat d'autres revendications du mouvement incarné par Marin Luther King : la fin de la ghettoïsation, une éducation non ségrégée, des emplois et des salaires décents. Le taux de pauvreté des Afro-Américains avait reculé de 55 % en 1959 à 22,5 % en 2000, mais il est depuis reparti à la hausse. En 2013, il atteignait 27,2 %, près de trois fois plus que pour les Blancs (9,6 %). Le ratio entre Noirs et Blancs est similaire à celui des années 1960. La première cause en est le chômage : il touche 11,2 % des Noirs, contre 4,6 % des Blancs.

Mais les Noirs sont aussi particulièrement victimes du décrochage des petits et moyens revenus. En outre, l'incarcération de masse – près d'un homme noir sur dix en âge de travailler est en prison – plombe les chances d'embauche et les revenus de nombreux Afro-Américains. Emeutes raciales : Cincinnati en état d'urgence - 12 avril 2001. Le couvre-feu et l'état d'urgence ont été décrétés ce jeudi dans la ville américaine de Cincinnati, dans l'Ohio, après une nouvelle journée d'émeutes qui secouent l'agglomération depuis la mort samedi d'un jeune noir, abattu par un policier blanc.Timothy Thomas était âgé de 19 ans.

Emeutes raciales : Cincinnati en état d'urgence - 12 avril 2001

Recherché pour 14 délits, il n'était pas armé lorsqu'il a été tué samedi en essayant de s'enfuir. Des officiers de police ont indiqué que Timothy Thomas a été abattu dans une ruelle par leur collègue qui pensait que le jeune homme s'emparait d'un revolver. Mais aucune arme n'a été découverte, et le maire de Cincinatti, Charles Luken, a indiqué mercredi que des responsables de la police avaient en privé exprimé des doutes sur la réalité de la légitime défense.Les mesures annoncées par Charles Luken lors d'un conférence de presse, seront appliquées dès ce jeudi entre 20h00 et 6h00. Bases du TPE. La mort de Philando Castile et Alton Sterling embrase les Etats-Unis. Leur mort a embrasé les Etats-Unis : à un jour d'intervalle, mardi 5 et mercredi 6 juillet, deux jeunes hommes noirs, Philando Castile et Alton Sterling, ont été abattus par la police, provoquant des rassemblements dans tout le pays.

La mort de Philando Castile et Alton Sterling embrase les Etats-Unis

L'une de ces manifestations, à Dallas, s'est conclue jeudi par la mort de cinq policiers, tués par des tirs. La première affaire à avoir mis le feu aux poudres survient mardi à Bâton-Rouge, en Louisiane. Tout commence lorsque Alston Sterling, un vendeur de CD à la sauvette, refuse d'obtempérer aux injonctions d'agents, sur un parking. Une vidéo amateur montre une partie du déroulement des faits. AFFAIRE ALTON STERLING. Etats-Unis: pas de poursuites contre le policier qui avait abattu un Afro-Américain à Charlotte. Ouverture d’une enquête fédérale après la mort d’un Noir abattu par la police en Louisiane. Plus de 505 personnes auraient été tuées par la police américaine depuis le début de l’année 2016, dont près d’un tiers seraient afro-américains.

Ouverture d’une enquête fédérale après la mort d’un Noir abattu par la police en Louisiane

Un policier américain a abattu Alton Sterling, un vendeur ambulant noir qu’il tentait de maîtriser au sol avec un collègue, provoquant, mercredi 6 juillet, une nouvelle vague d’indignation dans un pays régulièrement secoué par des brutalités policières contre les Noirs. Une vidéo amateur circulant sur Internet montre les deux agents blancs, membres de la police de Baton Rouge (BRPD), capitale de la Louisiane, qui tentent d’interpeller la victime sur le parking d’un centre commercial. Selon cette vidéo, qui montre pas toute la séquence, l’homme semble refuser d’obtempérer.

Les policiers lui ordonnent de se mettre au sol. Indignation après la mort d'Alton Sterling, un Noir abattu par un policier américain. INTERNATIONAL - Des manifestations ont éclaté à Baton rouge, en Louisiane, après qu'un homme noir a été abattu par un policier alors qu'il était visiblement allongé au sol, mardi 5 juillet.

