background preloader

CAS JUS DE FRUIT INNOCENT

Facebook Twitter

Shops pour Innocent - jus de fruits, «Et rien d'autre» - janvier 2015 - lapin - vidéo dailymotion. © CANAL J / France 3 / GMT Production Vous avez probablement déjà entendu un paquet d’anecdotes et cas d’études autour du Lean Startup notamment sur Dropbox, Zappos, Facebook… Je vais vous raconter une petite histoire que, j’espère, vous n’aviez pas encore lu… 5mn de lecture Il était une fois trois jeunes hommes entre 20 et 30 ans fraîchement diplômés, Richard, Jon et Adam.

Ils ont inventé leurs premières recettes de smoothies pendant l’été 1998 et les ont testées lors d’un festival de musique. Avez vous deviné quelle entreprise fût créée suite à la démission de Richard, Jon et Adam ? Innocent a été créée en 1999 par trois anciens élèves du St John’s College de Cambridge : Richard Reed, Adam Balon et Jon Wright. La société est désormais leader européen du jus de fruit frais avec un chiffre d’affaire de 242 millions d’euros. Merci Wikipedia. Innocent : les smoothies 100% éthique Consommer Durable. Le 27/10/11 par tdomf_57c4a bonjour à tous !

Innocent : les smoothies 100% éthique Consommer Durable

Je viens de découvrir la marque Innocent et ses smoothies . Des boissons 100% saines et naturelles issues de l’agriculture durable (Innocent a etabli 70 criteres à respecter (condition de travail agriculture ecologique protection de la bio diversité…). Les bananes utilisées sont certifiés Rainforest Alliance. Les pakagings sont écologiques et en matériaux recyclés à faible empreinte carbone. Innocent a aussi crée une fondation pour construire un avenir durable . Voici ce qu’on peut lire sur leur site : Oui, c’est vrai, cela fait un peu discours de Miss Monde, mais nous voulons laisser les choses dans un meilleur état que celui dans lequel nous les avons trouvées.

Nous essayons de travailler de la façon la plus intelligente possible, et cherchons à réduire notre impact écologique sur la société et l’environnement. Innocent. Newsreel. Les jus de fruits à toutes les sauces. Innocent aux mains pleines... d'innovations. Depuis son lancement en 1998, Innocent parie sur le hors-médias, avec par exemple des camions de livraison originaux.

Innocent aux mains pleines... d'innovations

Avis aux amateurs. Après Bert's, Colette, L'Eau chaude ou Cojean, ­Innocent débarque chez Monop' (ex-Daily Monop), les concept-stores de ­Monoprix ciblant les bobos. Arrivée en France début 2005, la marque de « smoothies » - des boissons à base de fruits frais mixés très en vogue chez les Anglo-Saxons - tisse lentement mais sûrement sa toile dans l'Hexagone. « Nous ne sommes pas pressés, nous sommes mixés », sourit ­Matthew ­Gardan, ­directeur marketing d'Innocent France, avec un accent et un humour tout droit venus d'outre-Manche. Vendredi 23 juin, il a délaissé son scooter recouvert de gazon pour faire déguster des bouteilles de fraise-­banane et d'airelle-framboise à quelques journalistes. L'un deux, du mensuel Capital, préparerait-il un sujet pour la rubrique Succès ? À quand un prix en marketing et communication ?

Comment expliquer ce succès ? « Comment rester innocent ».

C’est l’un des slogans que vous avez dû déjà entendre dans une publicité. C’est l’accroche phare de l’entreprise Innocent. Innocent c’est quoi ? Innocent est créé en 1998 par trois étudiants de Cambridge, Richard Reed, Adam Balon et Jon Wright en Angleterre. Depuis, elle s’est construite une véritable identité. Oui mais sinon, Innocent c’est quoi?

Innocent et « vrai » Un smoothie Innocent c’est 100% naturel, sans additifs, ni conservateurs. . « Un smoothie innocent, c’est un mélange de fruits entiers mixés et de jus de fruits. Certains de nous s’aventurent encore à lire les étiquettes des composants d’un jus de fruits et se heurtent souvent à une incompréhension (quoique peu étonnante) de vocabulaire scientifique pour désigner des substances aussi difficile à lire qu’à imaginer. . « Nothing but nothing but fruit » (Slogan anglais) Le géant américain veut accélérer le développement de la marque en France.

Une cabane en bois plantée au milieu des bureaux. Un exercice physique collectif tous les lundis matin après la réunion hebdomadaire. Des salariés qui répondent à tour de rôle au «banana phone», le service consommateurs de la marque. Le cadre de travail chez Innocent France n'est pas forcément tel qu'on l'imagine au siège d'une marque appartenant à une multinationale américaine. Pourtant, elle se trouve bien dans le giron de Coca-Cola, qui a d'abord pris 18 % du capital en 2009 pour en contrôler finalement plus de 90 % depuis l'an passé.

Mais l'entreprise, gérée de façon autonome par ses dirigeants, ne compte pas s'arrêter là. Pour Coca-Cola, qui souffre de la mauvaise image de ses sodas, il s'agit de continuer à étoffer son portefeuille de marques en misant sur les boissons plates, aux fruits et connotées «santé».