Les peintres

Facebook Twitter

Peinture française au XVIIe siècle. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Peinture française au XVIIe siècle

Le début du siècle[modifier | modifier le code] Le maniérisme[modifier | modifier le code] Dans le début du siècle, la peinture a eu peu de prestige à Paris, et il est difficile d'entrevoir celui dont elle jouira ainsi que le soutien de l'État qu'elle va acquérir. Nicolas Poussin quitte sa Normandie natale en 1613 pour aller à Paris, la peinture française y étant plutôt médiocre. Comme tout jeune peintre un peu ambitieux, il part pour Rome. En France, dans le premier quart du XVIIe siècle, il existe un maniérisme tardif, syncrétisme du maniérisme italien (Pontormo, Le Parmesan…), flamand et de l'école de Fontainebleau. Le naturalisme[modifier | modifier le code] La peinture de genre a eu beaucoup d'importance pour les artistes français du début du XVIIe siècle.

Ce genre de peinture était à l'époque considéré comme secondaire et convenait plus à des commandes d'amateur qu'aux commandes officielles. Liste de peintres français. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. [1]La liste des peintres français est présentée : par ordre alphabétique d'une part,et par ordre chronologique d'autre part.

Liste de peintres français

Pour d'autres catégorisations, se référer à : la catégorie Peintre français,la catégorie Peintre par courant,la catégorie Peintre par technique,la catégorie Peintre par support,et pour les autres nationalités, à la catégorie Peintre par nationalité,et plus généralement la catégorie Peintre. Charles Le Brun.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Charles Le Brun Nom de naissance Activité artiste-peintre et décorateur , premier peintre du roi Louis XIV , directeur de l'Académie royale de Peinture et de Sculpture, et de la Manufacture royale des Gobelins Naissance 24 février 1619 Paris Décès 12 février 1690 Maîtres Nicolas Lebrun, François Perrier , Simon Vouet , Nicolas Poussin Élèves Claude I Audran, Jean Bérain père , Jean-Baptiste de Champaigne , Charles de la Fosse , René-Antoine Houasse , Jean Jouvenet , Hyacinthe Rigaud , François Verdier , baptisé le 24 février 1619 à Paris où il est mort le 12 février 1690 , est un artiste-peintre et décorateur français , premier peintre du roi Louis XIV , directeur de l'Académie royale de Peinture et de Sculpture, et de la Manufacture royale des Gobelins.

Le Brun commence par apprendre la sculpture auprès de son père Nicolas Lebrun. Nicolas Poussin. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Nicolas Poussin

Pour les articles homonymes, voir Poussin. Nicolas Poussin, né au hameau de Villers, commune des Andelys, le , mort à Rome le , est un peintre français du XVIIe siècle, représentant majeur du classicisme pictural. Actif aussi en Italie à partir de 1624. Peintre d'histoire, compositions religieuses, mythologiques, à personnages, ou encore de paysages animés. Il fut l'un des plus grands maîtres classiques de la peinture française, et un "génie européen", comme le rappelle l'exposition Nicolas Poussin de 1994 à Paris, à l'occasion de la célébration du quatrième centenaire de sa naissance[1]. Biographie[modifier | modifier le code] Il parcourt à pied le Poitou, revient à Paris, tombe malade d'épuisement et de fatigue, avant d'aller se rétablir aux Andelys, puis de revenir dans la capitale avec le dessein de partir pour Rome, en vue de s'y perfectionner.

Plaque commémorative Nicolas Poussin à San Lorenzo in Lucina. XVIIe siècle. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

XVIIe siècle

Le XVIIe siècle commença le et finit le . En France, les historiens font commencer le XVIIe siècle avec l'assassinat du roi Henri IV en 1610 et le font terminer avec la mort de Louis XIV en 1715. Événements[modifier | modifier le code] Europe[modifier | modifier le code] France[modifier | modifier le code] Évolutions des recettes et dépenses de la monarchie française de 1600 à 1715 en millions de livres tournois. Suisse[modifier | modifier le code] L'Escalade à Genève le . Provinces-Unies[modifier | modifier le code] L'âge d'or néerlandais s'étend grosso modo des années 1580 au début du XVIIIe siècle (entre 1672 et 1715)