background preloader

Sources

Facebook Twitter

Président de la République. "Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique Définition du président de la République Etymologie : du latin praesidere, présider Le président de la République désigne le chef d'Etat des pays ayant choisi une Constitution républicaine. La dénomination officielle varie selon les pays : président de la République française, président des Etats-Unis, président fédéral (Allemagne)... Selon la constitution du pays, le président de la République est élu soit : au suffrage universel direct par l'ensemble des électeurs (France, Ve République);au suffrage indirect, par le parlement (France, IIIe et IVe République) ou par un collège électoral élu au suffrage universel (Etats-Unis) ou indirect (France, élection de 1958).

Président de la République française En France, l'institution du président de la République apparaît avec la IIe République en 1848. Les prérogatives du président de la République française sont définies par le titre II (article 5 à 19) de la Constitution, parmi lesquelles : L’EVOLUTION POLITIQUE DE LA Vème REPUBLIQUE. Recevez nos newsletters : Depuis la fin du XIXème, la France est une république. Celle-ci a changé trois fois de constitution. La Vème république a été instaurée en 1958 et est toujours actuelle, malgré certaines critiques En partenariat avec I.

Les raisons de la création de la Vème république A. En 1946, alors que la France est libérée de l’occupation nazie, la IVème république est créée. B. Finalement, le Général De Gaulle accepte de prendre le pouvoir de la France, à condition qu’il puisse changer la constitution du pays avec laquelle il n’est pas d’accord. Le Général de Gaulle sera président de 1958 à 1969.

Georges Pompidou va lui succéder et son programme s’inscrit dans la continuité de celui du Général de Gaulle. II. A. Lorsque Georges Pompidou décède brutalement en 1974, Valéry Giscard d’Estaing le succède à la tête de la Présidence Française. B. En 1998, François Mitterrand est réélu suite aux élections présidentielles. » Trouvez la formation qui révélera vos talents. La Constitution en 20 questions : question n° 10. Auteur Élisabeth Zoller L'alternance est une exigence de la démocratie qu'on peut faire remonter à la Grèce antique. Aristote disait : « [I]l est évident que tous, pour bien des raisons, doivent jouer pareillement tour à tour les rôles de gouvernant et de gouverné » (Politique, VII, 13-14). Il n'est ni juste, ni sain que ce soit toujours les mêmes qui gouvernent ; les Grecs voyaient d'ailleurs dans le pouvoir perpétuel l'une des marques de la tyrannie. Une constitution doit être conçue de telle manière qu'elle permette l'alternance.

Dans la démocratie moderne, l'alternance se définit comme la succession au pouvoir, dans les organes d'Etat qui émanent du suffrage universel, à savoir, le pouvoir législatif et le pouvoir exécutif, de partis politiques appartenant à des courants différents. L'alternance ne concerne évidemment pas les autorités juridictionnelles de l'ordre administratif ou judicaire ; elle ne s'applique qu'à des organes élus par le peuple. I – L'exigence de justice. La Constitution en 20 questions : question n° 6. Auteur : Jean Massot - Version actualisée en 2014 Président de section honoraire au Conseil d'Etat Membre de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) et de la Commission d'accès aux documents administratifs (CADA) La Constitution de 1958, conformément au souhait exprimé par le Général de Gaulle depuis son célèbre discours de Bayeux en 1946, met le Président de la République au premier rang des institutions qu'elle décrit.

Certes, cette constitution demeure, conformément à la loi du 3 juin 1958 qui lui sert de fondement, un régime parlementaire avec un Gouvernement dirigé par un Premier ministre responsable devant le Parlement. 1) Un Président représentant du peuple Selon l'article 3 de la Constitution, « La souveraineté nationale appartient au peuple qui l'exerce par ses représentants et par la voie du referendum ».

Cette élection est minutieusement réglementée par l'article 7, de loin le plus long de la Constitution. 2) Un Président arbitre et garant. Quels sont les différents types de droits des citoyens ?  - Comment sont définis les droits et les libertés des citoyens. Qu’est-ce que la citoyenneté ? : toutes les autres questions <p class="video_texte"> L'utilisation de javascript est obligatoire sur cette page pour voir l'animation.

</p> On peut distinguer plusieurs catégories de droits reconnus aux citoyens, qui sont apparus successivement dans le temps. Ces droits sont tous garantis par l’État. Les premiers droits reconnus sont les "droits-libertés" (liberté d’expression, d’opinion, de réunion, d’association...). Le stade suivant du développement des droits des citoyens a concerné les "droits créances". Il s’agit de droits économiques et sociaux, tels que le droit à l’instruction, le droit à la santé, le droit au travail, le droit d’appartenance à un syndicatSyndicatAssociation de personnes dont le but est de défendre les droits et les intérêts sociaux, économiques et professionnels de ses adhérents.. Aujourd’hui, apparaît une troisième génération de droits de l’homme.