background preloader

En bibliothèque

Facebook Twitter

Quelle place le numérique a-t-il en bibliothèque ?

Notes. Accueil. Page d'accueil de la Bibliothèque numérique mondiale. Vidéo - Portrait d'un animateur numérique en Isère. Transition vers une gestion intégrée des documents électroniques dans les bibliothèques académiques suisses romandes. Communication du 23 novembre 2015Biennale du numérique (Enssib) Introduction En Suisse romande, un changement d’envergure est en marche.

Transition vers une gestion intégrée des documents électroniques dans les bibliothèques académiques suisses romandes

En effet, les bibliothèques académiques et scolaires du canton de Vaud ont démarré un processus urgent de mutation. Poussées par une décision politique prise en 2014 qui induit une sortie du réseau romand (RERO), elles se constitueront en réseau cantonal indépendant dès le 1er janvier 2017 [4]. Ce projet, intitulé « RenouVaud » [5], a suscité des réactions diverses de la part des professionnels car il rompt avec le fonctionnement collégial d’un réseau qui est en place depuis trente ans. Cette évolution est l’occasion idéale pour repenser les méthodes et les outils de travail à tous les niveaux, à commencer par un nouveau système de gestion qui devrait intégrer l’immense réservoir des ressources électroniques auquel les bibliothèques donnent accès.

Méthodologie.

Le prêt numérique en bibliothèque

L’animation de communauté, nouvelle frontière de la bibliothèque ? Les réseaux sociaux sont devenus depuis une demi-douzaine d’années des plateformes de sociabilité planétaires.

L’animation de communauté, nouvelle frontière de la bibliothèque ?

Certains sont spécifiques à des aires géographiques, d’autres concernent des fonctionnalités particulières (blogging, partage de photos, de vidéos…). En France, Facebook est utilisé de manière active par 30 millions de personnes, Twitter par 6 millions. YouTube accueille 23 millions d’utilisateurs actifs en France et 1 milliard dans le monde. Instagram, plateforme de partage de photos et de vidéos rassemble, elle, 5 millions et demi d’utilisateurs en France 1. L’inscription active se caractérise par un usage régulier des réseaux sociaux, avec des actions d’interactions, contrairement à l’inscription simple où l’on ne fait que consulter son compte.

Le support utilisé a également son importance, souvent peu anticipée par les bibliothèques. Le développement du web 2.0 et des réseaux sociaux a accéléré des phénomènes sociologiques qui émergeaient par ailleurs. Numérique et bibliothèques - Livre et Lecture. Numérique en bibliothèque : chiffres clés - 67 % des bibliothèques municipales ont un site Internet dédié et ceci concerne 95 % des bibliothèques desservant plus de 40 000 habitants (données de la synthèse 2014 de l'Observatoire de la lecture publique). 69 % des bibliothèques proposent un catalogue en ligne (sur leur site ou celui de la collectivité).

Numérique et bibliothèques - Livre et Lecture

La diversification de l’offre en ligne a entraîné une multiplication par deux du nombre de connexions à distance (11 200 en moyenne à 20 400) sur le site des bibliothèques entre 2010 et 2014 (données de la synthèse 2014 de l'Observatoire de la lecture publique). - Si 30 % des bibliothèques municipales proposent des ressources numériques, 72 % des bibliothèques municipales desservant plus de 40 000 habitants acquièrent des ressources numériques. - En 2015, l’État a aidé 401 projets d'informatisation et de numérisation pour un montant total de 7,4 M€ de subventions.

Le livre numérique en bibliothèques, entre absences et attentions. Communication du 24 novembre 2015Biennale du numérique (Enssib) Comment se dessinent les offres de livres numériques qui sont actuellement ou seront proposées demain aux usagers des bibliothèques ? Si le livre numérique est réputé immatériel, le faire entrer dans les catalogues des bibliothèques exige des opérations qui, quant à elles, s’inscrivent dans des dispositifs sociotechniques, des interactions, des organisations, des savoir-faire ou bien encore des usages loin d’être évanescents. Ce sont notamment ces allers-retours incessants entre éditeurs, distributeurs, agrégateurs de contenus, médiateurs et usagers, sans oublier les représentants des différentes tutelles nationales ou locales, qui conforment les offres de livres numériques et les usages qui sont susceptibles d’en être faits. La numérisation bouscule les notions d’acquisition, de fonds documentaires ou bien encore de pérennité d’accès.

Livre numérique en bibliothèque : une démission de la politique de lecture publique – – S.I.Lex – Lundi dernier en conclusion des Assises des bibliothèques organisées à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine, la Ministre de la Culture Fleur Pellerin a annoncé la signature d’un protocole d’accord entre l’État, les bibliothèques, les éditeurs, les auteurs, les libraires et les élus culturels concernant la « diffusion du livre numérique par les bibliothèques publiques« .

Livre numérique en bibliothèque : une démission de la politique de lecture publique – – S.I.Lex –

Ce texte qui prend la forme de 12 recommandations a été publié le lendemain sur le site de l’ABF, accompagné d’un communiqué où l’association annonce qu’elle a accepté de le signer, mais en prenant assez nettement ses distances. L’ABF déplore notamment que seule la voie contractuelle soit ouverte aux bibliothèque, les pouvoirs publics ayant renoncé à adapter le cadre législatif en vigueur.

Fleur Pellerin dans son discours de clôture des Assises avait pourtant affirmé que cet accord constituait « l’acte fondateur du prêt numérique en bibliothèque » et le « fruit d’une démarche pionnière en Europe ». WordPress: