background preloader

Nutrition

Facebook Twitter

Harvard T.H. Chan School of Public Health. L’Assiette Santé, conçue par des experts en nutrition du Harvard T.H.

Harvard T.H. Chan School of Public Health

Chan School of Public Health et les éditeurs du Harvard Health Publications, est un guide pour créer des repas sains et équilibrés, que ceux-ci soient servis dans une assiette ou dans une boîte à lunch. Affichez-en une copie sur votre réfrigérateur pour vous inciter chaque jour à élaborer des repas sains et équilibrés! Composez la majeure partie de votre repas avec des fruits et des légumes – 1/2 de votre assiette: Optez pour la couleur et la variété, et rappelez‑vous que selon L’Assiette Santé, les pommes de terre ne sont pas considérées comme des légumes en raison de l’effet négatif qu’elles produisent sur la glycémie.

Optez pour des céréales complètes – 1/4 de votre assiette: De puissantes protéines – 1/4 de votre assiette: Le poisson, le poulet, les légumineuses et les noix sont des sources de protéines saines et polyvalentes qui peuvent être ajoutées aux salades et accompagnent bien les légumes dans une assiette. Société végane française. Le choix d’une alimentation végétale est souvent l’objet de commentaires sur les insuffisances supposées en protéines, en fer et en zinc.

Société végane française

L’alimentation conventionnelle des pays développés est à l’origine de ces craintes, parce que la viande et le poisson sont des sources importantes de protéines, de fer et de zinc, tandis que les œufs et les produits laitiers contribuent fréquemment aux apports protéiques. Les carences en fer et en zinc sont effectivement des problèmes majeurs dans certains pays, où les alimentations sont restreintes par des coutumes locales ou par la pauvreté. À moins d’être à base de manioc (pauvre en protéines), ces alimentations pourvoient pourtant aux besoins protéiques pourvu que l’apport calorique soit suffisant.

Les alimentations végétales occidentales, quant à elles, ont prouvé qu’elles fournissaient des apports adéquats en zinc, en fer et en protéines. Nutrition et Santé : Mythes et Propagande. NOUVEAU VÉGÉTARIEN : POURQUOI J’AI TOUT LE TEMPS FAIM ? Depuis que je suis devenue végétalienne, il m’est arrivé d’entendre plusieurs types de remarques de la part de personnes omnivores, végétariennes en transition ou ayant fraîchement arrêté la viande et/ou les produits animaux : Mais je vais mourir de faim sans viande !

NOUVEAU VÉGÉTARIEN : POURQUOI J’AI TOUT LE TEMPS FAIM ?

Ah moi, je me dépense beaucoup : manger végétarien, ça ne me suffit pas ! J’ai peur d’avoir faim si j’arrête la viande : par quoi la remplacer ? Depuis que je suis devenu végéta*ien(ne), j’ai tout le temps faim ! Et en plus, j’ai perdu du poids… déjà que je ne suis pas bien gros(se) ! * Si vous faites partie des gens qui ont déjà prononcé ce genre de phrase, je vous arrête tout de suite : ce n’est pas normal. Si vous avez constamment faim depuis que vous êtes devenu végétarien ou végétalien, c’est que quelque chose ne tourne pas rond et qu’il faut y remédier. Cela peut paraître un peu bateau, et pourtant… combien de gens sont dans la restriction alimentaire et passent leur temps à avoir l’estomac qui gargouille ? Une alimentation équilibrée - AVF. Un repas équilibré est généralement composé d’une source de céréales complètes, de légumineuses et/ou de tubercules (sources majeures de protéines, glucides et fibre), ainsi que de légumes et fruits (source de vitamines et minéraux).

Une alimentation équilibrée - AVF

Choisissez de préférence des fruits et légumes frais et des produits complets. Les substituts de viande (produits à base de soja, burgers végétariens ou légumes secs) ne doivent pas automatiquement être présents à chaque repas, mais ils constituent une alternative intéressante pour les situations où le temps de préparation devient un facteur contraignant. Les bases d’une alimentation végétarienne équilibrée. 1/2 : Dr Cohen Vs Dr Bernard-Pellet, débat sur l'alimentation végétalienne. Partie 1. Interview du Dr Cazelles, généraliste. On entend souvent dire que l'homme est "fait pour manger de la viande".

Interview du Dr Cazelles, généraliste

Que répondez-vous à cela ? Que c'est une idée préconçue, puisqu'il y a eu une évolution depuis l'homme préhistorique chasseur cueilleur. Au fil des ans, l'homme s'est sédentarisé et son intestin s'est adapté à son nouveau mode de vie. Ce qui est vrai par contre, c'est que l'assimilation de la viande demande un travail supplémentaire à notre corps.

En effet, la digestion des protéines animales entraine une putréfaction intestinale qui se traduit au niveau biochimique par la libération de toxines dans le colon (putréscine, cadavérine). En trop grande quantité, comme dans le cas de régimes hyperprotéinés par exemple, la libération de ces toxines sont très nocives.

Omegas 3

Le soja est votre ami. Protéines. Fer & calcium. Vitamines : B 12, D. Dossiers Nutrition - Association Végétarienne de France. Forks Over Knives. Forks Over Knives La santé dans l’assiette. Aliments irradiés, mauvaises ondes dans nos assiettes ? Bill Gates, végétalien, finance des œufs créés sans poules. Manger ensemble : les aliments pour tout le monde. Protéger la santé des véganes. Alliance Française pour une Huile de Palme Durable. Liste des additifs végétalien ou non.