Indignation après la mort d'Alton Sterling, un Noir abattu par un policier américain

La scène, visible dans la vidéo au-dessus de l'article, a été filmée par une caméra amateur et diffusée sur twitter. Sur ce document, ne montrant pas toute la séquence des faits, l'homme semble refuser d'obtempérer aux policiers, qui lui ordonnent de se mettre au sol. L'un des agents le plaque alors, son collègue l'aidant à tenter de le maîtriser par terre. "Il est armé! ", entend-on quelqu'un crier. TPE - Le site de référence pour réussir vos TPE. Un an de brutalité policière raciste aux Etats-Unis. Depuis 1992 et le tabassage de Rodney King par des policiers à Los Angeles, l’une des premières bavures filmées, peu d’affaires de ce type avaient rencontré autant d’écho.

Un an de brutalité policière raciste aux Etats-Unis

Aux émeutes de Ferguson ont succédé les manifestations pacifiques et les déclarations d'intention. Et le sentiment que malgré l'élection d'un Afro-Américain à la Maison blanche, le rêve d’une Amérique «post-raciale» était encore loin. En 2015 encore, une dizaine de personnes sont tuées par la police américaine tous les mois, comme le démontre The Counted, le travail de recensement en direct réalisé par le Guardian. Or les Noirs comptent pour 26% de ces victimes, alors qu'ils ne représentent que 14% de la population des Etats-Unis, ce qui accrédite la thèse d’un racisme systémique au sein de la police, mais aussi de la justice américaine, car rares sont les officiers de police inquiétés dans ces affaires. STATISTIQUES – Qui tue qui aux Etats-Unis. Qui tue qui aux Etats-Unis ?

STATISTIQUES – Qui tue qui aux Etats-Unis

Dans quelles circonstances ? Quels sont les mobiles ? Avec quelles armes ? Trump nomme des conseillers partisans d'une ligne dure sur la sécurité et l'immigration. Donald Trump envoie des signaux contraires. Le président élu a nommé ce vendredi à son cabinet trois tenants d'une ligne dure sur les questions de sécurité nationale et d'immigration, tout en laissant filtrer des noms de personnalités plus consensuelles pour diriger la diplomatie américaine et rassurer les alliés de l'Amérique.

Qui sont ces trois hommes ultra conservateurs ? Jeff Sessions, sénateur ultra-conservateur pour la justice Ce sénateur de l'Alabama a des positions très dures en matière d'immigration illégale et sa personnalité reste très controversée pour des propos racistes tenus il y a plusieurs décennies. Log In. Photo. CEPENDANT. Obama. Etats-Unis : En 8 ans de mandat, Barack Obama n'a presque pas œuvré pour la communauté noire-américaine. Racisme aux Etats-Unis : Obama a-t-il vraiment changé la donne ? FIGAROVOX/ENTRETIEN - Alors que les rues de Ferguson, aux Etats-Unis, ont été le théâtre d'affrontements après la mort d'un jeune noir tué par des policiers, François Durpaire fait le point sur l'évolution de la question raciale depuis l'arrivée du président Obama.

François DURPAIRE est historien spécialiste des Etats-Unis maître de conférences à l'université de Cergy-Pontoise auteur du que sais-je sur l'Histoire des Etats-Unis (PUF). FigaroVox: Les rues de Ferguson, dans le Missouri, aux Etats-Unis, se sont enflammées deux nuits consécutives, dimanche et lundi, après la mort d'un jeune homme noir, dans des circonstances encore inconnues. L'élection de Barack Obama a-t-elle réellement contribué à lutter contre le racisme? François DURPAIRE: Il y a toujours ces tragédies qui témoignent du maintien de la tension raciale, notamment dans le sud des Etats-Unis (ici le Missouri).

Obama se présentait pendant sa campagne comme le candidat de tous les Américains. Lesinrocks. Des dizaines d'agressions racistes et homophobes rapportées aux Etats-Unis depuis l'élection de Trump: "Je suis impatient que Trump nous demande de violer votre peuple" Anti-Trump students attack teacher in CA school walkout. PLEASANT HILL, Calif. – Anti-Trump high school protesters ignited a scuffle at College Park High School Thursday that led to several teachers getting roughed up by the unruly teens. At least one teacher was punched and shoved as a large crowd of protestors from other area schools descended on College Park in an attempt to recruit students there to the massive walkout, KTVU reports. A video posted online shows “Dr. Thomas” being thrashed around in a school hallway by several students, some of whom can be seen landing blows on the teacher as others screamed for them to stop.

“That teacher and the other teacher that got punched were trying to block the hall but it didn’t work out,” student Armon Aziz told the news site. Principal Joseph Alvarez said police alerted school officials that a mob of protesting students – carrying Mexican flags and anti-Trump signs — were heading toward the school, and he sent out a notice to teachers to allow students to do what they will.

Après la victoire de Donald Trump, les actes racistes se multiplient. Lors de son discours de victoire dans la nuit du 8 au 9 novembre, Donald Trump a dit qu'il s'engageait à «être le président de tous les Américains» et que son mouvement «comprenait des Américains de toutes les races, religions et origines». Malgré cette vague tentative d'appaisement, de nombreux fans du président élu ont célébré sa victoire en exprimant leur haine raciste de manière ouverte.

Pendant deux jours après l'élection de Trump, les graffitis, insultes et agressions racistes se sont multipliés partout aux Etats-Unis, particulièrement dans des écoles et universités. Dans un lycée du Minnesota, les portes de toilettes ont été recouvertes de graffitis avec les mots «réservé aux blancs», «Amérique blanche» et le slogan de Trump «Make America Great Again» (rendre à l'Amérique sa grandeur). Dans la cantine d'un collège du Michigan, des élèves se sont mis à chanter en coeur «build the wall», soit «construisez le mur!» , le mur que Trump a promis de faire bâtir à la frontière mexicaine. BREAKING: Rioters Beat Homeless Veteran to Death in Philadelphia – The Real Strategy. États-Unis : deux policiers tués dans des «embuscades», le suspect arrêté. Deux agents de police ont été abattus au volant de leur voiture à Des Moines, capitale de l'Iowa. Le suspect a été arrêté. Nouvelles victimes policières aux États-Unis. Deux officiers ont été retrouvés morts ce mercredi dans la ville de Des Moines, capitale de l'Iowa, alors qu'ils se trouvaient chacun assis au volant de leur voiture de patrouille respective.

«Il ne semble pas qu'il y ait eu quelconque interaction entre ces agents et le lâche qui les a abattus», a déclaré le sergent Paul Parizek de la police Des Moines. En route vers les locaux de la police, le suspect a été arrêté peu avant 10 heures, heure locale, soit deux heures après la diffusion de l'avis de recherche. Cinq policiers tués à Dallas lors d’une manifestation contre les bavures policières. Cinq policiers ont été tués et six autres blessés par balle, jeudi soir. Une manifestation était organisée dans la ville pour dénoncer les violences policières. Des tireurs ont semé la panique jeudi 7 juillet au soir à Dallas, en marge d’une manifestation contre les violences policières, après la mort de deux hommes noirs ces derniers jours.

Cinq policiers ont été tués et six autres blessés. Evoquant une attaque menée « comme une embuscade », le chef de la police de Dallas, David Brown, a expliquédans un communiqué que « deux snipers [avaient] tiré sur dix policiers depuis une position en hauteur pendant la manifestation ». The Raw Videos That Have Sparked Outrage Over Police Treatment of Blacks. RealClearPolitics - 2016 Election Maps - Battle for White House. Qui sont les 700 personnes tuées par la police américaine en 2016 ?

Log In. «Obama termine son deuxième mandat avec une forte popularité» - 09/11/2016 - ladepeche.fr. Quels ont été les points forts de la politique de Barack Obama sur le plan intérieur ? L'économie, d'abord. Lorsqu'il est arrivé à la Maison Blanche, il y avait un taux de chômage aux alentours de 10 %, et il est aujourd'hui à 4,9 %, au-dessous de la barre des 5 %, ce qui est quand même une belle réussite. Il a aussi réussi le sauvetage de l'industrie automobile, qui est aujourd'hui tirée d'affaire.

Noirs tués lors d'une interpellation depuis l'été 2014 aux Etats Unis. Tensions raciales entre les Afro. Différentes Affaires. Adresse. Ku Klux Klan.